avion compagnie Oman Air

Qui ne rêverait de découvrir un sultanat secret encore peu fréquenté par les francophones si ce n’est pour aller plonger dans les eaux de l’océan Indien ?… Ma nouvelle mission aujourd’hui : vous emmener avec moi au sultanat d’Oman !

Voici deux mois que je n’ai pas pris l’avion, trop longtemps !

Alors demain je pars pour un voyage de 8 jours au sultanat d’Oman, une destination que je ne connais pas encore, que j’ai hâte de découvrir car Oman fait partie intégrante de l’imaginaire lié à l’Arabie méridionale : sultan, Bédouins, encens, dattes, dromadaires, gazelles,… Des images, presque des clichés, qui enrichissent les préparatifs liés à ce voyage à Oman.

Pourtant à Oman on voit aussi : des baleines, dauphins, tortues marines, raies manta. Entre autres.

Mais pourquoi vais-je à Oman ? Je ne pourrais l’expliquer sans vous donner quelques informations et vous montrer la carte du sultanat d’Oman.

 

Quelques informations à propos du sultanat d’Oman :

Point de jonction entre l’Afrique et l’Asie, à l’Est de la corne de l’Afrique, porte d’entrée du golfe persique et de l’Inde, Oman fut longtemps l’un des axes commerciaux sur la route des caravanes de la soie, mais aussi celle de l’encens, des épices au XVIème siècle et désormais sur la route du pétrole. Situé entre l’Iran (qui lui fait face) et les émirats arabes, adossé à l’Arabie Saoudite, le sultanat a enfin découvert de l’or noir dans ses entrailles.

Jadis fondées sur le commerce interne régional et le commerce maritime international (notamment l’exportation de dattes, d’agrumes et de poissons), les ressources omanaises reposent aujourd’hui presque exclusivement sur des revenus dérivés de la production et de l’exportation du pétrole et du gaz. Les réserves de pétrole sont estimées à 4,43 milliards de barils, 283 milliards de m3 pour le gaz naturel.

Désormais, et grâce à un excellent réseau routier, des aéroports modernes et des infrastructures hôtelières haut de gamme, l’industrie du tourisme se développe pour devenir l’un des rouages de l’économie du pays.

 

Oman en quelques chiffres :
  • superficie : 309 500 km2 (80% du territoire sont occupés par le désert et les plateaux rocheux, 17% par les montagnes et seulement 3% par les plaines fertiles) ;
  • population : environ 2 400 000 habitants,
  • 3ème pays le plus vaste du golfe persique,
  • une bouteille d’eau minérale coûte environ 200 baisas (0,35 €), contre 120 baisas (0,21 €) pour un litre d’essence.
  • on dénombre une centaine de variétés de dattes à Oman.
  • + de 1000 forts, châteaux et tours de guet ont été construits au cours de l’histoire du sultanat d’Oman (500 sont encore visibles ou restaurés).
voyage Oman, wadi
Meilleure période pour aller à Oman :

La meilleure période pour votre voyage au sultanat d’Oman semble être de septembre à début mai (températures entre 25° C et 30° C).

Le Nord du pays profite d’un ensoleillement quasi permanent toute l’année tandis que la région du Dhofar au Sud connaît une période de mousson de juillet à septembre.

Les plongeurs trouveront une meilleure visibilité en avril et octobre (avant et après l’été), plongées sous-marines à faire dans les eaux de l’océan Indien.

 

Comment aller à Oman ?

Je pars avec la compagnie aérienne Oman Air que certains d’entre vous connaissent déjà puisqu’elle dessert aussi d’autres destinations notamment sur la zone océan Indien. Vous savez que j’aime tester les compagnies aériennes et je ne connais pas encore Oman Air pourtant elle a été élue :

  • Compagnie Quatre Étoiles (par Skytrax en 2011), et
  • Compagnie Aérienne de l’Année (Laurier d’Or du Voyage d’Affaires 2011), et
  • elle a également reçu le prix du Meilleur Siège de Classe Affaires au Monde (World Airline Awards 2011).

Comme la majorité des autres compagnies Oman Air dispose d’une configuration en trois classes : Économique, Affaires et Première. En complément des sièges inclinables à 180° en Classe Affaires (qui se transforment en véritables lits), la compagnie a développé le concept novateur de Mini-Suite en Première Classe (6 sièges uniquement).

Oman Air dispose d’une flotte moderne de 26 avions et opère des vols internationaux à partir de Mascate, la capitale du Sultanat d’Oman, vers plus de 40 destinations à travers le monde.

En Europe, elle opère depuis les aéroports de Paris, Londres, Milan, Francfort, Munich et Zurich. Détail qui me concerne tout particulièrement en tant qu’utilisatrice acharnée : Oman Air est la première compagnie au monde à avoir proposé simultanément une connexion Internet et un service de téléphonie mobile sur ses appareils Airbus. Je vais donc pouvoir travailler à bord !

Oman Air est donc une bonne alternative aux grandes compagnies aériennes des émirats, et sans doute moins coûteuse. Par ailleurs j’ai découvert récemment qu’elle dessert les aéroports de Katmandou et Lhassa au départ de Paris, avec une escale à Mascate : l’occasion rêvée de faire une halte ensoleillée au retour d’un voyage en altitude ou dans le froid…

Que vais-je faire à Oman ?

Cela je vous le raconterai au fur et à mesure de mon voyage cette semaine puis au cours des mois à venir comme je le fais pour chacun de mes voyages.

Tout ce que je peux vous dire c’est que je me déplacerai sur place en bus, en voiture, en bateau. Ceci pour vous mettre en appétit. Bien sûr je traquerai tout ce qu’il y a à voir en terme de paysages, de nature, de culture mais j’irai aussi à la rencontre des populations.

Au programme encore cette fois-ci : quelques photos que j’aurai le plaisir de partager avec vous, comme d’habitude sur les réseaux sociaux habituels mais aussi et pour la première fois sur le nouveau réseau Instagram. J’essaierai de publier en direct au fur et à mesure de mon voyage (il faut pour cela avoir une connexion !), voici mon compte sur Instagram si vous voulez me suivre dès à présent.

Je vous confierai tout cela et plus encore sur la page Facebook d’Un Monde Ailleurs, et sur mon compte Twitter. Abonnez-vous ou suivez-moi pour voir les photos et courtes vidéos que je diffuserai chaque jour pour vous montrer mes coups de coeur !

Envie d’en apprendre davantage sur mon voyage au sultanat d’Oman ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en février 2012 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne à ce jour. Les articles re-publiés ici sont tous rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». J’ai ajouté davantage de photos à ces articles en les re-publiant mais malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à ces articles, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.