Bahamas, dauphin tacheté Bimini © Marie-Ange Ostré

En tant que blogueuse voyage parfois je navigue sur des montagnes russes, entre enthousiasme et abattement complet. Pourtant j’en suis bien consciente, j’ai le meilleur job du monde !

Je suis à Bimini depuis hier soir, vous connaissez ? C’est l’un des nombreux sous-archipels des Bahamas, une région à part entière.

Si vous me suivez depuis quelques années vous savez déjà que j’y étais venue en juin 2007 mais je tenais à revenir pour approfondir, pour voir davantage et autre chose. Et je suis gâtée !

Pourtant hier soir avant de monter dans l’avion qui m’a menée en 35 minutes depuis Nassau (la capitale) vers Bimini, mon ordinateur s’est échappé de son compartiment dans mon sac photos. J’ai sorti mon dossier de réservations de mon sac, j’ai oublié de refermer le zip, puis je me suis levée, et l’ordinateur a glissé lentement pour tomber sur une hauteur de vingt centimètres environ sur le sol de l’aéroport !

Je me suis figée, j’ai récupéré le Mac comme une mère aiderait son petit à se relever, je l’ai ouvert… Le tiers inférieur de mon écran est désormais inutilisable, blanc strié de fines lignes noires. Impossible d’accéder aux logiciels dont les icônes sont placées en bas d’écran.

Mon outil de travail, de connexion avec le monde (et avant tout avec ma famille), l’essentiel…

Grosse déprime dans l’avion au-dessus des eaux de jade de Bimini…

Mais voilà, il suffit ensuite d’une rencontre avec deux personnes qui vous racontent leurs Bahamas, d’une salade de conque au coucher du soleil, et d’une magnifique errance en bateau ce matin suivie d’une petite immersion en compagnie des dauphins, et hop le moral remonte au beau fixe : oui, je suis blogueuse voyage et j’ai le meilleur job du monde !

Ce job je l’ai créé de toutes pièces, à force de travail acharné, de nuits trop courtes, de remises en question,… J’ai été la première blogueuse francophone à me spécialiser dans la publication de récits et photos de voyage, la première aussi à contacter des offices de tourisme pour les convaincre de croire en la force de conviction d’un blog, je m’y suis dédiée totalement, et malgré les aléas de la vie sept ans plus tard je pars constamment aux quatre coins du monde et je publie toujours et plusieurs fois par semaine.

Ce n’est pas un ordi HS qui va me ralentir !

Je suis blogueuse voyage et j’aime cela !

Alors ce soir à Bimini j’ai décidé de serrer les dents, de m’organiser différemment pour être capable de publier malgré tout en live depuis les Bahamas puisque c’est ce que vous attendez, et je verrai comment faire réparer ce MacBook Pro à mon retour.

Et puis ce matin…

Ce matin j’ai entendu parler de Hemingway, son souvenir est partout présent à Bimini. Mais comme on dit ici : « il n’y a pas que Hemingway sur Bimini ! ». De fait, loin de là.

Il y a aussi des eaux incroyables qui permettent une navigation de croisière entre les îlots.

Il y a aussi la plongée avec ses 25 sites différents, ses épaves, ses requins tigres ou – plus sages – ses requins de récifs, raies aigles, tortues.

Et puis il y a surtout la pêche au gros à Bimini, en haute mer (marlin, mahi-mahi, thon,…) ou pêche côtière au bonefish. Des records mondiaux enregistrés régulièrement. Avis aux amateurs…

Alors voilà, hier soir je songeais à jeter l’éponge, à abandonner cette vie de blog-trotteuse (j’ai inventé ce terme au printemps 2005 lors de la publication de mes tous premiers posts sur mon blog, il a été largement repris depuis…), toujours en vadrouille.

Et puis ce matin, sous le soleil de Bimini, entre ciel et eau, je me suis réconciliée avec cette errance permanente : en voyage je vis des expériences extra ordinaires (oui, en deux mots). Je rencontre des personnes riches d’histoire personnelle qui ne demandent qu’à partager leur destination et à la faire aimer.

Et j’ai nagé avec les dauphins tachetés à long bec de l’Atlantique, ils m’ont souri dans les eaux de jade de Bimini…

Je vous en raconterai davantage, bientôt, mais je voulais partager très vite avec vous ces deux photos faites ce matin. L’une depuis le bateau du seul centre de plongée de Bimini au Bimini Big Game Club, flambant neuf et ultra-sympa ; l’autre prise sous l’eau avec un mini Olympus waterproof que Joe, le capitaine, a eu la gentillesse de me fourrer entre les mains juste avant mon immersion.

Je n’avais pas fait de photo sous-marine depuis des lustres, je me suis amusée mais je n’ai pas l’habitude de faire de la photo par l’intermédiaire d’un écran digital ! Merci de rester indulgents.

C’est pour vous, cadeau !

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages aux Bahamas ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en mai 2011 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne aujourd’hui. Les articles re-publiés sur ce site le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». Malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à cet article, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.