Seychelles, plage hôtel Bliss (Mahé)

Lorsque je reviens d’un voyage sous les Tropiques j’ai toujours la tête à l’envers pour quelques jours, je dois atterrir au sens propre comme au figuré…

Me voici de retour sur Paris après 15 jours aux Seychelles ; décalage thermique de 20°, j’ai froid !!!…

Ici le ciel est gris, les voitures sont aussi nombreuses que les poissons dans n’importe quel lagon là-bas, et les Parisiens sont si préoccupés qu’ils n’ont pas le sourire instinctif des Seychellois qui disent : « c’est aussi simple que le soleil qui se lève chaque jour…« .

Je souffre toujours d’un léger blues après un voyage loin de l’Europe, mais là je crois que je vais m’offrir quelques jours de déprime si le soleil ne montre pas son nez dans les heures qui viennent !

Je vais donc me mettre au travail très vite, pour vous raconter tout cela. Mais auparavant je vais jeter un oeil sur mes 67 Go de photos, trier le bon grain de l’ivraie, et décider ce que je mettrai en ligne ici ou sur mes prochains articles.

Je sais que vous avez envie de soleil, comme moi, mais il va falloir m’accorder un petit sursis, le temps que je mette en mots toutes mes impressions et mes découvertes, le temps de relire mes (trop nombreuses) notes, le temps de sélectionner ce que je veux vous montrer, sans vous lasser…

Et puis je dois aussi prendre connaissance des 50 000 e-mails en attente de lecture (j’exagère un peu), répondre aux urgences, préparer les prochains départs. Comme vous, lorsque vous rentrez de vacances.

Sauf que je n’étais pas en vacances, et si vous ramenez de vos séjours à l’étranger alcools, épices et tee-shirts bariolés, pour ma part je rapporte du travail dans ma valise : des tonnes de documentation, des Go de photos, trop de choses à raconter !… (et quelques épices aussi ! voir les piments ci-dessous).

Seychelles, piments (marché de Victoria, Mahé)

D’accord, je ne vais pas me plaindre : j’adore ça !… Dire : « c’est mon travail ! ». Et montrer aussi. C’est un plaisir à partager.

Et puis c’était un voyage magnifique ! Je suis vraiment fan des Seychelles.

Mais je vais commencer par ranger le sac de plongée en attendant le prochain départ, puis me préparer un litre de thé pour sortir du coma végétatif qui suit toujours les 10 heures d’avion. Mes neurones sont en vrac et j’ai l’énergie d’un nudibranche.

La météo prévoit une légère amélioration des températures sur Paris d’ici à la fin de la semaine, mais je vous le dis : je me mets en hibernation jusqu’au mois de juin ! Je me sens limite congelée, pas question de mettre le nez dehors. Pourtant j’ai besoin de ma cure de jus de citron au réveil, pour me remettre d’aplomb très vite et faire face à tout le travail qui m’attend. Il va bien falloir que je sorte…

Bouh… c’est dur la vie de voyageuse professionnelle !…

😉

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages aux Seychelles ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en mars 2009 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne. Les articles re-publiés ici le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont tous rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». J’ai ajouté davantage de photos à ces articles en les re-publiant mais malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à ces articles, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.