Cat Island, plage de Fernandez Bay Village © Marie-Ange Ostré

La Fête des Mères est célébrée à différentes dates dans le monde, souvent en mai. Aujourd’hui je me trouve sur l’île de Cat Island pour cette fête traditionnelle particulièrement respectée aux Bahamas.

J’ai passé hier une excellente journée sur Cat Island, avec ses habitants et ses invités.

Je pourrais vous raconter la langouste en beignets, ou le mérou pour l’apéritif.

Je pourrais raconter ma rencontre avec Dolores, avocate au barreau de Nassau mais native d’ici et venue passer le week-end avec sa mère pour l’aider à vendre ses paniers garnis.

Je pourrais évoquer mes conversations avec Jeremy qui a accepté de me conduire jusqu’au bout du Sud de Cat Island pour me montrer deux plages exceptionnelles (elles se succèdent ici aux Bahamas). Et notamment la plage de sable rose de Greenwood ci-dessous :

Cat Island, plage sable rose Greenwood © Marie-Ange Ostré

Plage de sable rose de Greenwood au Sud de Cat Island, Bahamas.

Je pourrais aussi faire allusion au respect des Bahaméens pour les maisons de leurs ancêtres, des maisons d’esclaves tout juste libérés vers 1838, qu’ils ne souhaitent pas détruire afin de de conserver une trace de leur histoire, et dont les seuls hôtes sont désormais les arbres qui reprennent leurs droits.

Je pourrais décrire ma baignade juste avant la fin du jour dans un lagon miroir qui ne bruissait même plus.

Ou dépeindre les dernières lueurs du jour avant le punch aux six rhums préparé par la maîtresse de maison.

Et terminer enfin en parlant des étoiles qui scintillent dans ce ciel qu’aucune lumière urbaine ne vient trahir…

Mais je quitte Cat Island ce matin pour m’envoler vers Long Island, où je vais plonger.

Avant de prendre cet avion j’irai sans doute assister à la messe pour admirer toutes ces mamans que j’ai croisées hier dans un salon de coiffure ou sortant de petits magasins de poche où elles cherchaient de nouveaux atours, une nouvelle parure. Parce que demain tous les Bahaméens fêteront leurs mères avec un respect et une ferveur que j’ai rarement vu ailleurs !

Donna, la directrice de l’hôtel qui a tenu à me montrer certains aspects de son île, m’a confié qu’ici personne n’oserait faire offense à sa propre mère en oubliant de la fêter. Elle-même a acheté deux chapeaux enrubannés qui ont été joliment emballés pour être offert à des mamas de sa connaissance, des mamas de 76 et 84 ans qui l’ont aidée lors de son arrivée ici dans les années 80.

J’ai vu des hommes entrer chez la mère de Dolorès pour y acheter des paniers garnis de fleurs artificielles et de vin, ou des corbeilles de fruits.

J’ai vu de grands costauds ressortir avec de petits présents entre leurs grandes mains, et quand j’ai demandé « c’est pour votre mère ?« , ils ont hoché la tête avec un grand sourire tout humble.

Ici aux Bahamas, on ne plaisante pas avec la Fête des Mères !

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages aux Bahamas ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en mai 2010 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne aujourd’hui. Les articles re-publiés sur ce site le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». Malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à cet article, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.