Hong Kong défilé du nouvel an chinois © Marie-Ange Ostre

Comment aurais-je pu imaginer un jour être invitée à Hong Kong pour assister au défilé du nouvel an chinois ? Un événement très prisé.

23h39, je viens de rentrer à l’hôtel, j’ai ôté mes chaussures confortable, et je me suis jetée sur le lit et sur mon ordinateur pour essayer de vous transmettre en direct malgré le décalage horaire quelques images du défilé du nouvel an chinois à Hong Kong.

Je suis épuisée. Je ne veux surtout pas me plaindre, je suis intensément consciente de la chance que j’ai de vivre tous ces événements importants pour les communautés chinoises du monde entier et plus particulièrement ici. Je viens pourtant de vivre une journée très chargée à Hong Kong :

  • tout d’abord les cérémonies du nouvel an de l’hôtel qui m’a gentiment invitée à y assister, avec danse du dragon dans le hall sous les yeux des clients très heureux et d’une petite partie du personnel.
  • puis la visite de fond en comble de l’hôtel par une responsable du marketing (j’avoue que j’avais un peu la tête ailleurs même si j’ai pu prendre à votre attention quelques photos alléchantes).
  • ensuite le déjeuner officiel organisé par l’Office de Tourisme de Hong Kong et la compagnie aérienne Cathay Pacific pour rassembler tous les journalistes présents pour le nouvel an chinois. Nous devions porter du rouge et de l’or, et nous avons reçu une petite enveloppe contenant quelques petits colifichets porte-bonheur. C’est lors de ces événements normalement dédiés à la presse traditionnelle que je mesure la notoriété plus ou moins bien tolérée des blogueurs voyage (je suis la seule représentante du genre ici aujourd’hui).
  • puis une expédition à l’autre bout de Kowloon pour me rendre au temple de Wong Tai Sin (en réalité l’expédition consistait surtout à en revenir),
  • enfin retour à l’hôtel pour m’habiller plus chaudement et recharger les batteries de l’appareil photo avant de courir assister au défilé du nouvel an chinois, dans le quartier de Tsim Sha Tsui au Sud de Kowloon.

Je suis rentrée en marchant à travers la ville (impossible de trouver le moindre taxi ce soir dans les rues bondées transformées de surcroît en immenses couloirs piétonniers sur de nombreuses zones.

Mes jambes ne me portent plus, et il ne me reste que trois neurones et demi pour tenter de rédiger un petit quelque chose qui vous donnerait un aperçu de la célébration de ce soir. Mais comment faire pour raconter un tel événement en quelques mots ?!…

Kung Hei Fat Choi ! Bonne année !

Ce soir j’ai la tête pleine d’images de toutes sortes (mon disque dur également !), mais aussi de sons, de bruits, de musique, d’applaudissements.

L’aspect culturel le plus important à mes yeux a été la visite du temple de Wong Tai Sin. Et je n’étais pas la seule : l’an dernier 80 000 visiteurs se sont pressés devant les autels le jour du nouvel an pour faire des voeux. Cette année, ils comptaient une Européenne de plus !

Comme tous les Hongkongais, et comme la majorité des visiteurs, j’ai acheté une poignée de bâtonnets d’encens et j’ai suivi la foule en les agitant pour les faire fumer. L’encens favoriserait la transmission des voeux, et j’avais de nombreux voeux à faire. Comme tout le monde…

Ici la foule se presse, se bouscule, pour cet aspect entre autres nous sommes bel et bien en Chine. Il faut faire plusieurs fois le tour du centre du temple, y pénétrer, si possible se prosterner, faire des offrandes. Un rituel plus ou moins sérieusement observé, selon les convictions de chacun.

Et puis le défilé ce soir, sponsorisé par la compagnie aérienne Cathay Pacific.

Des dragons, des danseurs, et des lapins. Des dizaines de lapins, des lapins partout ! Dans le défilé, et dans les gradins : les spectateurs ce soir arboraient des oreilles de lapin avec une bonhomie festive et contagieuse ! Pour célébrer l’année du lapin.

Difficile de parler du défilé à chaud tant les images se succèdent : un show géré un peu à l’américaine, avec paillettes et pom-pom girls.

Avec ses présentateurs vedettes puisque le défilé était retransmis en direct sur différentes chaînes de télévision dans le monde.

Avec les personnages officiels, discours à l’appui et photos de presse.

Avec ses pétards et ses confettis de plastique brillant.

Des danseuses brésiliennes, américaines, des enfants déguisés en fruits et légumes, des jongleurs, des sportifs.

Des chars représentant quelques pays voisins, et d’autres à l’effigie des symboles du territoire : technologie, et hippisme !

Du bruit. Enormément de bruit !

Et le sourire…

Ce soir c’était le sourire de l’Asie qui défilait dans les rues de Hong Kong. J’ai pris de nombreuses photos, et quelques vidéos, malgré l’interdiction de se déplacer une fois assise sur votre siège numéroté. Ici à Hong Kong tout le monde respecte les consignes.

Au fait, comment dit-on « bonne année » en hongkongais ?… : Kung Hei Fat Choi !

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages à Hong Kong ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en février 2011 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne aujourd’hui. Les articles re-publiés sur ce site le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». Malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à cet article, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.