Lève les bras ! Accroupis-toi ! Lève les bras !…

J’obéis, une fois, deux fois… puis je vois l’étincelle dans le regard de l’Homme et nous éclatons de rire : nous sommes chez Expé, à Marseille, et je viens d’essayer une splendide combinaison de spéléo que seuls les daltoniens pourraient ne pas remarquer : dans cette couleur rouge feu, il ne risque pas de me perdre dans la jungle de Bornéo ! (photo satellite de l’Indonésie, ci-dessous, avec les fumées des feux qui dévorent l’île de Bornéo).

medium_Feux_de_forets_Borneo_NASA.2.jpg

Nous sommes à 7 jours du départ et, liste en main, nous sélectionnons le matériel indispensable pour une expédition de 5 jours et 4 nuits à Borneo : moustiquaire, moustiquaire, moustiquaire… Sachant que pour moi, la moustiquaire prend tout son sens lorsque notre guide spécialiste de l’Indonésie me confirme « oh, des araignées tu en verras de toutes les couleurs !« …

Je n’appréhende pas, je crains ! Et nous ajoutons une grosse paire de gants bien épais, destinés à nous permettre de nous agripper aux branches, aux lianes ou aux troncs d’arbres au fur et à mesure de notre progression en forêt primaire. Et à chasser d’un revers de main définitif toute rampante à huit pattes !

medium_P8303867.2.jpg

L’adrénaline est montée d’un cran au sein de l’équipe cette semaine lorsque la réunion de production a convié tous les protagonistes de l’émission (ci-dessus) et que nous avons listé le matériel indispensable à ce prochain tournage : de nombreuses nuits en bateau entre Komodo et Flores (dont quelques-unes à la belle étoile sur le pont), la pharmacie d’urgence pour les petits et les grands tracas, l’anti-venin, les lampes frontales pour descendre au fond des gouffres, les couvertures de survie, etc…

Nous sommes tous ultra-motivés pour cette nouvelle aventure, et impatients de partir : un beau défi nous attend, celui d’une nouvelle série démarrée sous le signe de la confiance mutuelle et du travail d’équipe.

Finalement, l’Homme décide que cette combinaison ne convient pas : j’ébullitionne en moins de quelques minutes puisque la toile enduite est trop épaisse, elle ne laisse pas passer l’air. Sous l’effet de l’hygrométrie galopante de Bornéo, ce serait un véritable sauna en moins d’un quart d’heure. Et je ne vais pas là-bas pour suivre un régime ! De mon côté, je soupire, soulagée : j’ai failli ressembler à un Playmobil pendant quelques jours !

Il nous faut repartir en chasse de combinaisons spéléo plus adaptées à la chaleur sur place, et veiller au confort des gestes, éviter l’irritation des frottements répétés sur la peau, et trouver les bonnes chaussures : celles qui vont me permettre de m’enfoncer dans la boue de la forêt jusqu’aux genoux en restant chaussée ! Avez-vous essayé de trouver des Pataugas de nos jours ?… Ce type de croquenots typiques des scouts des années 60, en toile beige, lacets assortis, semelle de caoutchouc… Non ?… Vous ne voyez pas ?… De toutes façons, c’est introuvable ! Et c’est pourtant exactement le type de chaussures qui convient pour Bornéo : montantes, lacées, peu épaisses, elles sècheront vite en cas de traversée de ruisseau ou de marais mais ne se perdront pas dans les boues suceuses de la forêt…

L’Homme se décide pour des hamacs en toile de parachute, ultra-résistante, et agrémentés d’une moustiquaire intégrale. Théoriquement, avec cela, pas de serpents, pas d’araignées, et pas de scolopendres dans les plis du léger duvet de bivouac le lendemain matin… En espérant que les fourmis de Borneo sont suffisamment grosses pour ne pas passer entre les mailles !…

Puis il ajoute les petits bidons étanches (pour le matériel photo et les vêtements de rechange pour la nuit), le carnet de voyage pour les notes et les croquis, les mousquetons pour la descente en rappel dans un gouffre karstique qu’on nous promet superbe et avec des insectes cavernicoles inédits et qui sautent en plus !… Nous en parlons depuis des mois, mais cette fois c’est parti : départ dans une semaine, pour 22 jours de tournages. Premier arrêt : Komodo !

Je vous raconterai…

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.