Bahamas, plage sur Long Island

En triant mes photos ce matin pour rédiger un nouvel article sur ce blog j’ai songé qu’il était temps de vous montrer une vidéo des plus belles plages des Bahamas.

J’aime les plages, vous aussi. Pourtant je n’aime pas faire du « recto-verso » sur la plage, et vous ? Je vais profiter de Paris cet été, et vous n’avez peut-être pas encore décidé de votre destination. Alors laissez-moi vous entraîner une fois encore vers les Bahamas, cet archipel entre Floride et Jamaïque, là où les plages sont si longues que vous ne les verrez jamais bondées, si belles qu’aucun appareil photo ne sait en restituer totalement l’éclat.

Chaque fois qu’on me demande « quelle est la plus belle plage du monde » j’explique qu’elles ne peuvent pas toutes être comparées entre elle : selon les régions du monde vous trouverez un sable de texture et de couleur différente, une végétation tropicale ou non, des eaux sombres ou turquoise. La beauté d’une plage doit être remise dans son environnement géographique. Alors comparons ce qui est comparable, à l’intérieur d’un pays ou d’un archipel.

Avant de partir en reportage aux Bahamas en mai, et tandis que j’y étais allée déjà trois fois auparavant, on m’avait dit « tu as aimé les plages de Grand Bahama ? Tu n’as pas tout vu« .

Jusqu’à présent les deux plages au top de mes préférences dans le monde étaient situées toutes deux sur l’île de Praslin, aux Seychelles. Désormais, je ne sais plus. Car si Anse Lazio et Anse Georgette figurent parmi les plus belles qu’il m’ait été donné de voir dans l’océan Indien, désormais trônent au panthéon de mes plages préférées côté Caraïbes deux ou trois joyaux des Bahamas avec en tête de classement celle de Lighthouse, sur l’île d’Eleuthera et je vous en ai déjà parlé ici.

Les Bahamas regroupent 700 îles et îlots, autant dire des milliers de kilomètres de plage souvent différentes, et peu fréquentées comparativement à nos plages françaises. Alors comment choisir ?

D’abord un critère de beauté qui s’impose entre les couleurs du lagon variant de l’outremer au vert jade en passant par le turquoise et même le lapis-lazuli, et les couleurs du sable avec des nuances subtiles allant du blanc farine au rose nacré.

Ensuite l’isolement de la plage en fait souvent une rareté, un trésor à cueillir au bout d’un chemin à parcourir à pied pour mériter.

Et puis son environnement immédiat : devant un hôtel, sous des falaises crayeuses, derrière une mangrove,…

La plage de rêve c’est parfois aussi une plage qui vous laisse le souvenir indélébile d’un bon moment, d’une sérénité sans pareil qui vous laisse à penser pour quelques heures que, oui, le bonheur peut n’être que cela.

Aux Bahamas en mai dernier j’ai exploré sept îles du Nord au Sud et d’Est en Ouest, et chaque fois que l’on m’annonçait « ici les plages sont belles« , je souriais. J’en avais vu d’autres ailleurs, sur d’autres continents, et d’autres surtout la veille, ou l’avant-veille, sur l’île voisine. Mais j’avoue avoir été souvent à court de mots pour décrire l’enchantement de la vision peu commune d’un endroit unique.

Je vous laisse découvrir cette vidéo que j’ai réalisé hier soir sur la base de quelques séquences filmées en mai sur les îles de New Providence, Eleuthera, Long Island, dans les Exumas aussi. Sans compter les photos qui illustrent cet article et celles que j’ai exposées sur ma galerie photos.

 

 

J’aime le bleu, dans toutes ses nuances. J’aime aussi le soleil, indispensable à mon équilibre. J’aime marcher pieds nus. Et j’aime la mer lorsqu’elle épouse l’horizon. Ne m’en veuillez pas de vous parler de plages régulièrement sur ce blog de voyages : celles-ci, je me devais de vous les montrer, non ?…

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages aux Bahamas ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en juillet 2010 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne. Les articles re-publiés ici le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont tous rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». J’ai ajouté davantage de photos à ces articles en les re-publiant mais malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à ces articles, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.