Tonga, îles du Pacifique

Parfois il suffit de quelques photos pour vous convaincre de partir à votre tour en voyage, pour vous aider à découvrir une destination. Voici une sélection parmi mes photos sur les Tonga…

Australasie, ce nom m’a fait littéralement rêver pendant deux bonnes décennies à partir du moment où un globe terrestre a trôné dans ma chambre d’enfant.

Un nom qui désigne la partie de l’Océanie incluant l’Australie, l’archipel de la Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Guinée, ainsi que les îles plus petites les entourant (carte ci-dessous). Enfant, l’Australasie représentait pour moi bien plus qu’une leçon de géographie englobant une bonne partie du Pacifique ; c’était les « terres lointaines », inaccessibles, celles qui n’étaient encore que peu visitées par les Européens. Trop loin, donc trop cher.

Et puis un jour il fut question de partir visiter les Tonga, d’aller explorer ce dernier royaume du Pacifique. Des îles qui ne seraient mises en valeur à l’échelon international qu’un an plus tard tandis que son équipe de rugby se faisait soudain remarquer. D’un coup, le monde entier prit connaissance de l’existence des Tonga. Mais j’en revenais déjà, j’avais vu.

L’archipel des Tonga compte 169 îles dont seulement 36 sont habitées par les 119 000 Tongiens. Leurs ancêtres Lapita s’y seraient installés il y a environ 3 000 ans en provenance d’Asie du Sud-Est. Les historiens murmurent que les Tonga seraient les premières îles de Polynésie habitées par des humains à l’ère préhistorique.

Ces îles sont aussi les seules à n’avoir jamais été colonisées par d’autres nations : au Xème siècle une monarchie s’instaure, vers 1616 les premiers navigateurs hollandais signalent avoir aperçu ces îles au cours de leurs traversées. Mais c’est le grand explorateur de l’Océanie, James Cook, qui aurait posé le pied le premier aux Tonga entre 1773 et 1777 lors de festivités auxquelles il fut invité. Une atmosphère accueillante qui vaudrait depuis à ces îles le nom d' »îles amicales » (friendly islands).

Mises sous protectorat britannique en 1900 les Tonga retrouvent leur indépendance en 1970 en se plaçant sous le régime du Commonwealth. Sous monarchie constitutionnelle depuis 1875 le roi a renoncé à tout pouvoir politique en 2008 et des élections parlementaires doivent se tenir en 2010.

Les 3 sous-archipels des Tonga s’étendent du Nord au Sud entre Fidji et Samoa : Tongatapu, Vava’u, Ha’Apai. Avec un climat chaud et humide en été (de décembre à avril) et plus sec en hiver de mai à novembre, les températures ne descendent que rarement sous les 21° et peuvent monter jusqu’à 32°. Un climat qui permet de visiter les Tonga toute l’année.

En provenance de France il est fort probable que vous arriverez en avion depuis Los Angeles, avec une escale aux Fidji. À moins que vous ne préfériez la route menant par l’Australie avec une escale à Sydney et une autre aux Fidji ou aux Samoa voisines. Un long, très long voyage…

Les Tonga méritent les heures d’avion : vous y trouverez des îles cartes postales, à l’image des îles du Pacifique Sud. Les Tonga sont traditionalistes et préservent un environnement à l’état naturel avec des mangroves, des forêts primaires, des grottes qui ont servi de sépulture, et des plages… désertes.

La gentillesse et l’accueil souriant des Tongiens sauront vous convaincre de revenir pour une seconde exploration, lorsque vos plongées en compagnie de requins baleines, de raies manta et de baleines ne vous auront pas laissé assez de temps pour vagabonder d’île en île.

Mais mieux que de longs discours je vous laisse profiter de cette sélection de 15 photos, autant de bonnes raisons de partir en voyage aux Tonga. N’hésitez pas non plus à (re)lire mes nombreux articles sur ce royaume des Tonga. Vous y trouverez aussi d’autres photos publiées précédemment pendant ce voyage.

Envie d’en apprendre davantage sur mon voyage dans les îles Tonga ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en octobre 2010 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne aujourd’hui. Les articles re-publiés sur ce site le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». J’ai ajouté davantage de photos à ces articles en les re-publiant mais malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à ces articles, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.