Glasgow, Merchant Street

Besoin d’une escapade pour quelques jours, pas loin, pas cher ? Partons pour l’une des villes les plus intéressantes d’Écosse.

Qui penserait à partir en week-end prolongé à Glasgow ?!… Moi ! J’avais envie de partir trois ou quatre jours seulement et surtout en Europe, pas loin, sans décalage horaire ou presque. Je connais déjà de nombreuses capitales européennes et je n’avais pas envie de flux touristique important pendant ces week-ends de novembre. J’ai donc fait ce que je n’avais jamais fait auparavant : consulter les compagnies dites low-cost pour chercher un vol pas cher en direction d’une ville européenne et j’ai jeté mon dévolu sur Glasgow.

Pourquoi Glasgow ? Parce que c’est en Écosse, parce que c’est au Royaume-Uni, et que je ne connaissais ni l’une ni l’autre !

Je sais, c’est une petite aberration que de penser « elle connaît près de 100 pays dans le monde sans connaître l’un ceux qui nous sont le plus proches géographiquement« . En fait il s’agit à la fois d’un manque d’opportunité (l’occasion ne s’est jamais présentée) et, je l’admets, d’un petit snobisme de voyageuse au long cours : le Royaume-Uni, trop proche ! 

Néanmoins je suis allée en Irlande du Nord en 2008, mais ce n’est pas tout à fait le Royaume-Uni n’est-ce pas ? Et puis j’ai fait plusieurs haltes à Heathrow, en escale entre deux avions. Tout cela ne compte pas si l’on veut prétendre connaître (un peu) une destination.

J’ai très envie d’aller à Londres, depuis des années, mais je souffre du syndrome des Parisiens avec leur Tour Eiffel : lorsque l’on habite trop près on remet toujours à l’année suivante.

Alors cap sur Glasgow !

J’ai ainsi fait plusieurs expériences intéressantes, à commencer par mon vol easyJet. Ensuite j’ai choisi deux hôtels différents pour ma première incursion en Écosse, l’hôtel Indigo en plein coeur de Glasgow et le Cameron House à 45mn de la ville, suffisamment pour humer les premiers paysages des Highlands.

Glasgow, guide local

Et puis j’ai opté pour une visite de la ville avec un guide qui parle français (notez que c’est possible pour ceux qui ne sont pas à l’aise avec la langue de Shakespeare), un jeune homme qui m’a sensibilisée à de nombreux aspects de l’Écosse et qui m’a permis d’avoir une vision globale de la seconde ville d’Écosse en une demie-journée.

Les jours suivants j’ai visité différents monuments mais j’ai aussi fait une incursion dans le domaine de l’art et de l’architecture, deux domaines très présents à Glasgow. Enfin, et me connaissant vous l’aviez sans doute déjà subodoré, j’ai goûté à deux ou trois petites spécialités et nous reviendrons dessus bien sûr sur la cuisine en Écosse.

Et j’allais oublier une belle expérience de spa et un parcours rapide sur un terrain de golf, le golf étant le sport national écossais.

Je n’ai passé qu’à peine 4 jours sur place, l’équivalent d’un week-end prolongé à Glasgow. Suffisant pour rentrer convaincue qu’il y a là matière à vivre un très agréable séjour dans une ville moins cher que Londres tout en ayant la sensation qu’il faudrait y revenir pour voir et apprendre davantage.

Suffisant également pour avoir un avant-goût de ce que l’Écosse peut offrir, et me donner envie de l’ajouter sur ma liste des « à planifier en 2013 ».

Glasgow, taxis black cabs

Malheureusement en ce début novembre la météo n’était pas en ma faveur mais je me suis arrangée pour être à l’intérieur quand cette pluie fine s’installait. Mes photos montrent malgré tout que Glasgow offre des perspectives enrichissantes.

Je me suis interrogée pendant le vol de retour pour savoir comment vous intéresser, comment vous faire découvrir cette ville qui a les atouts nécessaires pour se démarquer enfin de son passé industriel. Je vous offre donc une semaine « spécial Glasgow » et je vous raconterai mes découvertes ici chaque jour toute cette semaine en publiant également des photos et mes bonnes adresses sur Facebook et Twitter.

Permettez-moi de vous faire découvrir une ville qu’il ne vous serait peut-être pas venu à l’esprit de visiter, et suivez-le guide…

Envie d’en apprendre davantage sur mon séjour à Glasgow ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en novembre 2012 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne. Les articles re-publiés ici le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont tous rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». J’ai ajouté davantage de photos à ces articles en les re-publiant mais malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à ces articles, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.