Sainte-Lucie, baie de Calabash Cove

Me voici sur une île bien méconnue des visiteurs français, quel dommage. Comme d’habitude pendant mes voyages le temps me presse, il me faudra en raconter davantage après  mon retour mais…

Sainte-Lucie sulfureuse, savoureuse, charmeuse,… L’île se dévoile lentement au gré de ce séjour très court qui me sert plutôt de repérage. À peine arrivée, je savais déjà qu’il me faudra revenir : le cristal de la mer des Caraïbes recèle quelques trésors que je n’ai pas le temps d’explorer cette fois. Mais un projet naissant me laisse espérer une exploration approfondie de ces eaux que l’on me promet riches.

Alors je vole quelques moments, au gré de rencontres multiples et au fil d’un voyage qui ressemble à une esquisse.

Il y a deux jours, cette escale dans un hôtel époustouflant qui m’a transformée en James Bond girl pour quelques heures.

Hier soir un dîner gastronomique concocté par un chef mexicain qui nourrit son inspiration de produits locaux et d’une tradition sud-américaine transmise par sa grand-mère (rappelons que les Indiens Caribes sont arrivés ici il y a bien longtemps depuis le Venezuela).

Ce matin, bref retour vers le XVIIIème siècle pour égrener fèves de cacao et gousses de tamarin au rythme d’une plantation toujours en activité.

Puis une après-midi en mer pour saluer les poissons tropicaux en se glissant sous la caresse d’une mer de soie…

Ce soir le soleil n’en finit pas de mourir à l’horizon et le sable exhale quelques dernières bouffées de chaleur. Derrière les deux pitons qui veillent sur le paysage alentours, les fumées sulfureuses du volcan qui n’a pas bronché depuis deux cent ans s’élèvent en volutes persistantes : du fond de ses entrailles la Soufrière rappelle qu’elle est mère de toutes les menaces.

Mais tandis que je m’apprête à goûter à d’autres saveurs, quand les étoiles parsèment le ciel d’éclats de vif-argent, je tenais à vous livrer immédiatement ces quelques premières images.

Envie d’en apprendre davantage sur mon voyage sur l’île de Sainte-Lucie ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en mars 2010 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne. Les articles re-publiés ici le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont tous rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». J’ai ajouté davantage de photos à ces articles en les re-publiant mais malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à ces articles, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.