hôtel The Oberoi Lombok, piscine et plage

Montagneuse et luxuriante au nord, plus sèche et balnéaire au sud, l’île indonésienne de Lombok charme au premier regard…

Lombok découvre depuis peu dans une douce torpeur les attraits économiques du tourisme.

L’aéroport international flambant neuf semble presque désert lorsque vous débarquez en vol direct depuis Singapour, Kuala Lumpur ou Jakarta. Lombok est désormais tout autant accessible que Bali depuis l’Europe et offre aujourd’hui les atouts qui s’estompent lentement sur l’île-soeur : authenticité, simplicité, discrétion et intimité, dans un paysage aux multiples facettes.

La route traverse des rizières et des champs cultivés dans une douce lumière dorée de fin d’après-midi. Véhicules encore peu nombreux, quelques motos et carrioles tirées par de petits chevaux. Elles sont décorées pour les touristes, purement fonctionnelles pour les habitants qui les utilisent comme des taxis moins onéreux. Après une série de virages en épingle sur la montagne de Monkey Forest (« forêt aux singes » bien nommée) j’arrive à l’hôtel The Oberoi Lombok, mon ancrage pour quelques jours.

Une première impression liée au premier regard dès l’arrivée : les palmiers et le ciel se reflètent sur le miroir de la piscine à débordement qui rejoint l’horizon. En sirotant une boisson rafraîchissante à la citronnelle les formalités sont expédiées rapidement puis on me conduit jusqu’à ma chambre, pardon ma villa.

La cuisine ici est à l’aune de la décoration des chambres et villas : élégante, parfumée, généreuse…

Petit trajet en voiturette de golf à travers un grand parc en pente douce, au gazon à l’anglaise sous des frangipaniers en fleur. À gauche un bâtiment bas avec les chambres dites standard (superbes), à droite les petits pavillons ceints d’un mur aux pierres roses. Chacun est un domaine privé, avec terrasse couverte extérieure. Certains, comme le mien, disposent d’une piscine privée. Mais pas n’importe quelle piscine…

J’ai beau avoir l’habitude, je ne suis jamais blasée. Mais je reste critique et pourtant me voici bouche bée, sans voix : ma villa, la numéro 114, est située tout au bout du parc, à quelques pas du petit centre nautique au toit de paille, face à la mer. Un paysage dont je peux profiter depuis la chambre grâce à une immense baie vitrée ouvrant sur une grande terrasse. Ma villa reste tout de même à bonne distance de la mer, une distance qui protège du bruit du ressac s’il y en avait.

Même si la chambre est superbement décorée, même si je succombe à ces pieds de lampes en pierre blanche, je retourne vers l’endroit qui me pousserait à louer ici une chambre à l’année : la cour intérieure avec sa grande piscine et sa terrasse surélevée permettant de prendre des repas à l’abri du soleil et des regards tout en profitant de la vue.

Le vrai dilemme qui se pose à vous désormais est le suivant : aurez-vous encore envie de sortir de l’hôtel pour visiter Lombok ? Et à l’intérieur même du domaine de l’hôtel, comment ferez-vous pour choisir entre prendre vos repas dans votre villa en toute intimité ou préférer un dîner romantique dans un balé au-dessus de la piscine de l’hôtel ? Car la cuisine ici est à l’aune de la décoration des chambres et villas : élégante, parfumée, généreuse. Sans compter un barman qui sert de vrais cocktails dignes de ce nom, bien équilibrés, unique à Lombok. La seule solution est de passer au moins huit jours à l’hôtel The Oberoi Lombok pour ne pas rentrer frustré(e). Un minimum pour découvrir les charmes de l’île et profiter aussi de tous les avantages de l’hôtel.

Partez avec l’équipage de l’hôtel pour une journée en mer autour des îles Gili que l’on aperçoit en face. De toutes petites îles très fréquentées, à l’ambiance bon enfant, qui offrent des eaux poissonneuses sur des jardins de coraux. Le skipper et le guide savent où se situent les plus beaux coraux et vous racontent Lombok.

Ou bien demandez à visiter un village Sasak, du nom du groupe ethnique majoritaire de Lombok : vous y apprendrez comment on fabrique de l’huile de coco. Enfin le soir dans une rue du village voisin faites comme moi, essayez un dîner de saté ikan, des brochettes de poisson grillées sur la braise après avoir mariné dans une sauce explosive.

Je voyage plus de dix fois par an depuis de nombreuses années. J’ai eu le privilège de dormir dans les plus beaux endroits, dans les meilleurs lits. The Oberoi Lombok est désormais l’un de mes hôtels favoris et si vous aimez l’authenticité mêlée d’un peu de sophistication de bon goût, voici votre havre de paix en Indonésie…

 

J’aime…
Le sentiment d’être sur une île authentique et encore préservée mais dans un hôtel d’une extraordinaire intimité tout en étant très ouvert sur l’extérieur…

Je recommande…
Les chambres dites « standard » sont déjà très belles et confortables, prévoyez au moins 8 jours pour profiter aussi de la région !

Plus d’infos…
Hôtel The Oberoi Lombok
Medana Beach, Tanjung 83352
North Lombok, Indonesia
www.oberoihotels.com

J’ai rédigé cet article pour une publication sur le sixième numéro du magazine de voyages gratuit (et online) Repérages Voyages. Je publie cet article sur ce blog pour lui offrir une seconde vie, et permettre à de nouveaux lecteurs de découvrir mes publications sous toutes leurs formes.

Par ailleurs, et afin d’enrichir votre expérience de lecture, j’en profite pour ajouter beaucoup de photos ici sur cet article que vous ne verrez pas sur le magazine.

Pour lire cet article sous le format magazine je vous invite à cliquer sur le petit cadre blanc situé en bas à droite de cette fenêtre sur fond noir, afin de lire plein écran. Pour revenir sur ce blog cliquez ensuite simplement sur votre touche « Esc » en haut à gauche de votre clavier :

 

 

Merci de partager sur vos réseaux sociaux ou par e-mail si vous appréciez ! 🙂

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages et ma vie en Indonésie ? Voici quelques pistes à explorer :

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.