La Réunion, cirque de Cilaos © Marie-Ange Ostré

Selon la durée de votre séjour sur l’île de La Réunion vous n’aurez peut-être pas le temps de visiter les trois cirques montagneux. S’il faut n’en choisir qu’un seul je vous suggère le cirque de Cilaos.

Cilaos est le plus habité et le moins arrosé des trois cirques montagneux de l’île de La Réunion dans l’océan Indien. C’est aussi le cirque le plus facile d’accès (à mon humble avis).

Cilaos compte trois sources thermales et les sommets les plus élevés de La Réunion dont le Piton des Neiges et le Grand Bénare. Point de départ de nombreuses randonnées réputées c’est aussi un cirque dans lequel il fait bon vivre à l’heure de la Fête des Lentilles par exemple, même si le Grand Raid (plus connu sous le nom de Diagonale des Fous) lui fait connaître chaque année en octobre quelques heures de gloire. Compétition sportive sous forme de marathon de plusieurs jours traversant les trois cirques réunionnais, le Grand Raid sera lancé dans quelques jours.

En janvier dernier je suis retournée dans le cirque de Cilaos pour y prendre quelques photos et acheter (entre autres) de la confiture de bibasses (ou nèfles du Japon), un petit fruit orangé à la pulpe douce et sucrée, fruit de saison.

Si vous séjournez sur la côte Ouest il vous faudra vous lever très tôt pour aborder l’entrée du cirque en voiture dès 08h, au plus tard. Tout le monde sur l’île vous conseillera d’aller dans les cirques le plus tôt possible le matin, pour éviter la chape de nuages (et de brouillard) qui s’abat sur les sommets comme un couvercle sur une marmite dès après midi, surtout en saison des pluies. Ensuite au départ de Saint-Louis sur la côte Sud-Ouest, il faut encore monter jusqu’à Entre-Deux pour prendre la route qui mène au coeur de Cilaos : 36km, et 300 virages !

La Réunion, carte Google

Sur la carte ci-dessus (cliquez dessus pour l’agrandir) on distingue parfaitement les 3 cirques montagneux côte à côte. Cherchez Cilaos au Sud pour distinguer sa morphologie : un long couloir étroit pour glisser entre les falaises et à-pics, puis une vaste cuvette élevée cernée de sommets. Une seule route, qui mène jusqu’au gros bourg de Cilaos et plus loin, jusqu’au village perché de Ilets à Corde à 1 124 mètres d’altitude. Ensuite, il faut rebrousser chemin.

Je n’étais jamais montée jusqu’à Ilets à Corde, et cette année comme nous profitions d’une journée exceptionnelle j’ai voulu montrer à ma soeur qui découvrait ce qu’est un cirque montagneux sous les tropiques ce que peut être une route ravinée par les éboulements et les pluies parfois torrentielles qui en interdisent le franchissement. Honnêtement, la route escarpée qui grimpe  jusqu’à Îlets à Corde n’est pas à recommander aux conducteurs débutants avec ses lacets en épingles et ses étroitures à priorité.

Je conduisais, elle filmait les séquences en voiture. La route est si belle, si spectaculaire que vous voudrez sans doute en conserver un souvenir, comme elle.

Nous nous arrêtions pour les points de vue les plus spectaculaires, à l’entrée du cirque avant d’arriver au bourg puis au retour d’Ilets à Corde. J’ai pris quantité de photos, et quelques séquences filmées aussi. Comme celle que vous ne verrez pas ici mais qui m’a bien fait rire le soir-même lorsque nous l’avons visionnée : photographe avant tout j’ai filmé une superbe cascade, en format portrait (vertical). Sans songer qu’il me faudrait donc ensuite regarder la vidéo en inclinant la tête devant l’écran !

Comment raconter Cilaos ?…

Je pourrais énumérer les cases créoles anciennes, de couleur vive, bien restaurées dans la rue principale, beaucoup moins dans les rues adjacentes malheureusement. Un patrimoine local, à chérir.

Je pourrais vous présenter le couple Payet qui vend ses confitures de bibasses, ses piments à la mangue ou à l’orange, et son jus de safran à la verveine sur une planche et deux tréteaux chaque week-end à l’arrêt de bus Peter Both (le même que ce mont sur l’île Maurice voisine) au-dessus du village Palmiste Rouge. Excellent contre le rhume le jus de safran ! Ou pour agrémenter le thé, ou un rhum arrangé.

Nous leur avons acheté des beignets de chouchou (plus communément appelé christophine aux Antilles), légèrement sucrés. Deux ou trois suffisent pour combler une petite faim. J’ai préféré les beignets de carottes au crabe, salés.

Je pourrais vous raconter cette conversation avec deux cyclistes réunionnais que nous avons croisé tout au long de la route à l’aller et que nous avons retrouvés au coeur de Cilaos. Un maçon et un boucher, des sportifs émérites qui s’entraînent toujours à deux en prévision du Grand Raid : il leur a fallu 1h50 pour monter depuis La Rivière Saint-Louis jusqu’au bourg de Cilaos, ils ne mettront que 90 minutes pour redescendre. Chapeau bas pour ceux qui nous ont surnommées avec l’accent créole « les dames photos« …

La Réunion, cyclistes à Cilaos © Marie-Ange Ostré

Je pourrais évoquer le marché de Cilaos, ses stands de fruits parfumés, de vins locaux, les bonbons piment à base de purée de pois du Cap et les piments farcis au thon , ses commerçants souriants et la bonne volonté des habitants soucieux de vous apprendre le nom créole des fruits et de vous donner une recette pour cuisiner les songes (faire bouillir entier, puis peler et servir avec une sauce au beurre).

Si vous n’avez pas encore acheté quoique ce soit sur le marché de Saint-Paul sur la côte n’hésitez pas à le faire ici : vous y trouverez aussi la vanille, mais surtout les petits pots de conserve de tous les piments et accompagnements que vous souhaiterez rapporter chez vous pour ensoleiller votre table après votre retour de vacances.

Je pourrais aussi dépeindre l’écrasant paysage au centre duquel on ne se sent plus rien, tant de beauté à couper le souffle qui vous fait murmurer votre émerveillement, juste pour ne pas troubler la paix du moment.

Ou raconter ce déjeuner tardif – et mérité – que nous avons partagé à notre retour d’Ilets à Corde, à l’entrée de Cilaos. Un restaurant auberge, proposant des plats réunionnais copieux et savoureux, regardez :

Maintenant je vous laisse regarder cette vidéo, montée pour vous aujourd’hui, avec notamment une séquence de cascade filmée à main levée avec un 70-200 mm, à fond de zoom :

 

Une chose est sûre, nous avons passé une excellente journée dans le cirque de Cilaos. Je sais que vous apprécierez autant que nous lorsque vous vous rendrez sur place !

Envie d’en apprendre davantage sur ma vie et mes nombreux voyages sur l’île de La Réunion ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en octobre 2010 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne aujourd’hui. Les articles re-publiés sur ce site le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». J’ai ajouté davantage de photos à ces articles en les re-publiant mais malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à ces articles, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.