île Maurice, lagon de Pereybère © Marie-Ange Ostré

Il suffit que l’un de mes meilleurs amis me téléphone ce matin depuis l’île Maurice pour qu’aussitôt survienne l’envie de vous citer 5 bonnes raisons pour partir en vacances à l’île Maurice ! D’abord je ne vous ai pas parlé de Maurice depuis trop longtemps (plus d’un an !) et ensuite j’ai en réserve tant à dire sur cette île qui m’est chère que c’est gâchis de ne point vous en parler davantage. Alors allons-y, et avec quelques photos.

Je vais tenter de sortir un peu du cliché « les Mauriciens sont gentils ». Parce que c’est vrai, et que tout le monde le sait. J’y ai vécu pendant un an, et j’y ai passé avant et après cette année-là quelques séjours successifs et même si comme dans toute communauté pluri-ethnique il y a bien quelques conflits parfois, rien de comparable avec le désordre qui règne ailleurs. Sur Maurice, l’accueil est légendaire. Profitez-en !

1. Pratiquez la plongée sous-marine à l’île Maurice

Sur l’île Maurice c’est comme au Club Med : si vous voulez, quand vous voulez. Autant dire que vous pourrez pratiquer de nombreuses activités (kayak, snorkeling, golf, vélo, promenades en mer, catamaran, randonnée,…) ou ne rien faire du tout ! Mais vous le savez, je pratique la plongée sous-marine partout dans le monde et il ne me viendrait pas à l’esprit de parler de l’île Maurice sans vanter les charmes de la plongée à Maurice : eaux chaudes, plongées pour tous les niveaux et toutes les compétences, formation pour les débutants ou pour ceux qui cherchent à atteindre le monitorat, Nitrox ou pas, il y en a pour tous les goûts tout autour de l’île.

ile maurice merou queue lyre

ile Maurice photo epave du DjabedaD’autre part vous trouverez rarement une île au monde qui vous proposera autant de diversité pour ses sites de plongée : ses récifs de coraux sont protégés par diverses associations et surveillés de près par la fédération mauricienne de plongée. Mais pour ceux qui ne connaissent pas encore la plongée à Maurice, sachez qu’en fonction de la localisation de votre centre de plongée (Est, Ouest, Nord ou Sud) vous trouverez de nombreux centres qui vous proposeront des spots différents en terme de faune, de flore, d’épaves, mais aussi de conditions de plongée ou d’expérience du plongeur.

Voici les centres que je recommande pour les avoir expérimentés à de nombreuses reprises, et puis ils deviendront rapidement vos amis à vous aussi (par ordre alphabétique) :

Blue Water Diving Center, pour plonger avec Hugues Vitry passionné de faune, de flore et de photo sous-marine,

Blues Diving, pour expérimenter avec Jean-Michel Langlois en toute sécurité mais avec créativité,

Mascareignes Plongée, pour accompagner Jean Lincoln dans ses plongées zen au Nord de Maurice.

Tous trois sont Mauriciens, plongeurs depuis plus de 30 ans, et connaissent parfaitement les eaux de l’île Maurice. Ce sont eux qui m’ont formée à la plongée sous-marine et j’ai toujours autant de plaisir à passer sous la surface en leur compagnie. Contactez-les de ma part !

2. Faites le tour des plages sur l’île Maurice

La majorité des visiteurs qui rentrent de leurs vacances sur l’île Maurice vous le diront : les plages sont belles, longues, avec du sable fin, propices à la détente, au bronzage, au « je ne fais rien ! ». Ou bien vous y jouerez avec vos enfants, en toute sérénité. Vous lirez le dernier roman de l’année (choisissez bien… il faut qu’il soit épais !). Mais par pitié, lâchez votre iPhone : il y a tant à observer sur une plage. Le pique-nique des familles mauriciennes le dimanche par exemple (même s’il faut que les services municipaux passent en fin de journée pour ramasser ce qu’ils ont malheureusement abandonné derrière eux). Les cérémonies indiennes avec les femmes qui déposent en surface sur le lagon quelques offrandes de fleurs. Les feux de plage allumés par certains hôtels pour offrir aux clients un spectacle de danses mauriciennes à la tombée du jour.

