boulerecit.jpgVous allez me croire obsédée par les pêcheuses d’oursins puisque j’ai mis en ligne récemment un autre article sur cette activité aux Tonga, dans le Pacifique. Mais non, je ne le suis pas. Simplement, ces femmes qui, d’un bout du monde à l’autre, réussissent à décortiquer ces bestioles sans se blesser m’intriguent !

8ca991e4e26c95bd960571abfdd1e565.jpg

Aux Tonga (lire ici), il s’agissait de petits oursins, épineux, mais de taille raisonnable. Les langues d’oursin (la chair corail si fondante et goûteuse) étaient stockées dans de petites bouteilles d’eau minérale et revendues sur le marché.

a37053efc94a008e34d622dfccaae0aa.jpg

Ici, sur l’île de Gili Meno (Indonésie), trois ou quatre hommes parcourent le récif à marée basse pour cueillir d’un coup de crochet métallique les oursins diadèmes, ceux qui sont munis d’épines si longues qu’on pourrait croire à une chevelure de verre. Ceux qui savent si bien transpercer la combinaison néoprène du plongeur imprudent et font ensuite souffrir quelques jours… Puis ils rapportent leur cueillette à la femme assise au bord de l’eau, déversent les fruits de mer dans une barrique et elle les happent un à un du bout de son coupe-coupe affuté et avec l’aide d’un simple bâton de bois, tranche d’un coup sûr l’animal en deux, ôte une ou deux écailles puis soulève toute la chair d’un coup de pouce rotatif dans le creux de la coquille et jette la chair délicate dans un vulgaire pot de plastique qui a contenu auparavant d’autres denrées…

6f73691ab4e6bb034c5f04c9d29bc2ba.jpg

Pour moi, Occidentale, c’est sacrilège de ne point avoir plus de respect pour ce mets de choix. Pour elle, Indonésienne, elle prélève dans le vaste océan qui ceint son île dont elle ne sort jamais ce qu’elle fera bouillir le soir dans la soupe de nouilles pour agrémenter le repas de sa famille…

Les oursins, je les aime agrémentés d’un tour de moulin à poivre (de Bornéo, ou de Madagascar !), mais l’Homme sait parfaitement les préparer sur un demi avocat crémeux à souhait, avec quelques gouttes de citron vert ou de Tabasco. Et vous, comment les dégustez-vous ?…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :