Visiter Mahé aux SeychellesMahé, la plus grande des îles granitiques des Seychelles, et la plus peuplée : 70 000 Seychellois se partagent les 27 km de long pour seulement 7 km de large. Une route côtière permet d’en faire un tour quasiment complet, en passant par Victoria (la plus petite capitale du monde), et en longeant quelques-unes des plus belles plages du monde. Après avoir passé huit jours sur Praslin, l’île voisine, je suis donc revenue sur Mahé depuis deux jours. Deux jours à profiter du soleil, à parcourir les routes sinueuses pour rencontrer les Seychellois qui n’hésitent pas à vous raconter leur histoire personnelle, à rire avec vous, et qui vous indiquent les meilleurs restaurants, les petites plages bien cachées, tous les edens.

Mahé, le Parc National Marin des Seychelles

Après avoir effectué deux plongées (dont je vous reparlerai) sur la côte Ouest dont la seconde dans le lagon que vous voyez ci-dessus, je me suis laissée aller aux joies du farniente dans l’un des hôtels situés sur l’immense baie de Beau Vallon. Massage dans un spa tenu par trois Balinaises avenantes, snorkeling dans un lagon agité par quelques vagues en ce changement de lune (pleine lune demain !), dégustation de curry créole et de salade de poulpe dans les petits restaurants de plage,… mon programme était simple : vivre et laisser vivre !…

Aujourd’hui, après quelques fruits frais au petit déjeuner (je mélange allègrement fruits de la passion, mangue et ananas), je me suis lancée sur les routes pour découvrir un peu plus l’intérieur de l’île. J’étais venue il y a 6 ans et demi, j’avais fait le tour de l’île en une journée, avec ma meilleure amie. Cette fois, je veux explorer plus en profondeur, prendre le temps de goûter, de sentir, de toucher.

Arrêt à Victoria (23 000 habitants), pour parcourir les quelques rues aux maisons anciennes avec balcons ouvragés, puis direction le marché coloré de Market Street. Désappointement : le marché est fermé le dimanche !… Il me faudra y faire un nouvel arrêt demain pour rapporter quelques photos. Puis ma Daihatsu de compétition grimpe à l’assaut des lacets acérés de la route qui traverse la montagne d’Est en Ouest, pour passer devant un ancien cimetière colonial, avant de me conduire jusqu’aux ruines d’une maison qui devrait être un jour rénovée (les plans sont en cours). Au bout d’un petit chemin sous les arbres séculaires aux racines noueuses déchirant la terre sèche, j’admire un panorama spectaculaire qui mérite le déplacement. Et sous le patio aménagé, trois familles de Seychellois prennent l’apéritif à grands renforts d’une vodka locale allongée de jus de fruits. Les enfants se poursuivent en riant, deux bébés gazouillent dans les bras de leurs mères aux visages caramel, les pères trinquent en plaisantant. Je vole quelques mots de seychellois au passage, souvent similaires au créole mauricien ou réunionnais, je fais quelques photos, puis je m’esquive en emportant leurs sourires avec moi. Les Seychellois sont ainsi, charmants, souriants, accueillants.

Je poursuis ma route vers le Sud et je vais m’arrêter au gré de mes envies, nombreuses au début (photo oblige !), plus espacées ensuite : oui, même au paradis on se lasse de photographier des plages de rêve, des lagons uniques, des couleurs éclatantes sous un soleil brûlant. Il fait 32° aujourd’hui, et la pluie menace au-dessus du Morne Seychellois, la montagne la plus élevée des Seychelles, culminant à 902 mètres (mais les Seychellois ne sont pas d’accord sur ce chiffre !). 

Fruits des SeychellesAprès avoir bavardé sur la plage de Beau Vallon avec des pêcheurs qui faisaient griller des maquereaux sur un feu de bois, si je me suis contentée pour le déjeuner d’une noix de coco fraîche et d’un avocat crémeux, j’ai décidé ce soir de faire escale dans un restaurant que le centre de plongée m’a recommandé hier. Après huit jours au Lémuria Resort et sa cuisine d’exception, j’avais hâte de manger typiquement créole pour retrouver les saveurs qui avaient rythmé mes jours quand je vivais dans l’océan indien il y a quelques années. Mais après le poulet coco et le poisson mariné cuit au barbecue, je suis curieuse de cet endroit dont on me promet raffinement et découverte. Et ce n’est pas une réputation usurpée, même le menu est une « surprise » de chaque instant. Je vous raconterai…

Mais ce soir mes yeux se ferment, et j’ai hâte de rejoindre mon lit. Demain matin ce sont les oiseaux qui me réveilleront en pépiant sur ma terrasse et j’ouvrirai les rideaux pour contempler le lagon turquoise, prendre une douche face à la mer, avant d’entamer une nouvelle journée d’exploration de Mahé. Demain je descendrai vers le Sud. Je veux revoir la plage d’Intendance (la plus longue de l’île), celle d’Anse Royale, d’Anse Soleil, et Grande Anse. Et peut-être aussi celle de Takamaka. Et puis celle de Baie Lazare. Et…

Quelle sera votre préférée ?…

Je vous montrerai !

Cette semaine je dois visiter un village artisanal, découvrir un jardin botanique, rencontrer un historien qui me dira les secrets de cet archipel qui fait tant rêver. Puis j’apprendrai à préparer quelques recettes de cuisine… et je vous ferai goûter. 

Je vous souhaite à tous une excellente semaine !…

 

[geo_mashup_map]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :