Bahamas, archipel de Bimini © Marie-Ange Ostré

Au Nord des Bahamas l’archipel de Bimini est situé à 50 miles des côtes de la Floride. 

Un endroit à la fois totalement isolé et pourtant si fréquenté.

Lors des grands week-ends d’été 3000 visiteurs peuvent envahir ces îles pour se concentrer autour des marinas de plaisance. Trois mille visiteurs… autant que d’habitants en temps normal.

L’économie principale de Bimini se résume à une activité d’où découle une autre : la pêche fait vivre nombre de Biminites qui exportent vers les autres îles des Bahamas ou vers les Etats-Unis. Mais beaucoup pratiquent la pêche pour le plaisir des vacanciers : Bimini affiche des records du monde de pêche en haute mer pour des prises prestigieuses tels le thon, le mahi-mahi, l’espadon.

Le tourisme s’est développé sur Bimini à compter des années 1920 pour ne plus se tarir. Comment résister à ces îlots sur lesquels la vie s’écoule au rythme des bateaux qui cabotent entre les îles ?

Il y a différentes façons de venir sur Bimini, l’une étant l’avion au départ de Miami ou Fort Lauderdale (si ce n’est depuis les Bahamas elles-mêmes, Nassau bien sûr  mais aussi Freeport sur Grand Bahama), l’autre étant par la voie maritime (beaucoup moins onéreuse, renseignez-vous !).

Bahamas, archipel de Bimini © Marie-Ange Ostré

Il règne une atmosphère très particulière sur Bimini, mélange de légendes et de hauts faits de pêche. Les bateaux sont partout, les poissons sont peints sur les murs.

Mais quand vous viendrez, allez faire un tour sur la plage de Radio Beach (sable rose, moins connue que les autres plages plus fréquentées par les stars qui ne viennent pas à Bimini).

Rejoignez les hommes dans de minuscules cafés pour regarder ensemble un match retransmis à la télévision, ou installez-vous sur la terrasse du Bimini Big Game Club dans la marina du même nom : Martin Luther King est venu séjourner ici, il a sans doute pris un verre sur cette terrasse suspendue, en attendant la fin du jour…

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages aux Bahamas ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en mai 2011 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne aujourd’hui. Les articles re-publiés sur ce site le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». Malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à cet article, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.