Travailler aux MaldivesComment ne rien faire aux Maldives tout en restant très occupée : c’est peut-être la recette d’un séjour réussi dans l’un des archipels préférés des accros aux îles de rêve. Et c’est le départ d’une réflexion menée un soir de désappointement quand j’ai réalisé à quel point j’étais exténuée après une journée à courir sous le soleil alors que je me trouvais dans un petit paradis sur l’île de Halaveli au Nord des îles d’Ari. Mis à part le personnel de l’hôtel, j’étais la seule à me promener avec un sac de plusieurs kilos sur le dos tandis que les Asiatiques en congé exhibaient fièrement Canon et Nikon autour du cou (avec un seul objectif bien sûr !). Et la seule aussi à prendre des notes compulsivement sur mon carnet de voyages à table quand les convives autour de moi profitaient sans hâte de mets raffinés auxquels je cherchais à appliquer des adjectifs précis et chaque fois renouvelés pour partager mes agapes avec mes lecteurs. En voyage, je suis toujours très occupée. Et ça me convient bien ! Mais je me suis endormie cette nuit-là en rêvant d’une journée normale sous le soleil des Maldives dans un hôtel de luxe…

Plage des Maldives, Halaveli Resort

Je viens de m’allonger sur la chaise longue mise à disposition sur la terrasse de ma water villa. Une vilaine expression pour désigner une si jolie villa ! Mon appétit comblé par une salade de fruits de mer assaisonnée d’une délicate sauce lait de coco citron tandis que je profitais de la vue sur le lagon turquoise en agitant mes orteils dans la soie du sable blanc sous la table du restaurant de l’île, je suis passée par le spa pour m’offrir un soin du corps destiné à me détendre et à préparer ma peau au bronzage. C’est que le soleil brûle si près de l’équateur…

Enduite d’une lotion spécialement conçue avec des produits adaptés, je me fais griller allègrement en écoutant gazouiller le jacuzzi discret de la piscine suspendue, là, à moins d’un mètre. Qu’il est bon de ne rien faire sous le soleil des Maldives…

L’empreinte de mes pas mouillés en sortant de la piscine sèchera en moins de trente secondes sur le bois chauffé à blanc de cette terrasse privative. Un bois exhalant une essence qui est un premier voyage à elle seule. Je rêve mollement d’Indonésie, de contrées pas si lointaines puisque je suis déjà à l’orée de l’Asie du Sud-Est. Le clapotis du lagon lèche les pilotis de la terrasse pour attirer mon attention, mais je descendrai rendre visite aux poissons plus tard dans l’après-midi. Pour l’instant je me concentre sur mon bien-être qui passe aussi par l’organisation de ma journée du lendemain : que ferai-je ? que dégusterai-je ?…

Demain je suivrai l’invitation de Neptune à découvrir les espèces marines lors d’une plongée que je n’oublierai pas. Ou peut-être me contenterai-je d’une simple baignade avec masque et tuba pour jouer avec les poissons-papillons et autres sergents-majors ? 

Demain j’essaierai le nouveau restaurant qui doit être inauguré ce soir. Je l’ai exploré hier et j’ai photographié (avec un jetable !!!) le coucher de soleil magnifique depuis la terrasse circulaire qui offre une vue sur l’horizon. 

Mais ce soir j’ai prévu de suivre une excursion au coucher du soleil, pour prendre le champagne sur le pont d’un bateau traditionnel en compagnie de ces Asiatiques sympathiques qui s’amusent de ne parler que quelques mots d’anglais. Curieusement nous nous entendons mieux en échangeant dans le langage Canon ou Nikon. Quand la lune apparaîtra pour noyer d’un voile laiteux les dernières flammes sur l’océan indien, nous partagerons un plateau de bouchées parfumées intriguant Coréens et Française. Ils feront signe qu’ils apprécient mais choisiront ensuite le mini-sushi de thon pêché du matin. Je profiterai alors sans remords de canapés exotiques et d’herbes aromatiques.

Coucher de soleil aux Maldives, Halaveli Resort

Dans la douceur des alizés je regagnerai alors ma villa pour y trouver un repos dûment mérité dans une chambre qui aura été remise en ordre. Je n’aurai à m’occuper que de ma petite personne et sans doute hésiterai-je quelques minutes sur le choix d’un film proposé sur la chaîne interne au resort. Je satisferai ma gourmandise en me faisant livrer un entremet au chocolat dont le chef a le secret, et je ne chercherai pas à en découvrir les secrets, je profiterai sans me poser de questions. 

Je n’ouvrirai mon ordinateur que pour saluer mes amis sur Skype, pour raconter mes vacances aux Maldives.

Parce que je serais en vacances. 

Vacances, j’oublie tout… plus rien à faire du tout…

Refrain des années 80. Je l’avais presque oublié. Tout comme j’ai oublié le mot vacances. 

J’ai un métier qui me passionne. 

J’ai une chance folle !!!

 

[geo_mashup_map]

 

 

 

Partir en vol direct depuis Paris avec… XL Airways
Mon hôtel aux Maldives Halaveli Resort, groupe Constance
Je plonge aux Maldives avec… TGI Diving Maldives
Lire tous mes articles sur les Maldives Voir toutes mes photos sur les Maldives 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :