Petit aparté aujourd’hui pour évoquer avec vous l’une des spécificités du pays. En Islande, dans la plupart des stations essence, vous pouvez acheter de l’alimentation pour vous nourrir rapidement. Jambon danois, poisson séché islandais, tortillas et hamburgers sous vide cohabitent avec des plats de pâtes à réchauffer au micro-ondes (à disposition sur place), des salades de fruits et pléthore de yaourts aromatisés.

Mais, loin des grandes gastronomies, c’est une spécialité locale qui a attiré mon attention en septembre : le hot-dog.

Une saucisse est une saucisse, surtout une saucisse à hot-dog, à mi-chemin entre la Knacki Herta et la saucisse strasbourgeoise, selon la qualité des établissements, mais un mélange tout de même entre bœuf, porc et agneau. Alors à Reykjavik on agrémente cette saucisse somme toute banale d’une barde de lard fine enroulée autour de l’objet du délit et on la rebaptise « bacon sausage« . D’autre part, elle peut aussi être épicée, ou non.

Ensuite vient le petit pain blanc, long de 15 à 20 cm. On le croirait brioché, mais non. A peine un soupçon de sucre sous la langue.

Il faut maintenant choisir sa garniture… Salade de pommes de terre mayonnaise rémoulade ou salade de crevettes mayonnaise ! Evidemment il ne s’agit pas de notre mayonnaise bien française et faite maison, celle que sert votre maman au déjeuner du dimanche ; non celle-ci est une vraie mayo bien industrielle comme l’aiment tous les Scandinaves, aromatisée de câpres, moutarde et herbes !

J’ai donc opté pour la salade de pommes de terre coupées en mini cubes puisque l’alliance crevettes / saucisse au bacon ne me tentait pas.

Viennent alors les « toppings » comme on dit ailleurs, avec au choix : chou rouge émincé mariné dans le vinaigre, oignons crus ou frits croustillants, ou hachis de cornichons slaves (légèrement sucrés).

La chose se présente donc ainsi : le pain tranché sur sa longueur repose dans un cornet de papier ouvert en éventail. L’accorte serveuse (aurait-elle abusé ?…) nappe le creux du pain de salade mayo (une bonne couche), puis allonge la saucisse grillée au lard par-dessus et couvre enfin celle-ci de cornichons hâchés.

A déguster sans tarder !

Je dois dire que j’ai déjà mangé pire, même en fast-food. Bien sûr, le petit goût un peu sucré de l’ensemble peut surprendre. Mais tous comptes faits, si vous passez en Islande, goûtez donc à cette spécialité du pays, les Islandais en sont très fiers.

Pourquoi ? Parce qu’ils sont tellement attachés à leur hot-dog qu’ils ont boudé le Mac Donald’s venu s’implanter en plein centre ville de Reykjavik. Quelques mois plus tard, devant le peu de clients, Mac Do partait s’installer en banlieue. Voici au moins un pays qui sait résister à la mondialisation de la mal-bouffe !

PS : désolée, j’ai oublié d’en faire une photo…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :