Coucher de soleil sur l'île de Cat Island, Bahamas © Marie-Ange Ostré

Me voici depuis hier soir sur l’île de Cat Island, située à trente minutes d’avion à l’Est de Nassau.

Depuis l’île de Harbour Island ce matin j’ai repris le bateau-taxi (7 minutes) puis un taxi sur quatre roues jusqu’à l’aéroport de North Eleuthera où j’ai remarqué que Continental Airlines propose des vols direct depuis Fort Lauderdale (pour ceux d’entre vous qui aimeraient faire un combiné Floride / Bahamas).

J’ai pris un vol vers Nassau sur Southern Airlines, à l’heure mais… un tout petit avion, 8 sièges. Or un couple de Canadiens de Toronto ramenait au pays un chien dans sa caisse de transport aérien + deux énormes valises que les bagagistes ont eu un mal fou à caser dans la petite carlingue. Néanmoins aux Bahamas tout est géré dans la bonne humeur, et avec l’humour du pilote nous avons pu enfin nous envoler, avec seulement 35 minutes de retard.

De toutes façons, arrivée à Nassau pour reprendre un vol sur la petite compagnie aérienne Cat Island Air vers l’île du même nom, j’ai appris que le vol avait 1 heure de retard, retard qui s’est transformé en plus de 90 minutes.

Curieux, parce qu’aux Bahamas les avions des vols nationaux ont plutôt la réputation d’être ponctuels. Mais je suis donc arrivée tardivement sur l’île de Cat Island, et j’ai pris un taxi qui m’a menée en cinq minutes jusqu’au Fernandez Bay Village.

Croyez-moi il ne m’a pas fallu longtemps pour prendre enfin mon premier bain de mer aux Bahamas ce soir ! À peine installée dans ma « suite » (un bungalow avec salle de bains extérieure à l’abri des regards), j’ai enfilé maillot et paréo et direction quarante mètres plus bas vers la plage, dans une eau aussi claire que le cristal.

Ce lagon, j’en rêvais depuis un an !

L’année dernière en juin j’avais découvert Cat Island avec surprise et ravissement : un eden !

Je m’étais baignée dans ce lagon, jusqu’au coucher du soleil, en bavardant avec des amies.

J’avais appris quelques secrets de la bush medecine, et j’avais dégusté de délicieuses langoustes grillées sur la plage d’un petit hôtel restaurant plus au nord.

Et j’avais aussi mangé la meilleure salade de conque de l’archipel !

Alors quand j’ai photographié pour vous hier soir le coucher du soleil sur Cat Island je pensais à mon programme d’aujourd’hui.

Je vais louer une petite voiture, et remonter tranquillement vers le Nord.

Je veux offrir mon livre à la femme de Duke, puisqu’elle m’avait permis de photographier sa fillette et que mère et fille ont eu droit à une page pleine dans mon premier livre : Un Regard sur la Planète. Je veux passer un moment tranquille et serein avec eux, en écoutant de la musique des Caraïbes et en observant Duke préparer son poisson grillé.

Je veux aussi prendre le temps de me promener sur les plages de Cat Island, sentir les parfums du bush sous le soleil et peut-être revenir vers le tertre de l’Hermitage du Père Jérôme en fin de journée.

Vais-je avoir suffisamment d’une journée pour profiter de tout cela ?…

En attendant de vous raconter tout cela je tenais à vous montrer quelques photos de ce coucher de soleil hier soir sur Cat Island. Photographiées au Canon 70-200mm, en l’espace de 40 minutes, pour un kaléidoscope de couleurs et de luminosité exceptionnelles.

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages aux Bahamas ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en mai 2010 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne aujourd’hui. Les articles re-publiés sur ce site le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». Malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à cet article, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.