Voyage Mexique 2021, Chichén Itza © Marie-Ange Ostré

Faut-il envisager un voyage au Mexique en 2021 ? Je vous réponds définitivement oui, sans hésitation. Laissez-moi vous expliquer pourquoi…

Depuis que j’ai progressivement lâché prise sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs en fin 2014 j’ai eu envie de reprendre l’écriture, de temps en temps. Sans jamais réussir à m’y remettre tout à fait, et pour diverses raisons. Pourtant j’ai bel et bien voyagé ! Pourtant j’ai vécu aussi quatre ans en Indonésie, avec tant de choses à raconter…

Mais c’est en partant en voyage sur différentes destinations en 2021 (Dubaï, Mexique, Italie, Espagne), en prenant en considération toutes les restrictions sanitaires liées au Covid,  que j’ai soudain ressenti le besoin de me remettre à l’écriture.

Besoin de vous raconter ? Besoin d’aider ces destinations à redémarrer ? Envie de vous inciter à découvrir ces lieux en dehors des grandes périodes d’invasion touristique à outrance ? Sans doute un peu de tout cela.

Pas question ici de polémiquer sur le bien-fondé ou non de voyager en 2021, ce n’est pas le but. Comme je l’ai fait depuis les tout premiers articles sur mon blog de voyage en 2004 je veux seulement ici vous inciter à découvrir, et sans doute à oser à nouveau.

Commençons par le Mexique…

Voyage Mexique 2021, plage Playa del Carmen © Marie-Ange Ostré

Le Mexique n’était pas sur ma liste de destinations à visiter, parce que j’ai toujours fui le tourisme de masse. La Riviera Maya, côte caraïbe du Mexique, est l’un des spots favoris du tourisme américain, avec ses hôtels « all inclusive » et les visites sur un rythme accéléré. Mais en partant du principe que sans Américains (du Nord, généralement parlant) le Mexique pourrait m’offrir un visage plus serein j’attendais l’opportunité qui me permettrait d’y aller avant que le tourisme ne reprenne à 100%, voire même à 50%.

Dans cet objectif j’avais réservé mes billets d’avion dès septembre 2020, très optimiste sur la fin rapide des confinements. Pourtant le Mexique a gardé ses portes fermées, et les infections au Covid grimpaient en flèche en Amérique du Nord. Ce voyage était donc de ce fait reporté régulièrement.

C’est la compagnie aérienne Air Europa qui m’a contactée en avril pour me signaler que le trajet était à nouveau possible, si je m’engageais à respecter les contraintes sanitaires pendant le voyage en avion et sur place. Sans confirmation rapide de ma part je risquais de perdre mes billets d’avion. Il ne m’a fallu que 24 heures pour me renseigner sérieusement sur le Covid au Mexique, puis j’ai confirmé des dates.

Partout dans les endroits que j’ai fréquenté au Mexique les mesures sanitaires sont strictement appliquées…

Je suis donc partie en voyage au Mexique en mai 2021, quelques jours après que l’état du Yucatán et celui du Quintana Roo (côte caraïbe) aient rouvert leurs portes au tourisme en faveur de quelques pays dont ceux de l’Europe. Les consignes étaient strictes avant de partir, et même si je ne suis pas parano je reste de toutes façons prudente face à tout ce que l’on ignore encore sur ce Covid.

Avant que vous ne me posiez la question : non, en mai je n’étais alors pas encore vaccinée (la campagne de vaccination a commencé tardivement en Suisse où je vis, et par tranches d’âge). Mais depuis 18 mois je porte le masque dès que je suis en présence d’autres personnes à l’extérieur et en intérieurs, j’ai toujours fui les foules, je ne suis pas accro aux centres commerciaux, et je respecte autant que possible la distanciation sociale.

