Vacances Cat Island Bahamas © Marie-Ange Ostré

Un jour vous souhaiterez passer vos vacances sur Cat Island, l’une des îles les plus discrètes des Bahamas. Voici quelques conseils…

Je vous emmène aux Bahamas sur ce blog depuis bientôt six ans, à intervalles réguliers, parce que je ne m’en lasse pas et que vous en redemandez chaque fois.

Les Bahamas pâtissaient d’une image trop américaine, j’ai expliqué, montré, détrompé. Depuis deux ou trois ans l’image des Bahamas change aux yeux des francophones, elles deviennent Caraïbes et sont synonymes d’eaux bleues, de fruits de mer ultra-frais, de plages sublimes et de sourires bahaméens.

L’Office de Tourisme des Bahamas à Paris a beaucoup travaillé en ce sens et tous les visiteurs qui en reviennent témoignent à leur tour d’une destination exceptionnelle ; mieux, l’année suivante ils y retournent. Il y a tant à explorer aux Bahamas, et tant pour profiter…

Les Bahamas, j’aime, vous le savez.

Tandis que je triais mes images il y a quelques jours pour en exposer sur ma galerie photos je me suis aperçue que je n’avais presque rien montré de ce petit paradis, cet Eden de quelques kilomètres carrés planté entre Atlantique et mer des Caraïbes, « mon » île : Cat Island.

Ceux qui me suivent depuis déjà un moment ont lu mes récits sur mes deux séjours successifs à Cat Island, l’une des 700 îles de l’archipel des Bahamas.

Cat Island tiendrait son nom d’Arthur Catt, capitaine ou pirate (selon les versions) qui a également donné son prénom à Arthur’s Town, l’un des bourgs les plus importants de l’île.

Notez que cette île n’abrite que 1 700 habitants, dont le plus célèbre est sans doute Sydney Poitier, né ici et oscarisé à Hollywood.

Néanmoins les habitants vous parleront davantage du fait qu’ils détiennent le sommet le plus élevé de tout l’archipel, le Mont Alvernia qui culmine à… 63 mètres. Ne riez pas, lorsque vous aurez grimpé comme moi jusqu’en haut pour admirer le paysage depuis les ruines du monastère l’Hermitage construit par le Franciscain Frère Jérôme, vous comprendrez combien on peut vénérer cette petite hauteur au-dessus de la mer.

Si j’aime tant Cat island c’est sans doute pour sa sérénité : nulle part ailleurs je n’ai retrouvé un tel détachement, une telle douceur de vivre. Entre respect des ancêtres et vie quotidienne au rythme des infos diffusés par la radio et de la messe du dimanche matin, la vie s’écoule paisiblement sur Cat island.

Pour trois jours ou pour une semaine vous viendrez sur Cat Island avant tout pour déconnecter, pour abandonner à l’aéroport de Nassau toutes vos préoccupations et vos responsabilités pour enfin vous laisser prendre en charge dès votre arrivée sur le petit aéroport de New Bight, au Sud, ou d’Arthur’s Town au Nord.

Il n’est pas nécessaire de louer une voiture sur Cat Island, quelques taxis bon marché assurent le transport des habitants et des quelques touristes. D’ailleurs votre hôtel vous enverra chercher.

Ensuite il est toujours possible de louer un vélo pour arpenter les routes droites et plates de l’île, sans grand effort.

Sur votre chemin vous aurez ainsi le temps de profiter de la beauté des plages dont les bleus intenses rivalisent avec la délicatesse du jade et du lapis-lazuli. N’oubliez pas votre appareil photo pour immortaliser ces plages naturelles de sable blanc ou rose et sur lesquelles aucun rateau ne passe jamais pour en ôter la vie.

Si vous vous laissez surprendre par une petite faim après quelques brasses dans des lagons accessibles à tous n’hésitez pas à vous arrêter dans une échoppe ou un bar : vous y trouverez sans doute le pêcheur du coin prêt à extraire le corps d’un gros lambi (conch) tout juste sorti de l’eau. En trois minutes il vous concoctera le plus savoureux des mets : une salade de conque (recette de la salade de conque).

À moins que vous ne préfériez une langouste grillée accompagnée d’un épi de maïs à croquer à pleines dents… Le naturel sur Cat Island se trouve jusque dans les assiettes.

Vous trouverez sur l’île quelques hôtels de petite capacité, pas d’hôtel-usine ni d’hôtel de luxe. Si vous aimez la simplicité, si vous aimez bavarder le soir sur la plage avec d’autres visiteurs ou avec les propriétaires des lieux en sirotant un punch fait maison, vous serez heureux sur Cat island.

Ici nul besoin de talons hauts ni de cravate au dîner, venez comme vous êtes. Les repas se prennent pieds nus dans le sable, mais n’oubliez pas lunettes de soleil et casquette pour le déjeuner.

Seul(e) pour vous ressourcer face à la mer, à deux pour une escapade en amoureux ou pour vous marier, avec des amis pour fêter un anniversaire ou pratiquer quelques activités sportives, vous aimerez Cat Island.

Parfois je me demande s’il ne serait pas plus judicieux de garder secrète quelques-unes de mes adresses privilégiées, mais vous ne vous précipiterez pas tous demain matin sur Cat Island alors je me dis que peut-être certains d’entre vous apprécieront ce conseil d’une amoureuse des Bahamas : si vous envisagez de vous y rendre cette année, tentez l’expérience et rendez vous sur Cat Island.

Et puisque vous m’écrirez sans doute pour poser la question, autant vous le signaler tout de suite : si vous souhaitez passer vos vacances sur Cat Island dormez quelques jours chez Donna, au Fernandez Bay Village, mon havre de paix et sans doute l’hôtel dont j’aimerais être propriétaire si je devais poser mes bagages un jour. Autre conseil : cet hôtel se trouve sur la côte face au coucher de soleil, vous aurez chaque jour le sentiment d’être privilégié…

Parce qu’il est difficile parfois de traduire avec des mots le ressenti d’une émotion j’espère vous en dévoiler davantage à travers les photos que j’ai sélectionnées pour vous faire découvrir l’endroit que j’aime le plus dans toute cette zone caraïbe : Cat Island, la destination ultra-zen. J’ai essayé de montrer l’état d’esprit de l’île et son aspect « nature » sur cette galerie photo : mes photos des Bahamas.

Je rappelle que les photos peuvent être tirées sur papier si vous le souhaitez, mais elles sont surtout là pour le plaisir, et pour partager.

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages aux Bahamas ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en février 2011 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne aujourd’hui. Les articles re-publiés sur ce site le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». Malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à cet article, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.