photo ile Maurice plage ile aux Cerfs

Les plages font le tour de l’île, vous aurez le choix. Ma préférée ?… Celle de Mont Choisy, au Nord-Ouest, c’est MA plage. Celle sur laquelle je me rendais chaque soir pour profiter du coucher de soleil lorsque je vivais là-bas. Mais d’autre préféreront la très longue plage de Trou aux Biches. Ou la superbe plage de Belle-Mare à l’Est, plus confidentielle. Ou encore les plages de l’île aux Cerfs (photo ci-dessus) mais certains diront qu’elles sont trop fréquentées.

3. Sortez de votre hôtel à Maurice et faites le tour de l’île !

Je suis toujours autant agacée lorsque des Internautes écrivent sur des forums ou sur des blogs : « pfff… il n’y a rien à voir ou à faire sur Maurice !« . J’ai alors envie de leur demander : « êtes-vous sorti de votre hôtel ? Etes-vous parti à la rencontre des Mauriciens ?« . Une chose est sûre, si vous appréciez votre hôtel vous n’aurez guère envie de sortir de son enceinte et vous vous régalerez des nombreuses options qu’il vous proposera… à l’intérieur de son périmètre : plage, cuisine, ski nautique, excursions bien formatées. Mais si vous êtes un tant soi peu curieux vous vous renseignerez avant de partir pour sortir des sentiers battus une fois sur place.

photo côte Est de l'île Maurice

Je recommande la location d’une voiture pour partir toute une journée sur les routes de l’île Maurice avec l’ambition d’en faire, pourquoi pas, le tour en une journée. Je vous promets que vous rentrerez fatigué en fin de journée à votre hôtel parce que, oui, l’île Maurice est grande si l’on veut en faire le tour et n’oubliez pas votre carte routière avant de partir.

Autre option : négociez le tarif d’un chauffeur de taxi la veille, et demandez-lui de vous montrer ses coins préférés sur l’île. Le mieux évidemment est d’avoir eu le temps de lier une petite relation d’amitié ou au moins de convivialité avec votre chauffeur avant qu’il ne vous embarque pour la journée. Evitez les fameuses Terres Colorées de Chamarel, trop connues (vous pourrez y aller à un autre moment en excursion avec votre hôtel pour une demie-journée ou trois heures selon votre localisation). Evitez aussi ce jour-là le marché de Port-Louis, ce sera l’occasion d’une sortie de 2 heures en fin de matinée un autre jour.

Demandez donc à votre chauffeur d’un jour de vous emmener au Sud de l’île pour voir les villages de pêcheurs mauriciens, ou de vous conduire le long de la côte Est moins fréquentée. Pourquoi ? Parce que les vents fréquents sur la côte Est pendant quelques mois de l’année font que les investisseurs hôteliers ont longtemps privilégié la côte Ouest au détriment de la côte Est. Erreur qui a été rectifiée ces dernières années, faute de terrain disponible, et pour le plaisir de vacanciers privilégiés. D’ailleurs la majorité des hôtels de grand luxe se trouvent… sur la côte Est !

île Maurice photo vendeur rue doll puri

Au Nord-Est vous traverserez aussi le village au nom poétique de Poudre d’Or. Certains feront la grimace, moi j’aime : il faut y venir le matin avant midi pour sentir la vie dans ce village à majorité indienne. Achetez une crêpe de doll puri (crêpe farcie à la purée de lentilles au curry) à un vendeur de rue, faites le tour des échoppes qui vendent tout et surtout n’importe quoi. Ambiance…

île Maurice photo champs canne à sucre

La côte Est est plus spectaculaire justement par un jour de grand vent : vous y verrez alors les lagons comme nulle part ailleurs et certains endroits de la côte Est similaires aux côtes escarpées de La Réunion, l’île-soeur toute proche. Alors si le vent se lève, foncez vers la côte Est pour prendre quelques photos originales.

