Hong Kong, baie de Sai Kung, parc national de Lantau © Marie-Ange Ostre

Ceux qui ne sont encore jamais venus, et les hommes d’affaires habitués du lieu, ont une image bien précise de Hong Kong : une forêt de buildings effilés ! Ils sont loin de la réalité du territoire…

Hier j’ai passé la meilleure journée de mon séjour à Hong Kong, en pleine nature ! Eh oui, vous n’imaginiez pas que Hong Kong disposait d’autre chose que des buildings pour séduire ses visiteurs. Vous pensiez sans doute qu’on ne vient à Hong Kong que pour les affaires ou pour faire du shopping. J’avoue qu’il en était de même pour moi, jusqu’à hier. Hier l’Office de Tourisme de Hong Kong m’a octroyé un excellent guide local, Koko, un natif ayant étudié quatre ans à la Sorbonne à Paris, et grand amoureux de sa région : Hong Kong.

Dès les premières minutes de notre rencontre Koko m’a demandé « que voulez-vous voir à Hong Kong ?« . J’ai répondu « y a-t-il un endroit où je pourrais voir autre chose que le centre ville et ses gratte-ciels ?« . Il a sourit gentiment et a dit : « prenons d’abord le métro…« .

Le métro, je ne vous en ai pas encore parlé mais je l’ai déjà emprunté à plusieurs reprises pendant mon séjour à Hong Kong : ultra facile, et définitivement peu cher (même si le tarif des taxis reste nettement inférieur à celui de nos taxis français). Bien sûr il vaut mieux être bilingue anglais, mais devant une machine pour acheter un ticket appuyez sur la carte du réseau pour indiquer quelle station vous souhaitez atteindre, indiquez le nombre de tickets souhaités (adulte et / ou enfant), le tarif s’affiche, vous payez en pièces de monnaie ou billet, vous recevez votre monnaie et votre ticket électronique. L’un de ces tickets que l’on passe dans la machine en entrant, puis en sortant afin qu’il reste dans la machine et qu’il soit recyclé (pas de déchet). Vous descendez sur le quai, à droite le métro part dans un sens, à gauche il se rend dans l’autre direction (parfaitement indiqué). Propre, rapide, efficace. Bref, prenez le métro à Hong Kong !

Survolons rapidement les différentes étapes qui m’ont séduite dans cette journée orientée « nature », avec quelques photos pour vous en convaincre :

– le monastère de Po Lin, situé sur l’île de Lantau : en cette période particulière de nouvel an chinois tous les Hongkongais se rendent au monastère de Po Lin pour rendre hommage à Bouddha, faire quelques offrandes et remercier. Remercier pour les bienfaits accordés sur l’année écoulée, et présenter des souhaits pour l’année à venir. Un lieu d’une totale sérénité.

– le village de Tai O, toujours dans le parc national de Lantau : un village de pêcheurs qui attire de nombreux visiteurs locaux (et très peu d’Occidentaux, pourquoi ?). Des habitations sur pilotis pour des pêcheurs de crabes, de crevettes, et de divers poissons, crustacés et coquillages qui font la richesse du marché de rues.

Du poisson séché au kilomètre, sur tous les étals, dans toutes les échoppes. Des effluves entêtantes que j’avais déjà « appréciées » au hasard des marchés de Jakarta…

J’ai profité lors de ma visite du village de Tai O de l’un des meilleurs déjeuners de cuisine locale de ma semaine à Hong Kong. Je vous invite à découvrir en cliquant sur cet article quel est le plat emblématique de la cuisine de Hong Kong.

– les plages de Sai Kung, dans la région des Nouveaux Territoires : il faut sortir de Hong Kong pour aborder la vraie nature de la région. Les Nouveaux Territoires (situés entre la ville de Hong Kong et la frontière chinoise) comptent quelques parcs nationaux et offrent de nombreuses heures de randonnées sur les montagnes verdoyantes qui se dressent face à la mer de Chine méridionale.

À Sai Kung il faut négocier le tarif d’une promenade à bord d’un petit sampan à moteur et laisser le temps s’écouler entre les îles. Plages naturelles ou aménagées, côtes rocheuses pour pêcher ou méditer, golf sur bord de mer, et mêmes quelques bord de mer qui rappelleraient presque les roches mondialement connues de l’île de la Digue aux Seychelles…

Chacun trouvera son bonheur dans la baie de Sai Kung qui rassemble un échantillon des 262 îles du territoire de Hong Kong !

Alors bien sûr je ne vous livre ici qu’un tout petit aperçu de cette région, il faudra venir à votre tour pour vous rendre compte du vrai potentiel du territoire de Hong Kong. J’ai réalisé hier quelques-unes des plus belles photos de mon séjour à Hong Kong, ou peut-être les plus authentiques, j’espère qu’elles vous plaisent.

Cette semaine consacrée au nouvel an chinois à Hong Kong se termine déjà et il me faut revenir à mon camp de base. J’espère pouvoir dormir un peu à bord du vol Cathay Pacific qui me ramènera ce soir vers Paris, mais en attendant je compte bien profiter des quelques heures à venir pour faire ce que n’importe quelle femme ferait jusqu’à l’overdose ici à Hong Kong : du shopping bien sûr !

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages à Hong Kong ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en février 2011 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne aujourd’hui. Les articles re-publiés sur ce site le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». Malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à cet article, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.