Vol direct TS 409 depuis Paris vers Vancouver avec Air Transat, seule compagnie aérienne à effectuer une liaison directe depuis la France vers la côte ouest canadienne.

 Roissy CDG terminal 3, terminal dont l’organisation peut sembler anarchique mais dont l’utilisation s’avère relativement simple et tous comptes faits plus rapide que dans les autres terminaux de Roissy.

Après avoir passé les contrôles de passeport et bagages à main, achetez biscuits, bouteilles d’eau et / ou sandwichs avant l’embarquement si vous ne souhaitez pas payer vos boissons et collations à bord. Je ne comprends pas pourquoi cette collation est vendue puisque le personnel distribue de l’eau pendant le vol ainsi qu’un petit snack en guise d’en-cas vers 19:00. Il n’est donc pas forcément nécessaire d’emporter des “munitions” à bord si vous avez pris le temps d’un bon petit déjeuner avant le départ.

Salle d’embarquement claire, fonctionnelle, même avec la foule des départs en vacances de juillet.

Embarquement rapide, par bus vers l’avion.

Il s’agit un Airbus A330, avec implantation de sièges en 3 x 3 x 3, sauf en classe Club (2 x 3 x 2).

A bord :

  • classe Club : comprend le service d’un verre de vin pétillant et un quotidien canadien avant le décollage, puis déjeuner avec un plat à choisir parmi 3 options. Enregistrement à un comptoir privilégié. Embarquement en même temps que les enfants et livraison des bagages en priorité. 21sièges seulement dans la cabine la plus à l’avant de l’appareil. Films diffusés sur écrans de cabine, les mêmes qu’en classe “option plus” et classe éco ».

 

  • billet “option plus” : enregistrement au comptoir Club, priorité à l’enregistrement, service d’un jus de fruits, soda, thé ou café 1heure après le décollage. n’oubliez pas de réserver votre siège à l’avance. J’ai eu la chance d’être placée en rangée 4, la première juste derrière la classe Club beaucoup plus de place pour les jambes. Je vous recommande les rangées 4, 9 et 30 pour les mêmes raisons. A partir de la rangée 38 vous pourrez voyager assis en couple, deux par deux de chaque côté des hublots. Rangée 38 le couloir s’élargit jusqu’en rangée 40 avant de s’étrécir de nouveau.

 

Décollage avec 35mn de retard.

Service du déjeuner vers 16h (heure de Paris) avec choix poulet (très épicé), boeuf ou pâtes en version végétarienne. Vin blanc ou rouge, soda, eau ou jus de fruits, café ou thé.

Emportez un châle et votre casque audio si vous ne souhaitez pas payer un supplément à bord.

Conclusion : le plus gros atout de ce vol Air Transat est d’être direct entre la France et la côte Ouest du Canada. Si vous avez l’habitude de voyager, ou si vous êtes un parent avisé, vous possédez déjà votre “kit de survie” pour tout vol aérien, j’entends par là couverture fine, châle ou pull léger, oreiller gonflable, casque / écouteurs utilisables en avion et vous ne montez jamais à bord sans votre bouteille d’eau et une barre de céréales pour combler un petit creux pendant le voyage. Vous ne serez donc pas déstabilisé(e) par les mesures de suppléments affichées chez Air Transat comme chez bien d’autres compagnies aériennes de nos jours.

Si vous voyagez peu sur de longues distances cela vaut peut-être la peine d’acheter le « kit confort » à bord, et de ne pas l’oublier lors de votre vol de retour. Néanmoins la température à bord était tout à fait supportable et de nombreux passagers voyageaient en tee-shirt.

Nota Bene : si vous en avez la possibilité… évitez tout départ en avion un vendredi de fin juin : enfants en bas âge à bord, en nombre ! Dans ce cas 9h50 de vol peuvent s’avérer extrêmement longues…

Cet article a été publié une première fois en juin 2012 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne aujourd’hui. Les articles re-publiés sur ce site le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». Malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à cet article, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.