Malte, La Valette

Pour échapper à votre environnement, pour quelques jours d’évasion pas loin pas cher, voici une destination facile à découvrir le nez au vent.

Septembre, rentrée, pas envie. Pas envie de morosité, pas envie d’entrer dans le moule. Alors je pars, mais j’ai choisi de partir pas loin, à un jet d’avion, et avec seulement une heure de décalage horaire : je pars pour 3 ou 5 jours à Malte, d’autres îles mais en Europe. Quant à la durée de mon séjour je déciderai sur place.

 

Quelques informations sur Malte ?

Que faut-il savoir sur Malte ? Tout, parce que je suis sûre que la plupart d’entre vous ignore même où se trouve ce petit archipel. Parce que c’en est un, composé de trois îles et non d’une seule : Malte elle-même, la plus grande île, puis Gozo à 25mn en ferry, et enfin Comino, la plus secrète.

L’archipel de Malte est situé en Méditerranée, à 90km seulement au Sud de la Sicile (à moins de 300km des côtes tunisiennes) et donc à seulement 2h30 de vol. La porte à côté…

Malte est née de plusieurs millénaires de civilisations qui se sont mariées, combattues, soumises et révoltées au fil des siècles. Sur ces îles subsistent encore de nos jours les traces des Phéniciens, Ottomans, Normands, Arabes, Romains !… Malte les a tous reçus, entretenus, et conservés d’une façon ou d’une autre. Indépendante en 1964, république en 1974 et européenne depuis 2004, Malte vit désormais au rythme de l’Euro et au sein de toutes les influences méditerranéennes.

Malte, carte de l'archipel

Quel climat sur Malte et quand partir à Malte ?

Du fait de leur localisation les îles de Malte profitent d’un climat très ensoleillé (12 heures de soleil quotidien en été, 5 à 6 heures l’hiver) avec des hivers doux et des étés chauds, secs.

Au printemps et en automne souffle le sirocco, ce vent très chaud venu d’Afrique.

Il pleut moins de 57cm par an sur Malte, et l’été peut se prolonger jusque mi-octobre.

Vous comprenez maintenant pourquoi j’ai envie d’aller voir ces îles d’un peu plus près ?…

 

Que faire à Malte ?

Rien ! Si « rien » signifie prendre le temps de vivre, de sentir, de goûter. De découvrir.

Telle est bien mon intention : flâner, sur les 7000 ans d’histoire de ces îles et de leurs fortifications. Explorer le parcours des Chevaliers de Saint-Jean qui ont laissé une empreinte durable à Malte. Entrer dans un temple creusé sous la roche. Marcher sur le sommet des falaises, fouler le sable rouge de la plage d’Ulysse, et me réfugier dans des criques discrètes aux eaux de verre.

Je vais sans doute craquer sur la cuisine maltaise : succomber à ce fameux pain croustillant, tester les différentes recettes de lapin cuit au vin et à l’ail, et ne pas résister très longtemps au mqaret, un petit gâteau fourré aux dattes.

Bien sûr je pourrais plonger un peu dans ces eaux claires, faire du ski nautique ou monter à cheval. Mais j’ai plutôt envie de prolonger l’été sur ces îles à l’ambiance empreinte de quiétude en prenant le temps de vivre et de rencontrer.

Rencontrer les pêcheurs sur leur bateau dans les petits ports abrités, et bavarder avec des designers italiens tombés amoureux de Malte jusqu’à s’y enraciner.

S’installer à la terrasse d’un petit café pour siroter un thé en début de matinée. L’histoire a marié les Maltais aux Britanniques mais l’influence nord-africaine n’est jamais très loin ; on dit donc grand bien du thé à Malte (même si l’île n’en produit pas) mais du café aussi puisque l’Italie est à un jet de pierre.

Hum… rien qu’en rédigeant ces quelques mots je me doute déjà que 3 jours à Malte ne seront pas suffisants. Sans doute vais-je étendre mon séjour dès avant mon départ : 5 jours à Malte me semble plus cohérent si je veux pousser jusqu’à la visite des îles de Gozo et de Comino.

Voici quelques photos proposées par l’office du tourisme de Malte (en français) :

Signe de toutes ces influences, les noms des villes ou villages sur Malte et Gozo sont pour certains presque imprononçables pour les latins que nous sommes : Mdina, Xaghra, Birzebbuga ou Marsaxlokk. Une autre langue, même si l’anglais est désormais officielle.

Voilà !

J’ai envie de pierre couleur de miel au coucher du soleil, d’eaux vertes ou bleues comme seule la Méditerranée peut nous en offrir, de vent chaud sur la peau et d’herbes sèches aux parfums de thym ou d’origan.

Je pars tranquille, pour 3 ou 5 jours à Malte. Parce que ce n’est pas loin, parce que c’est serein.

Et je vous emmène avec moi. 😉

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages dans l’archipel de Malte ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en septembre 2012 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne à ce jour. Les articles re-publiés ici sont tous rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». J’ai ajouté davantage de photos à ces articles en les re-publiant mais malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à ces articles, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.