Maldives, hôtel Angsana Velavaru, villa sur pilotis avec piscine © Marie-Ange Ostré

Il m’a fallu 40 minutes d’hydravion depuis la capitale, Malé, pour arriver enfin sur ces plages blanches de Velavaru, ourlées d’un lagon turquoise qui frise les 30° dans l’eau.

Je n’ai pas le temps dans l’immédiat d’écrire un article élaboré au sujet de Velavaru, île des Maldives située dans l’atoll de South Nilandhe-Dhaalu qui ne compte que deux hôtels-resort en tout. Signaler simplement ce détail indique déjà aux habitués des Maldives combien la région est peu fréquentée par les touristes, donc davantage préservée que sur d’autres atolls plus au Nord.

Si je tentais de résumer ma première journée sur Velavaru je dirais que j’ai au moins atteint mon premier objectif : me reposer, lâcher prise… On ne peut faire autrement ici.

Les Maldives à elles toutes seules sont un archipel de rêve, celui inscrit sur la top-list des fantasmes de voyageurs, qu’ils soient plongeurs ou non. Velavaru n’est d’ailleurs pas dédiée aux plongeurs, et la communication faite autour de l’hôtel Angsana qui appartient au groupe Banyan Tree n’est pas axée sur la plongée. Pourtant…

J’ai longuement rencontré ce matin Mirta Moraitis, directrice du Laboratoire Marin de Velavaru. Deux heures avec elle m’ont convaincue de l’intérêt de mes plongées de demain. Je sais déjà que je vais plonger différemment, non pas en plongeuse loisir – titre que je revendique – mais en plongeuse responsable. Un autre challenge…

J’ai pris beaucoup de notes puisque Mirta m’a apporté de nombreux éléments pour vous en parler dès mon retour vers Paris. Jeune femme cosmopolite et passionnée, elle est aussi monitrice de plongée et elle m’accompagnera demain sous l’eau. Nulle doute que je plongerai « intelligent » demain, quand certains diraient « responsable ». N’est-ce pas la même chose ?

Détail s’il en est, Mirta m’a indiqué tout à l’heure que 90 % des clients qui reviennent sur l’île de Velavaru sont plongeurs. A bon entendeur…

Et puis tout à l’heure je testerai le spa qui est l’une des fiertés de l’hôtel. On m’a proposé un massage de 90 minutes alternant les techniques thaïlandaise et suédoise. J’ai préféré un soin complet au lait d’amandes et à l’orange alternant gommage, massage et bain à remous. Un soin qui me semble parfait pour une gourmande en mal de détente ! Non ?…

A noter que si les femmes sont de plus en plus accro aux spas, les messieurs ne sont pas oubliés chez Angsana Velavaru puisque des soins et massages sont également proposés à nos conjoints. Une excellente occasion pour eux de se faire dorloter par d’autres mains que celles de leur femme, en tout bien tout honneur !

90 % des clients qui reviennent sur l’île de Velavaru sont plongeurs…

Ensuite j’ai prévu de faire une pause sur la plage, pause longue en jouant sur le jeu de mots puisque je veux capturer ce soir le coucher de soleil grâce aux pixels du Canon pour vous montrer cela plus tard. Et puis ce sera dîner servi à table cette fois, contrairement au buffet de mes premiers repars sur Velavaru, et j’espère être surprise dans ce restaurant circulaire planté au-dessus du lagon.

Je vais vous dire : j’aime voyager seule, vous le savez. Mais venir aux Maldives sans compagnon, c’est se priver du plaisir de la contemplation à deux. J’ai vu ici des couples avec enfants, et des couples tout jeunes mariés (ah les Chinois qui se photographient mutuellement sur la plage en robe de mariée devant ma villa !…).

Franchement, je suis certaine que le cocktail Velavaru n’a pas le même goût lorsqu’il est partagé. Et les lumières du jacuzzi privé dans votre jardin ne doivent pas scintiller de la même façon lorsque vous êtes à deux à en profiter.

Alors mesdames, faites-vous offrir un séjour à l’hôtel Angsana Velavaru !

Maldives, hôtel Angsana Velavaru, bateau et embarcadère au couchant © Marie-Ange Ostré

Maldives, hôtel Angsana Velavaru, bateau et embarcadère au couchant © Marie-Ange Ostré.

Ce sera tout pour aujourd’hui, je voulais seulement vous montrer une ou deux photos, pour vous mettre en bouche. Je n’en ai pas encore pris beaucoup depuis hier, pourtant je cours partout comme d’habitude.

Maintenant je dois filer au spa, je vous raconterai plus tard pour vous donner d’autres arguments pour convaincre votre partenaire…

 

Conseil du jour : savez-vous que vous n’êtes pas obligé de réserver votre séjour Maldives via un tour-opérateur ? Achetez un vol direct Paris-Malé chez XL Airways, et négociez votre séjour avec l’hôtel Angsana Velavaru en direct. Selon la saison vous obtiendrez un tarif égal ou inférieur à celui d’un voyagiste. Je viens d’apprendre que vous ne paierez pas de frais de dossier si vous achetez votre billet en direct sur le site web deXL Airways (à partir de 699 €), et les hôtels sont toujours prêts à proposer des tarifs spéciaux. Essayez, vous verrez !

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages aux Maldives ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en mai 2010 sur mon blog de voyages, Un Monde Ailleurs (2004-2014) qui n’est plus en ligne. Les articles re-publiés sur ce site le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou un intérêt informatif pour mes lecteurs. Malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à cet article, seul le nombre de commentaires est resté affiché.

Etat indépendant situé au Sud de l’Inde dans l’océan indien, l’archipel des Maldives est composé de 26 atolls formant des colliers, comprenant plus de 1 190 îles coralliennes (source : gouvernement maldivien). Les Maldives sont réputées pour leurs fonds marins et leurs hôtels de luxe. Pour profiter des plages au soleil partez de janvier à avril. Il pleut davantage de mai à septembre (les atolls du Sud sont moins exposés aux pluies). Les plongeurs privilégieront la période novembre à mai (avec une préférence pour janvier à mars : moins de pluies = eau plus claire).

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :