boulerecit.jpgBesoin d’un bon repérage + envie d’un petit reportage = exploration de trois villages, dans le désert égyptien, sur les bords de la Mer Rouge. L’Homme veut cadrer de la faune pélagique et pour y avoir tourné un épisode des Carnets de Plongée en mars 2003, il sait trouver à Marsa Shagra les dugongs, requins longimanus et dauphins dont il veut s’approcher au plus près. Ensuite nous partirons à la découverte de deux autres villages : Nakari et Wadi Lahami.

Localisation plongées Mer Rouge

Mais pourquoi la Mer Rouge ?!…

Blue_LagoonGrâce à Blue Lagoon, nous partirons en vol direct depuis Marseille jusqu’à Hurghada, ce qui nous permet d’éviter la petite excursion aller-retour jusqu’à Paris / Roissy, et nous apprécions vivement ! Je ne sais pas encore de quelle compagnie aérienne il s’agit, ni en combien de temps nous couvrirons ce trajet, mais je promets de tout vous expliquer ici, au fur et à mesure de notre reportage.

Red Sea Diving SafariA Marsa Alam, c’est l’équipe de Red Sea Diving Safari qui nous accueillera pour nous transporter jusqu’au village de Marsa Shagra, à 240 km vers le Sud. D’après mes premières informations il nous faudra plus de 3 heures de voiture pour rejoindre le village et mettre en situation tout notre matériel.

Les plongées de Marsa Shagra sont réputées pour être parmi les plus originales de la Mer Rouge, et sans doute aussi parmi les plus sportives : on me promet de forts courants, conditions indispensables paraît-il pour croiser du « gros ». Mais j’ai beau avoir plongé de nombreuses fois en compagnie de requins, je ne sais pourquoi le longimanus ne m’inspire pas plus que cela… On dit que ce requin longimane (Carcharhinus longimanus), encore appelé requin océanique, aileron blanc du large ou encore requin pointes blanches du large, peut atteindre les 4 mètres de long, et il est très fréquent sur le site d’Elphinstone au large de Marsa Shagra. Hélène me signalait hier qu’un jour un spécimen est venu la renifler jusqu’à un mètre avant de se détourner. D’autres plongeurs témoignent avoir été approchés de près (jusqu’au contact) par deux ou trois longimanus alors qu’ils patientaient au palier ou lorsqu’ils attendaient d’être récupérés par leur zodiac. Je n’aime déjà pas réintégrer un zodiac (il paraît que c’est une difficulté plus grande pour les filles qui ont un centre de gravité disons… déporté, et un coup de rein moins… prononcé), mais si je dois partager mon palier avec un bestiau de cette taille, nulle doute que je vais faire de gros progrès en très peu de temps et peut-être battrais-je même le record de décapelage en surface !

A part cette star du grand bleu, j’ai bien l’intention d’ouvrir grand mes yeux pour en profiter parce que, voyez-vous, la Mer Rouge pour moi ce sera une première. J’ai trempé mes palmes dans des endroits incongrus (sous des cascades en rivière au fond du Mato Grosso do Sul, dans l’une des sources de la Seine, dans une fosse à requins et en compagnie de différentes espèces,…), mais jamais encore dans ce qui est considéré comme la Mecque des plongeurs européens : la fameuse Mer Rouge. Et je rêve d’alcyonnaires géants, de faune de récif colorée, de tout petit et de très gros. Si tout se passe bien, si nous ne souffrons pas de conditions en mer trop difficiles, si les courants ne sont pas trop violents et qu’aucun problème matériel ne survient, je devrais pouvoir vous raconter ici les quinze jours en Egypte, agrémentés de quelques sorties dans le désert, rencontres avec les Bédouins, et peut-être pousserons-nous encore plus au Sud : l’Homme ne m’a pas encore tout dit, il craint que je n’en dévoile trop, prématurément…

Pfff…

Nous partons comme toujours équipés par Cressi et par Dive Photo Light et Bersub, avec l’intention également cette fois de mettre leur matériel en situation particulière… Je vous en dirai plus dans quelques jours.

Quoiqu’il en soit, je devrais avoir accès à une connexion pendant les 5 premiers jours de notre séjour, ensuite je sais déjà que le désert ne me permettra pas d’accéder à Internet. Je m’efforcerai tout de même de communiquer ici avec vous, autant que possible. Et j’espère que vous serez nombreux à m’encourager ! D’ailleurs si vous avez vécu une expérience avec un longimanus, un dugong, ou simplement pour raconter vos plongées en Mer Rouge, n’hésitez pas, cela me servira de repérage !

Bonne semaine à tous !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :