Saint-Martin, plage de Maho Beach © Marie-Ange Ostré

L’île de Saint-Martin compte une attraction (malgré elle) peu commune : l’observation tumultueuse des décollages d’avion depuis la plage de Maho Beach…

L’île de Saint-Martin aux Antilles est réputée pour ses 37 plages au sable fin ourlant des eaux Caraïbes avec toutes les nuances de bleu dont vous rêvez. Mais l’une de ces plages, Maho Beach, est si particulière que deux de mes lecteurs Facebook m’ont recommandé avant mon départ d’aller y faire un tour pour observer l’activité pour le moins originale : le décollage des avions !

J’ai donc passé une heure sur place, par temps couvert, pour y prendre un léger déjeuner au restaurant de plage situé sur la gauche de cette plage étroite. Déjeuner qui eût du mal à être léger puisque la carte est établie pour la clientèle quasi exclusivement américaine. Accros aux burgers, régalez-vous !

Le plus amusant sur cette plage ? Observer les touristes les yeux braqués sur le ciel, appareil photo levé bien haut, à bout de bras. Les imprudents, ceux qui n’ont pas encore noté la forte houle venue du nord depuis quelques jours se laissent même surprendre par les vagues qui s’écrasent violemment sur le sable, allant jusqu’à submerger les silhouettes alanguies sur le sable !

En moins d’une heure, j’ai compté près de dix avions de ligne et jets privés venant se poser sur la piste d’atterrissage située juste de l’autre côté de la route. Puis, mes goûts se portant sur d’autres beautés naturelles, je m’en suis retournée vers ma voiture de location parquée non loin. Mais en traversant le sable j’ai noté un mouvement de foule se dressant comme un seul homme devant la rotation d’un avion de Continental Airlines s’apprêtant à décoller….

Soucieuse de ne rien manquer, et surtout de comprendre l’attraction irrésistible que produit cette plage sur le visiteur de passage, j’ai ressorti l’appareil photo puis j’ai décidé de filmer ce décollage. Pourtant…

J’avais bien vu les panneaux avertissant du danger de cet endroit, mais j’avais sous-estimé la force des réacteurs d’un Boeing (d’ailleurs, était-ce un Boeing ?!).

Je pensais être bien campée sur le sable, j’ai levé le Canon 7D et j’ai cadré la piste de décollage en attendant le moment où l’avion s’ébranlerait. Comme tout le monde autour de moi (enfin pour ceux qui avaient un appareil photo). Une minute plus tard, les réacteurs s’emballent, la poussière et le sable se mettent à voler en tourbillons, un violent effet de turbulence se fait sentir sur la plage toute entière, soulevant cris et hurlements enchantés de la part des touristes surpris.

Giflée par le souffle des réacteurs, griffée par le sable projeté alentours en une énorme bourrasque, je tente de maintenir l’appareil photo en place jusqu’à ce que je réalise que la lentille de mon objectif risque de souffrir de ces projections violentes. Comme le définirait un pilote, j’ai alors « décroché » pour me détourner et protéger d’abord mon visage avant de poser mon cache-objectif sur la lentille !

Il faut être un peu fou pour tenter de résister à la puissance des réacteurs des avions lorsqu’ils se lancent en phase de décollage. Et totalement inconscients pour amener comme je l’ai vu de jeunes enfants sur cette plage !

Voici ma tentative infructueuse de filmer ce décollage :

Je me devais de vous montrer ce qui est considéré ici comme une attraction, réputée dans le monde entier ! J’ai du mal à comprendre cet engouement mais il est vrai que c’est au moins une bonne opportunité pour s’entraîner à photographier des avions en approche (petits et gros). 😉

Je conserve pour l’instant mes photos des autres plages de l’île pour vous les montrer dès mon retour, quand j’aurai le temps de les trier correctement. Pour l’instant, je file : cet après-midi je vais vivre le Carnaval de Marigot, la « capitale » de Saint-Martin, et je ne manquerais cela pour rien au monde !

Envie d’en apprendre davantage sur mon voyage à Saint-Martin ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en février 2010 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne aujourd’hui. Les articles re-publiés sur ce site le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». Malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à cet article, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

Comments 1

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.