Grèce, carte satellite du Péloponnèse

Je songe souvent à la Grèce comme une destination facile, pour mes vieux jours, lorsque j ‘aurai tout exploré au loin. Pourtant cette fois justement j’ai besoin de proximité, et de culture qui se mêle à mes racines d’Européenne.

Je pars en Grèce demain. La Grèce, ce pays montré du doigt par la communauté européenne pour avoir failli à la bonne santé financière de son économie. Ce pays vers lequel on n’ose se tourner aujourd’hui par crainte de contamination : si les Grecs sont dans une telle pagaille, pourrions-nous être un jour dans la même situation ?…

Je suis voyageuse, je suis photographe, j’aime l’histoire ancienne, la mer cristalline, les dieux sulfureux, les olives noires, la feta et l’ouzo : je pars en Grèce !

Comme celui qui clame « je connais la France » en n’ayant jamais mis les pieds qu’en Corse je connais la Grèce pour être allée passer dix jours sur l’île de Rhodes il y a bien longtemps. D’Athènes je n’ai vu qu’un nuage de pollution à l’atterrissage et un flot de circulation entre l’aéroport international et celui dédié aux lignes intérieures.

De la Grèce je ne connais en réalité pas grand chose si ce n’est une île, l’une des plus grandes certes, celle du colosse. J’avais donc envie d’en découvrir davantage et au moment de prendre quelques vacances, de me poser enfin sur un transat pour respirer le paysage et goûter au farniente, j’ai pensé que ce nouveau voyage pourrait être une belle occasion de mettre en valeur un pays qui a bien besoin d’un peu de promotion positive cette année !

Mais où aller en Grèce ?

La Grèce est un pays grand comme le Nicaragua, et pourtant plus petit que le Surinam ou le Tajikistan ! (et où se trouve le Tajikistan ?…). Bordé par trois mers principales (Egée, Ionienne, Méditerranée), avec 13 676 kilomètres de côtes. Encadré par l’Albanie, la Macédoine, la Bulgarie et la Turquie.

Un pays qui compte près de 6 000 îles et îlots qui attirent des touristes par millions chaque année dont la majorité sont Anglais, puis Allemands. Seront-ils aussi nombreux en 2010 ?…

Lorsqu’il a fallu choisir ma destination pour ce début juillet j’ai longuement hésité ; loin de moi l’idée de me rendre sur des îles clinquantes comme Paros, et foin de celles envahies par mes compatriotes européens dès les premiers jours de l’été.

En tant que photographe j’aurais sans doute apprécié Santorin ou Mykonos mais j’avais surtout envie de la Grèce culturelle, de la Grèce traditionnelle. Je vais donc aller me promener dans le Péloponnèse, région plus calme, moins fréquentée.

Itinéraire pour un petit voyage au Péloponnèse

Tripoli, Nauplie, Corinthe, Sparte, Kalamata. Des villes qui se confondent avec mes souvenirs scolaires, une région aussi vaste que la Slovénie ou le Salvador pour seulement 3 millions d’habitants !

Le nom du Péloponnèse vient de Pélops, fils du roi Tantale. Dans l’Antiquité la région était divisée entre différentes cités dont les principales sont Sparte, Argos et Corinthe. Au centre de la péninsule s’étend la province de l’Arcadie, et j’irai visiter au nord-ouest le sanctuaire d’Olympie, l’un des plus importants de Grèce même si j’irai sans doute saluer également celui d’Epidaure, plus à l’Est. Mon itinéraire n’est pas encore définitivement fixé, j’aime conserver un peu de spontanéité à mes découvertes.

Si j’ai sélectionné cette région pour mon premier vrai voyage en Grèce c’est pour favoriser un réel contact avec les habitants, pour dénicher les petites tavernes et profiter de la vraie cuisine locale, pour prendre le temps de vivre à l’écart des transhumances estivales.

Je vais suivre un régime à base d’olives et de tzatziki et marcher sur des chemins de randonnée. J’irai prendre l’apéritif au coucher du soleil dans des villages typiques et faire quelques photos du haut de ces falaises qui abritent des plages désertes à moins de cinq heures d’avion de Paris.

Je vais d’abord itinérer pendant quelques jours puis me fixer ensuite près de Kalamata, au sud, sur le golfe de Messine pour goûter à la transparence des eaux en mer Ionienne.

Et juillet cette année j’ai envie de rester en Europe cette fois, et sur la terre ferme.

Bien sûr je vous raconterai…

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages en Grèce ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en juin 2010 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne. Les articles re-publiés ici le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont tous rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». J’ai ajouté davantage de photos à ces articles en les re-publiant mais malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à ces articles, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.