Feu d'artifice Paris 14 juillet 200915 000 fusées ont été tirées en cette nuit du 14 juillet 2009 au-dessus de la Tour Eiffel. Un feu d’artifice dans la grande tradition française, suivi par plusieurs centaines de milliers de spectateurs agglutinés aux abords de la vieille dame et dans les rues adjacentes. J’étais sur le toit d’un immeuble, à quelques centaines de mètres, et j’en ai profité comme une enfant devant un pot de confiture ! Il est 03:00 du matin et j’avais envie de vous raconter, de dire à mes lecteurs expatriés, si loin de leur pays de naissance, et à tous mes lecteurs francophones qui rêvent de visiter un jour notre beau pays. A force de voyager hors de nos frontières, j’ai parfois besoin de revenir aux sources…

D’abord, il y avait Johnny Hallyday qui se célébrait lui-même au cours d’un spectacle « gratuit » pour plus de six cent mille spectateurs massés sur le Champs de Mars. Je n’y ai pas assisté alors que je vis pourtant à deux pas. Pourquoi n’y suis-je pas allée ? Parce que j’ai vu ce concert de Johnny au Stade de France en juin, que c’était grandiose, que j’en garde un excellent souvenir et que je n’avais pas envie de me trouver coincée parmi des centaines de milliers de gens venus acclamer celui qui est considéré comme la plus grande « star » de France (je trouve ce mot de « star » galvaudé en général, mais j’admets que Johnny fait partie des grands artistes). Par contre, je m’insurge contre la gratuité de ce concert devant la Tour Eiffel ; certains parlent d’un coût de 500 000 € pour la Mairie de Paris, d’autres évoquent 2 millions d’Euros. Peu m’importe ce que Johnny a touché, ce n’est (me semble-t-il) pas le problème. Ce qui me chiffonne c’est qu’on applique le mot « gratuit » à une facture évaluée entre un demi et deux millions d’Euros qui seront tout de même versés à la maison de production de Johnny Hallyday, une facture payée par les contribuables parisiens essentiellement.

Que ce concert soit gratuit pour les spectateurs, soit, et tant mieux. Que l’on parle de concert « gratuit » me fait grimacer. Et puis autant le dire, même si je n’ai pas payé ma place au Stade de France puisque j’étais invitée par des amis, je trouve malvenu de la part de la même maison de production d’avoir fait payer, à prix d’or pour certaines places, les spectateurs du Stade de France alors que le spectacle était retransmis le soir-même à la télévision et que, moins d’un mois plus tard, d’autres milliers de spectateurs pouvaient en avoir la gratuité au Champs de Mars. Bien sûr l’ambiance au Stade de France était unique. Mais arnaque tout de même ?… Oui, sans doute un peu. Et j’aimerais savoir ce qu’en pense ceux qui ont payé leur place au Stade de France.

Mais si je suis montée sur la terrasse d’un immeuble ce soir, c’était pour profiter du feu d’artifice offert aux Français pour les 120 ans de la Tour Eiffel. Ne polémiquons pas davantage sur le cadeau, ce serait gâcher la fête…

J’ai assisté il y a pile dix jours à un feu d’artifice d’exception lancé depuis les rives de l’Hudson pour célébrer à New York le 4 juillet, fête de l’indépendance des Etats-Unis. Ce soir-là, je me suis jointe aux « ohhh… » et « ahhh… » qui fusaient dans toutes les langues à côté de moi sur le trottoir où j’avais rejoint des milliers d’Américains et de touristes. Et en rejoignant mon hôtel je me disais que j’avais vu alors le plus beau feu d’artifice de toute ma vie !

Je ne savais pas que je vous écrirais ce soir que celui du 14 juillet en France était finalement le plus beau !

Vais-je être enfin un peu chauvine après toutes ces années de voyages ?… Peut-être. Accordez-moi donc juste quelques minutes de « cocorico » bien français !

Feu d'artifice Paris 14 juillet 2009

Inutile de tout vous raconter en détails, vous verrez des vidéos ce soir ou demain sur YouTube et les journaux télévisés se feront l’écho des nombres et lumières…

J’ai juste envie de transmettre mon plaisir de gamine devant ces milliers de fusées autour de la vieille dame qui ruisselait de pierres précieuses pour son 120ème anniversaire. Un maquillage de reine pour une élégante intemporelle qui traverse les siècles en gardant tout son prestige. Savez-vous que la Tour Eiffel est le monument le plus visité au monde chaque année depuis sa construction ?

Assise sur un toit terrasse, j’ai entendu l’immense clameur qui s’est élevée depuis les rues de Paris pour saluer la beauté d’un tel spectacle. Et alors que je suis rentrée hier midi d’un voyage de quinze jours aux Etats-Unis, tandis que je suis cette année plus souvent à l’étranger que dans ma propre ville, je me suis sentie solidaire de tous ces Parisiens qui manifestaient leur joie et leur plaisir. Et oui, cette nuit j’étais fière de vivre dans l’une des plus belles villes du monde. Ville lumière pour les touristes que nous accueillons par millions chaque année, Paris est sans doute le plus beau voyage de ces « étrangers » qui nous envient monuments, avenues et bistrots. Ce soir le feu d’artifice tiré devant et depuis la Tour Eiffel est sans nul doute la STAR d’une nuit, la plus fêtée de nos fêtes nationales.

Feu d'artifice Paris 14 juillet 2009

Et le temps de rédiger cet article et d’intégrer quelques photos, j’ai déniché pour vous sur YouTube les toutes premières vidéos de ce feu d’artifice sur Paris – en complément de mes quelques photos (j’ai claqué une carte de 4 Go en moins de 30 minutes et je regrette infiniment de n’avoir emporté sur ce toit que mon 60 mm !) -, photos que je mettrai en ligne demain matin sur ma galerie également. La prochaine fois, j’aurai une caméra vidéo !

Ces deux vidéos présentent le feu d’artifice, en totalité (et en deux parties) :

[geo_mashup_map]

%%awsomnews1%%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :