Ciel d'orage aux Bahamas, Abacos © Marie-Ange Ostré

J’ai toujours détesté les mois d’octobre et février à Paris ! Climat humide et morose… à fuir. Partons sous les ciels d’orage aux Bahamas :

Je vais sans doute publier aujourd’hui l’article le plus court que j’ai jamais écrit sur ce blog ! Mais je sens ce matin comme un vent de révolte contre ce climat morose qui nous berce d’incertitudes et nous fait flotter entre deux garde-robes, entre deux humeurs.

Paris sous le gris, je n’en veux pas !

Je triais ce matin sur mon disque dur externe quelques photos des Bahamas et je pensais : « mieux vaut être sous un ciel d’orage tropical que sous les nuages dans la capitale« .

Si vous regardez ces quelques photos ci-dessous, je suis certaine que vous en conviendrez.

J’ai soudain très envie d’affréter un avion et de vous embarquer tous avec moi vers les Bahamas !

Trêve de paroles, je laisse place aux images et vous souhaite un excellent week-end…

La dernière (dans les tons orange) est un lever de soleil sur l’île de Grand Bahama, sous un ciel tout autant perturbé.

Si ces photos orageuses sur les Bahamas vous plaisent je pourrais en publier d’autres tout au long du week-end.

À vous de me dire…

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages aux Bahamas ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en octobre 2010 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne aujourd’hui. Les articles re-publiés sur ce site le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». Malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à cet article, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.