Le Mexique est un immense pays avec près de 2 millions de km2 (65 habitants au km2), soit 4 fois la superficie de la France. Il est classé au 14ème rang des pays les plus vastes (le Canada est au 2ème rang, la France au 43ème). Autant dire qu’il me fallait sélectionner les lieux, les sites à visiter, et face au programme qui s’allongeait rapidement j’ai opté également – ce qui ne m’arrive pourtant jamais – pour un séjour plage de 3 jours à la fin de ce voyage.

Pour un premier voyage au Mexique je me suis concentrée sur la zone Est du pays afin d’aller humer l’ambiance de la Riviera Maya, très réputée, mais surtout pour visiter à mon aise plusieurs sites archéologiques de la civilisation Maya au Yucatán.

Je prépare d’autres récits sur les sites mayas qu’il ne faut absolument pas manquer, néanmoins je tiens à signaler immédiatement puisque c’est l’objet de cet article que visiter ces lieux en l’absence de touristes est une opportunité qu’il faut saisir au plus vite. Mon guide sur place n’en revenait pas : devant la fameuse pyramide de Chichén Itzá nous étions à peine une dizaine, guides inclus, à 10h du matin ! Le malheureux Juan qui m’accompagnait et commentait en français tous ces lieux grandioses m’a affirmé qu’il peut y avoir en juillet et août jusqu’à 40 000 visiteurs au même moment devant cette pyramide ! Je n’ose même pas l’imaginer…

Pour vous en convaincre j’ai publié en tête de cet article l’une de mes photos de cette célèbre pyramide de Chichén Itzá sans touristes. Ceux qui connaissent déjà ce lieu confirmeront sans doute qu’il est rarissime de l’observer dans de telles conditions.

Pendant ce voyage au Mexique en mai 2021, en période de Covid, j’ai tracé un itinéraire qui convenait à ma curiosité mais aussi au besoin de prendre le temps de profiter. Voici les étapes principales de ce voyage, sachant que j’ai visité davantage de sites plus confidentiels :

Voyage au Mexique 2021 © Marie-Ange Ostré

J’ai passé une première nuit à Cancún, parce que l’avion atterrissait en soirée et j’ai pensé qu’une nuit de repos avant de partir en voiture était indiquée. Bien m’en a pris : louer une voiture à Cancún est une gageure quand il faut en prendre livraison à l’aéroport. L’enfer ! Les employés accusent forcément le Covid, mais les commentaires que j’ai lu ici ou là confirmeraient plutôt que la situation est toujours identique, quelque soit l’année : des locaux trop petits et trop peu d’employés, et surtout trop peu de véhicules en location (les employés attendent le retour des véhicules nettoyés). Tout cela occasionne une attente considérable sur place, et une file d’attente peu commune (à l’extérieur en mai vers 22h il fait encore 36°)…

Cancún ne m’attirait pas spécialement, j’ai fait un tour rapide en voiture le lendemain puis j’ai pris la route vers Tulum où j’ai passé quelques nuits. Je voulais visiter les vestiges de la cité maya face à la mer (quelle chaleur ! et sans doute le site le plus fréquenté de tout mon voyage au Mexique !), et découvrir l’atmosphère que l’on dit bohème et festive de la petite station balnéaire qu’est Tulum. J’y reviendrai plus tard dans un autre article.

Puis j’ai quitté l’état du Quintana Roo (le Mexique compte 32 états) pour remonter vers celui du Yucatán. J’ai fait une halte de quelques jours à Valladolid pour pouvoir rayonner sur quelques dizaines de kilomètres, et j’ai bien fait. Valladolid est une petite ville charmante, et peu fréquentée.

Puis je me suis rendue à Merida, point de départ d’autres découvertes toutes liées à la civilisation Maya. J’en ai profité pour visiter son immense marché, et acheter quelques épices typiquement mexicaines. Je cherchais du chipotle en poudre j’ai rapporté du piment habanero !

Voyage Mexique 2021, Cobá site Maya © Marie-Ange Ostré

Un site archéologique Maya plus confidentiel : Cobá, à mi-chemin entre le célèbre site de Chichén Itza (photo d’en-tête) et celui de Tulum sur la côte caraïbe.

Je suis revenue ensuite vers Playa del Carmen, autre station balnéaire de la Riviera Maya, bien connue du tourisme américain. J’ai passé là quatre jours, sur la plage, pour me reposer avant de rentrer. J’ai même tenté l’excursion quasi-obligatoire vers l’île de Cozumel, avant de rebrousser chemin. Faut-il se rendre à Playa del Carmen ?… Vous lirez prochainement mon article à ce sujet.

Mais revenons au sujet de cet article : faut-il envisager un voyage au Mexique en 2021 ? Oui bien sûr, et rapidement.

J’ai été surprise par les précautions prises par les Mexicains eux-mêmes même si globalement je dirais que les employés des hôtels et restaurants sur la Riviera Maya sont plus prudents que les locaux eux-mêmes. Par contre au Yucatán vous ne verrez pas un seul Mexicain se promener sans masque même dans une rue absolument déserte.

Partout dans les endroits que j’ai fréquenté les mesures sanitaires sont strictement appliquées :

  • masque en extérieur et en intérieur (jusqu’à ce que vous soyez assis au restaurant),
  • gel offert (voire imposé) systématiquement dans tous les établissements y compris les magasins, musées, sites archéologiques,
  • prise de température corporelle (sur votre front) à l’entrée de chaque hôtel et restaurant (et parfois même dans les boutiques en ville et à l’entrée des cenotes, célèbres ou moins).
  • respect (à peu près, selon les lieux) de la distanciation sociale, imposée sur les lieux de visite, moins respectée dans les commerces et restaurants de la Riviera Maya.

Le plaisir de visiter quasiment seul(e)s des lieux extrêmement fréquentés en temps « normal » ajoutera à celui de la découverte de ce pays qui n’a pourtant pas (toujours) bonne presse. Notez que l’état du Yucatán est réputé pour être l’un des plus sécurisés du pays, et il est vrai que marcher vers 23h en ville (Mérida, Valladolid,…) pour revenir vers votre hôtel ne vous met en aucun cas mal à l’aise.

Conduire au Mexique n’est pas difficile non plus : volant à gauche comme en France. Les routes sont très bien entretenues au Yucatán, et très peu de péages en dehors de l’axe Cancún / Tulum qui draine le gros de la circulation dans cette région (et le plus de travaux sur la voie publique). Attention à respecter les limitations de vitesse, surtout aux abords des villes, même si au Yucatán les routes sont terriblement rectilignes sur des kilomètres.

Et puis quel plaisir que celui de découvrir enfin la vraie cuisine mexicaine authentique telle qu’on vous la prépare en dehors des stations balnéaires ! Pour la gourmande que je suis ce fut une belle découverte qui fera aussi l’objet d’un article prochainement. On ne mange pas que des tacos et burritos au Mexique !

cuisine mexicaine moderne © Marie-Ange Ostré

Bref, je file relire les articles qui vont suivre sur ce grand pays qui mérite votre attention, si ce n’est déjà fait. Ensuite il faudra que je vous raconte mon voyage à Dubaï en janvier 2021, et mon séjour en Italie (Rome, Florence, Venise) en juillet dernier, dans les mêmes conditions générales.

N’hésitez pas à partager avec moi vos commentaires et remarques sur le Mexique, j’échangerai bien volontiers avec vous !

Enfin n’oubliez pas que le Mexique est un pays immense et que les chiffres publiés les plus « impressionnants » sont relatifs, comme dans tous les pays du monde, aux grandes villes (dont Mexico). Comme je l’ai déjà mentionné plus haut l’état du Yucatán est mieux préservé (beaucoup moins peuplé). Voici un lien pour vous informer avant de partir en voyage au Mexique :

le Mexique et le Covid : avant de partir pour le Mexique

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.