Mais faites-donc un tour dans le centre de l’île également pour découvrir les Montagnes de Rivière-Noire et traverser les champs de canne à sucre sans lesquels vous ne profiteriez pas de votre petit punch le soir…

4. Mêlez-vous à la population de l’île Maurice

Renseignez-vous avant de partir, l’île jouissant d’une population mixte vous pourrez sans doute profiter de l’une des fêtes nationales ou culturelles. Les fêtes indiennes sont particulièrement riches en couleurs, parfums, et saveurs. Avis aux photographes amateurs…

île Maurice photo temple tamoul

Mais si vous le souhaitez vraiment il est très facile d’entrer en contact avec les Mauriciens, bavards de nature. Moi, je craque littéralement sur leur accent créole et on cède volontiers au vocabulaire coloré ou légèrement suranné des expressions mauriciennes. Ici à Maurice vous vous souviendrez alors que l’île s’est enrichie du français pendant quelques siècles.

photo bus scolaire île Maurice

Le plus facile bien sûr est de lier amitié avec les Mauriciens, ils vous suggéreront des lieux d’excursions, vous recommanderont les « vrais » restaurants pas cher et savoureux, ceux qu’ils fréquentent quand ils le peuvent. Ou peut-être vous inviteront-ils à leur table ou à leur pique-nique dominical. Partagez, sans abuser de cette hospitalité.

5. Goûtez la cuisine de l’île Maurice

Ses différentes cultures ont offert à l’île Maurice quelques-unes des spécialités culinaires les plus savoureuses de l’océan indien et vous les trouverez aisément sur les tables des petits et grands restaurants. Je vous recommande vivement la salade de palmiste (un peu cher, mais rare) ou la salade de fleur de bananier. Mais vous goûterez aussi aux cari de poisson, de poulet, civet de zourite ou à la cuisine indienne.

île Maurice photo cari poisson

Sur les plages ou aux abords on vous vendra pour trois sous des mines frites (nouilles chinoises) ou des bols renversés (idéal après la plongée !) : des nouilles sautées moulées dans un bol et surmontées d’un oeuf au plat… Sans oublier les petits ananas découpés et vendus à l’unité (vos enfants apprécieront). Faites une cure de fruits tropicaux, selon les saisons : je n’ai jamais mangé de meilleures mangues ailleurs que sur l’île Maurice qui propose tant d’espèces différentes que vous vous y perdrez. Vers Noël vous abuserez sans honte des letchis vendus en branches sur le bord des routes.

Néanmoins… l’abondance d’hôtels sur l’île Maurice vous offre aussi la possibilité de tester quelques excellents restaurants dirigés par de grands Chefs ou d’autres plus discrets mais non moins qualifiés. Alors n’oubliez pas de vous renseigner avant de partir pour vous offrir sur l’île Maurice un dîner d’exception. Je pense ici au Deer Hunter situé sur le parcours de golf de l’hôtel Belle Mare Plage, dans l’Est, l’un des cadres les plus romantiques que je connaisse dans le monde et qui propose une cuisine délicate (à tester à deux impérativement !).

île Maurice photo coucher de soleil

Je pourrais écrire un livre entier sur Maurice mais il fallait bien me limiter aujourd’hui à cinq bonnes raisons pour vous permettre de profiter au mieux de vos vacances sur l’île Maurice. J’espère vous avoir convaincu, au moins un peu. Je pense aussi que des lecteurs laisseront ci-dessous quelques conseils supplémentaires ou recommandations pour vous aider à optimiser votre séjour sur place.

De mon côté je ne me suis pas rendue à Maurice depuis trois ans, autant dire une éternité ! Et je me rends compte aujourd’hui que je ne possède « que » 1694 photos sur l’île Maurice. Très peu ! Bien trop peu. Alors dois-je retourner à Maurice pour en apprendre davantage et surtout pour vous en montrer d’autres aspects ?… Et si vous veniez avec moi ?…

Lire tous mes articles sur l’île Maurice Voir toutes mes photos île Maurice
[geo_mashup_map]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :