Ile Maurice, assiette de cari poisson © Marie-Ange Ostré

J’aime cuisiner, vous le savez. En voyage je visite tous les marchés, j’interroge les mamans qui cuisinent, et les chefs locaux. Sur l’île Maurice, pour vous, j’ai obtenu la recette du cari poisson.

 

Tandis qu’il pleut sur Paris et que l’ambiance est plutôt au bœuf bourguignon je vous propose un petit détour gastronomique du côté de l’île Maurice, l’une de mes îles favorites.

Lorsque j’y étais fin juin j’ai eu l’occasion de bavarder avec le chef de l’hôtel Belle Mare Plage et il m’a proposé ce que peu ont l’occasion de faire : visiter les cuisines d’un hôtel de luxe, et je ne m’en suis pas privée.

Fier d’une structure impeccable et d’une organisation bien huilée (si j’ose dire…), le chef Noël Appadoo m’a fait entrer dans le saint des saints et j’ai satisfait une gourmandise assumée en félicitant le chef des pâtissiers, Thierry Lerallu.

Puis je me suis abstenue de serrer la main des spécialistes du poisson qui étaient en train de découper une somptueuse dorade coryphène pêchée le matin-même. N’y voyez pas là un dégoût mal placé de plongeuse (qui aime autant voir le poisson sous l’eau que dans son assiette) mais plutôt une retenue de photographe soucieuse de ne pas parfumer ensuite son Canon aux effluves d’écailles et d’entrailles…

Les pommes d’amour sur l’île Maurice sont… les tomates de nos jardins européens !

Néanmoins, lorsque le Chef m’a suggéré d’assister à la préparation d’un cari poisson traditionnel je me suis empressée d’accepter et j’ai sorti mon carnet de notes même si, à 10h du matin, j’aurais été plus encline à suivre la recette d’un gâteau au coco !

Noël Appadoo m’a ramenée alors fort gentiment jusqu’aux fourneaux et a rassemblé très vite tous les ingrédients du plat convoité tandis qu’il désignait un cuisinier pour se mettre à l’ouvrage.

Jashraj Dookhy m’a offert un beau sourire puis a désigné les épices pour vérifier mes connaissances avant même de faire chauffer l’huile dans la large poêle. Ayant vécu un an sur cette île je me suis fait un plaisir de lui prouver que je n’avais rien oublié des feuilles du caripoulé (photo dans le diaporama) et de son petit goût fumé qui parfume discrètement tous les plats mijotés des îles de l’océan indien.

Je vous invite chaleureusement à tester ce cari de poisson mauricien chez vous en famille ou entre amis lors du week-end prochain pour apporter un peu de soleil sur votre table à l’orée de cet automne qui s’installe un peu trop vite à mon goût sur toute l’Europe.

Pour préparer un cari poisson de l’île Maurice, il vous faudra environ dix minutes de préparation, et moins de quinze minutes de cuisson. Vous pouvez utiliser indifféremment du thon, de la dorade (qui s’écrit aussi daurade selon les régions du monde), du capitaine ou de la lotte pour réaliser ce plat traditionnel mauricien. Je rappelle que les pommes d’amour sur l’île Maurice sont… les tomates de nos jardins européens !

Ingrédients du cari poisson pour 3 personne

800 grammes de poisson en cubes de 40 grammes,
1 tasse à café d’eau,
100 grammes de pommes d’amour hachées,
80 grammes d’oignons hachés,
20 grammes de feuilles de cari poulé (presque introuvable en France),
120 grammes de cari (curry) en poudre,
60 grammes de concentré de tomate,
25 grammes de purée de tomate,
sel de table, poivre moulu,
thym, persil, coriandre fraîche,
10 grammes d’ail et gingembre écrasé en purée,
huile végétale,
un morceau de beurre frais,
1 petite cuillère de piment vert finement émincé.

Préparation du cari poisson de l’île Maurice

Saler et poivrer les cubes de poisson.

Mettre une poêle à chauffer, y verser 2 cuillères d’huile. Saisir les cubes de poisson pendant 4 à 5 minutes, puis les réserver sur une assiette.

Faire chauffer 2 cl d’huile dans une casserole et faire revenir tous les ingrédients préparés, à l’exception de la purée et du concentré de tomates et du curry. Laisser revenir pendant 2 à 3 minutes sur feu moyen. Ajouter alors la purée de tomate, le concentré de tomate et la poudre de curry.

Laisser mijoter pendant 1 à 2 minutes puis mouiller avec la tasse d’eau pour réaliser une sauce assez légère.

Ajouter les cubes de poisson préalablement saisis, laisser cuire pendant encore trois minutes. Saler et poivrer, ajouter le morceau de beurre frais et sortir du feu immédiatement. Dresser sur une assiette chaude, saupoudré de coriandre et de persil frais, agrémenté de quelques lanières de piment vert.

Accompagner de riz blanc, de légumes verts, de lentilles ou de grains (haricots blancs,…), et d’un petit chatini coco ou mangue ou…

 

Avec l’aimable autorisation des chefs de l’hôtel Belle Mare Plage, pour le groupe Constance.

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages sur l’île Maurice ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en octobre 2008 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne aujourd’hui. Les articles re-publiés sur ce site le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». Malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à cet article, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :