Enfant San, désert Kalahari, Namibie

Lorsque de temps en temps l’actualité pèse d’un coup sur le poids de mes photos ramenées de mes voyages autour du monde…

Coup de blues sur Paris ce matin.

Je viens de lire que l’Afrique sub-saharienne et l’Asie du sud sont les zones les plus touchées par la mortalité des enfants de moins de 5 ans. Selon des chiffres publiés il y a tout juste un an, 25 000 enfants meurent encore chaque jour dans le monde, soit un enfant toutes les trois secondes et demi. Rien de vraiment surprenant, et un chiffre en régression, certes. Mais il reste tant à faire…

Il fait beau, le soleil brille, le printemps frappe à nos portes et les enfants envahissent de nouveau les jardins d’enfants. Pourtant ce matin en découvrant ces chiffres j’ai le coeur lourd.

Être photographe, et aimer la technique du portrait, c’est forcément approcher des enfants, effleurer l’innocence. Être femme, et mère, favorise cette approche auprès des plus jeunes, et augmente le potentiel de confiance qu’un parent vous accorde lorsque vous approchez son petit.

Je n’ai jamais eu de problème pour photographier des enfants. Une conversation préalable avec la mère, ou le père, un sourire, une espièglerie, et la connexion est établie.

Sourires d’enfants en mal de vie, ou sourires d’orphelins. Sourires de bébés repus, ou d’enfants anémiés.

Quelques photos d’enfants du monde…

Je connais l’histoire de ces enfants, j’ai eu un vrai contact affectif avec chacun d’eux, un échange d’une grande émotion.

Ce matin je pense à eux, en me demandant si un jour le destin nous permettra de nous revoir. Si j’aurai la chance de leur apporter une photo imprimée en guise de souvenir de ce lien intemporel. Si la vie saura les préserver.

Je le veux très fort.

Cet article a été publié une première fois en mars 2010 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne à ce jour. Les articles re-publiés ici sont tous rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». J’ai ajouté davantage de photos à ces articles en les re-publiant mais malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à ces articles, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.