Maldives, Four Seasons Landaa Giraavaru hotel © Marie-Ange Ostré

Fin de ma première journée à l’hôtel Four Seasons Landaa Giraavaru aux Maldives, et je ne sais comment vous raconter. J’ai vécu une journée à la fois riche et détendue, sans doute aussi grâce aux personnes que j’ai rencontrées ici.

J’ai commencé avec Thomas Le Berre qui dirige le laboratoire marin sur l’île, Breton de naissance et Maldivien d’adoption, ingénieur reconverti aux mystères de la mer. Je ne veux pas tout dire ce soir, parce que j’ai besoin de rassembler toutes ces informations pour synthétiser un peu ; le travail de Thomas est engagé, et convaincant.

Ensuite j’ai rencontré Andreas Auer, directeur du centre de plongée PADI 5*, Autrichien et passionné. Je devais plonger avec lui cet après-midi mais j’ai préféré remettre à demain, par contre j’ai longuement bavardé avec cet homme carré et souriant : là aussi, je vous en reparlerai. Mais sachez que les plongées au Four Seasons ne sont pas très cher, la raison principale étant que le centre appartient à l’hôtel, ce qui est rare aux Maldives.

Beau centre de plongée au Four Seasons Landaa Giraavaru, bien équipé, doté d’une équipe souriante et attentive.

30 sites de plongées localisés entre 10 et 60 minutes à la ronde, avec raies manta et requins-baleine de juillet à octobre.

Formations PADI tous niveaux, plongée de nuit (on vous prête le phare), matinée deux plongées ou croisières d’une journée, tout est possible ici.

Détail d’importance : vous êtes systématiquement assuré(e) DAN pour 3 semaines dès que vous plongez avec Andreas et son équipe, sans supplément de tarif. Si vous n’en avez pas on vous prête aussi un ordinateur de plongée. Enfin vous plongerez Nitrox gratuitement si vous êtes certifié Nitrox.

Je parle rarement argent sur mon blog vous le savez, la raison principale étant que les tarifs sont modifiés quasi chaque semaine de nos jours en fonction du remplissage des hôtels, mes articles seraient vite obsolètes. Mais obtenir tous ces avantages sans supplément dans un centre de plongée aux Maldives, c’est à marquer d’une pierre blanche !

En ce qui concerne les plongées je vous raconterai plus tard…

La consultation ayurvédique est un premier pas vers le bien-être…

Et puis j’ai rencontré le docteur Kannan Nettath, médecin ayurvédique et directeur du superbe spa de l’hôtel. Ce n’est pas un spa, c’est un rêve de spa… Voici un domaine à part entière au centre de l’île avec plusieurs villas pour les soins, un lodge pour les consultations avec le médecin, un jardin botanique pour cultiver toutes les plantes qui entrent dans la composition des soins, des espaces pour des leçons de yoga, de méditation.

La consultation préalable est un premier pas vers le bien-être : quelques questions sur votre hygiène de vie, des informations données bien volontiers sur les principes de la médecine ayurvédique, des conseils suggérés avec un sourire qui ne vous laisse aucun doute sur la sincérité de l’homme, et vous voici déjà prise en charge ! Cette seule introduction avant tout traitement vous convaincra qu’il ne s’agit pas d’un spa qui n’en a que le nom (comme j’en vois beaucoup trop) mais bien un centre de bien-être équipé pour les soins et traitements du corps et de l’âme.

J’ai donc testé un soin de deux heures dont je reparlerai bientôt, mais ce soir, calée contre mes oreillers sur ce lit king-size à baldaquin je me sens d’une sérénité à toute épreuve et je sais déjà qu’en fermant les yeux dans quelques minutes je vais revivre la sensation de ce filet d’huile tiède qui a coulé sur mon front pendant 20 minutes à la fin du soin, juste avant d’être invitée à entrer dans le hammam aux effluves de menthe fraîche. Du bonheur…

J’ai aussi noté pour vous la recette d’une boisson d’été, saine et légère, désaltérante. Publication à venir.

Maldives, raie manta © Four Seasons Landaa Giraavaru

Raie manta, sur un récif des Maldives.

Et puis il y a eu cette longue promenade en palmes, masque et tuba au-dessus des récits de coraux. Et le déjeuner dans le restaurant italien qui propose des plats savoureux mais légers. Le sourire d’Ary Arbani qui prend soin de mon agenda avec la courtoisie et la gentillesse des Indonésiens même s’il parle un français soigné. Et puis les bains dans le lagon à vingt mètres de ma villa (avec piscine privée, une vraie piscine, pas un jacuzzi). Les fruits du dragon au petit déjeuner. La langouste grillée au dîner. Les fleurs de frangipanier partout. Le soleil. La mer…

Voilà, ce soir je vous livre juste un récit d’ambiance, de la légèreté, le bruit des vagues sur le sable blanc, la détente, le bien-être.

Les Maldives sont ainsi : un petit paradis que l’on aborde pour quelques jours, en essayant de profiter de toutes les activités tout en prenant le temps de vivre, d’apprécier.

Je voulais partager avec vous cette journée de bien-être et vous envoyer quelques rayons de soleil

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages aux Maldives ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en mai 2010 sur mon blog de voyages, Un Monde Ailleurs (2004-2014) qui n’est plus en ligne. Les articles re-publiés sur ce site le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou un intérêt informatif pour mes lecteurs. Malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à cet article, seul le nombre de commentaires est resté affiché.

Etat indépendant situé au Sud de l’Inde dans l’océan indien, l’archipel des Maldives est composé de 26 atolls formant des colliers, comprenant plus de 1000 îles coralliennes. Les Maldives sont réputées pour leurs fonds marins et leurs hôtels de luxe. Pour profiter des plages au soleil partez de janvier à avril. Il pleut davantage de mai à septembre (les atolls du Sud sont moins exposés aux pluies). Les plongeurs privilégieront la période novembre à mai (avec une préférence pour janvier à mars : moins de pluies = eau plus claire).

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :