Grand Baie à l\'île MauriceAujourd’hui les kite-surfeurs s’en donnaient à cœur joie dans les baies de l’île Maurice, l’anti cyclone leur offrant quelques envolées somptueuses au-dessus des vagues. Ayant renoncé à tenter une sortie en bateau après avoir scruté l’écume des vagues sur le récif signalant l’impétuosité de la mer, nous avons remonté la côte vers le Nord, en direction de Grand Baie :

Grand Baie à l\'île Maurice

Vaquant à quelques affaires personnelles, Jean-Michel me dépose près des marchands ambulants offrant cari poulet, beignets de chou et oignons, et ananas découpés. Curieusement aucun touriste ne tente sa chance et laisse la priorité aux Mauriciens qui, en ce dimanche, déambulent en couples avant de rejoindre la famille sur l’une des plages de la région pour le pique-nique dominical. Le sourire de la vendeuse est si alléchant que je teste un beignet de chou, brûlant mais à la pâte légère, mousseux, parfumé, et (beaucoup trop) calorique.

mangues île Maurice

Puis, quelques photos plus tard, je rejoins ce qui fut ma halte favorite dans le passé lorsque je venais faire quelques emplettes ici : le Sunset Café. Petit repaire discret dissimulé au-dessus du ponton des bateaux de pêche au gros, le Sunset Café est connu des locaux (surtout par les expatriés) et quelques visiteurs de passage s’y égarent parfois. La musique est toujours trop forte, mais c’est quasiment le seul endroit où l’on puisse s’asseoir pour boire un verre face à la baie, juste au-dessus de la mer. Et j’adore…

Avant, il y a quelques années, j’aimais y venir au coucher du soleil, lorsque le ciel s’embrase et que quelques traînées sanglantes s’accrochent aux nuages. Ce midi je commande un simple jus d’orange mêlé d’ananas, fait avec des fruits frais dont on retrouve la pulpe dans le verre embué. Et en écoutant les trilles de Sinead O’Connor je laisse mon regard se perdre sur les coques colorées des catamarans pavoisés aux couleurs du drapeau mauricien.

A la table d’à côté quelques expatriés discutent affaires et drague. Dans le désordre (ou dans l’ordre ?… tout dépend sans doute du sexe qui s’exprime…). Je capte l’accent alangui d’un vrai Mauricien qui colore son récit d’expressions savoureuses, en français suranné. Les autres surenchérissent, rient, entrechoquent leurs verres. La bière délie les langues et le soleil désinhibe. Sacré tropiques…

De l’autre côté ce sont deux Anglaises bon teint (c’est-à-dire roses de soleil absorbé trop vite) accompagnées d’une fillette d’une dizaine d’années vêtue de cerise. Le trio me fait penser à un milk-shake framboise, je ne saurais dire pourquoi… Leur anglais précieux s’interroge sur le taux de change alors qu’elles comparent les tee-shirts et paréos achetés quelques minutes auparavant tandis que l’enfant s’impatiente jusqu’à ce que son assiette de frites soit déposée devant elle. Elle oublie aussitôt le manque d’attention des aînées pour se concentrer sur l’un des atouts du Sunset Café : ses frites ! Epaisses, carrées, légèrement dorées, elles ont l’air d’avoir été faites à l’instant sous les mains expertes d’une cuisinière attentive, comme à la maison. Je cèderais bien à la tentation d’une salade accompagnée de marlin fumé, mais il me faut rejoindre mes amis et je file, en abandonnant quelques roupies sur la table.

Lorsque je me lève, les hommes réalisent qu’il y avait une blonde derrière le palmier nain qui me cachait. Je croise leurs regards, je me fends d’un petit sourire sarcastique, et ils pouffent entre eux, un peu gênés. Je parie qu’ils parleront moins fort dimanche prochain !…

😉

PS : quand je vous dis que la mer est forte ici, même les Mauriciens en restent sans voix… Ci-dessous Jean-Michel en admiration devant la houle qui vient se fracasser sur les roches basaltiques, anciennes coulées de lave de cette terre éruptive. Cette même houle qui l’empêche de faire sortir ses bateaux au-delà du lagon…

île Maurice côte Est

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :