Boutique-hôtel Prana Lodge, Afrique du Sud

En Afrique du Sud il y a des lions, des girafes, des éléphants. Il y a des campements. Et puis il y a un boutique-hôtel, le Prana Lodge…

Après quelques nuits passées sous une toile de tente perchée dans les arbres puis dans un hôtel cossu au creux d’une vallée, avec le rugissement des lions et le chant des criquets pour bercer mes nuits, je débarque au Prana Lodge sur la côte orientale de l’Afrique du Sud, à quarante minutes de voiture de l’aéroport de East London. Accueil charmant et petit verre de bienvenue dans un petit salon façon vieille Angleterre. Puis la maîtresse de maison m’accompagne jusqu’à ma chambre : l’une des deux suites qui constituent chacun des 3 bâtiments bas répartis dans un immense jardin.

Une grande chambre salon avec cheminée et une belle salle de bains de marbre et de pierre (très design contemporain) en lumière naturelle ne peuvent éclipser deux atouts. Le premier c’est une large douche extérieure, contiguë à la salle de bains, ouvrant sur le jardin à l’abri des regards indiscrets ; la plus grande et la plus moderne qu’il m’ait été donné de tester. L’autre atout c’est le jardin et sa terrasse : un petit bassin faisant office de piscine privée et deux chaises longues invitent à profiter de l’intimité et du calme absolu.

La plage de Chintsa Bay s’étend sur 21km de sable blanc le long de l’océan indien qui flirte avec l’Atlantique…

Mais je sais que le Prana Lodge, outre son centre de massages thaï, recèle l’un de ces secrets qui font le succès des hôtels de cette catégorie ; je pars donc en excursion sur les allées sinueuses du jardin extérieur. Agapanthes, hostas, arbustes, dessinent les contours d’une pelouse soigneusement entretenue jusqu’à la grande piscine jouxtant la salle de restaurant aux murs vitrés et le salon semi-couvert : de confortables sofas invitent à la détente tandis qu’un serveur propose une part de la tarte au citron la plus démente du continent !

C’est un chuchotement qui m’attire au-delà du fouillis savamment organisé de ce jardin-écrin ; chuchotement qui se transforme en grondement sourd, accentué par le souffle du vent qui sévit aujourd’hui. Les allées cimentées laissent place à un chemin de lattes en bois fixées sur du sable fin jusqu’en haut de la dune couverte d’une forêt dense. Une petite terrasse de bois sur une esplanade, deux fauteuils, une petite table, une torche prête à s’enflammer pour une contemplation tardive et…

Je reste clouée de stupeur face au paysage qui s’étend à mes pieds quelques trente mètres plus bas : l’une des plus longues plages d’Afrique du Sud, la Chintsa Bay, déroule son ruban de sable blanc sur 21 kilomètres, le long de l’océan Indien flirtant déjà avec l’Atlantique. Le Cap n’est pas loin…

Je contemple cette vue unique qu’aucune silhouette ne vient troubler en dehors de quelques oiseaux se laissant dériver au gré du vent. Le soir, on peut venir observer les étoiles de l’hémisphère sud en écoutant le bruit des vagues en contrebas.

Cependant, il est temps pour moi de rebrousser chemin pour me rendre au restaurant. Tables rondes ou carrées, nappées de blanc, service impeccable et mets soignés, je déguste un poisson blanc délicat à la lueur de bougies plantées dans de petits bouquets écarlates. Un hôte me souffle qu’il y a dans la région de East London plus de millionnaires par habitant que dans toute l’Afrique du Sud, et beaucoup aiment dîner ici…

Un inconvénient à ce boutique-hôtel ? Le wifi n’a pas encore envahi les suites, il vous faudra donc vous connecter à la réception, ouverte jour et nuit.

Des nuits en camps de toile sont indispensables à toute expérience d’une Afrique du Sud qui a tant à offrir, mais croyez-moi, outre le luxe et le soin apporté à chaque détail, au Prana Lodge, vous ne trouverez pas d’endroit plus romantique pour vous arrêter deux ou trois jours, le temps d’oublier tout le reste…

 

J’aime…
Le sentiment d’être à l’écart, dans une bulle, au bout de ce jardin luxuriant suspendu au-dessus d’une plage jusqu’à l’infini…

Je recommande…
On s’y sent tellement bien qu’on souhaiterait ne pas sortir de son cocon, mais les environs sur cette Côte Sauvage sont riches, il faut tout voir !…

Plus d’infos…
Hôtel Prana Lodge
Chintsa East, Wild Coast, Eastern Cape, South Africa
www.pranalodge.co.za

J’ai rédigé cet article pour une publication sur le cinquième numéro du magazine de voyages gratuit (et online) Repérages Voyages. Je publie cet article sur ce blog pour lui offrir une seconde vie, et permettre à de nouveaux lecteurs de découvrir mes publications sous toutes leurs formes.

Par ailleurs, et afin d’enrichir votre expérience de lecture, j’en profite pour ajouter beaucoup de photos ici sur cet article que vous ne verrez pas sur le magazine.

Pour lire cet article sous le format magazine je vous invite à cliquer sur le petit cadre blanc situé en bas à droite de cette fenêtre sur fond noir, afin de lire plein écran. Pour revenir sur ce blog cliquez ensuite simplement sur votre touche « Esc » en haut à gauche de votre clavier :

 

 

Merci de partager sur vos réseaux sociaux ou par e-mail si vous appréciez ! 🙂

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages en Afrique du Sud ? Voici quelques pistes à explorer :

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.