Maldives, Marie-Ange Ostré en sortie de plongée © Marie-Ange Ostre

Invitée à découvrir la plongée aux Maldives je me rends dans deux atolls différents pour explorer les fonds marins d’une richesse réputée. 

En avril dernier je vous ai raconté mon séjour à l’hôtel Angsana Velavaru aux Maldives et j’ai parlé de la mission écologique de Mirta, biologiste marin qui travaille chaque jour sur la plantation du corail pour créer ou enrichir des récifs. J’ai encore quelques anecdotes à vous raconter et quelques photos à vous montrer.

Mais ces jours-ci mon calendrier de voyages se développe sur un tel rythme que me voici déjà en train de boucler mon sac pour repartir tester trois autres destinations dans cet « archi-perles » des Maldives (je viens de créer ce jeu de mots, très fière de moi !)… Je pars demain !

Vous le savez au fil des ans j’ai déjà eu la chance de plonger plusieurs fois aux Maldives, avec des expériences plus ou moins heureuses. Si je repars pour la deuxième fois cette année c’est que j’ai l’opportunité de plonger dans des atolls que je n’ai pas encore exploré. J’ai déjà plongé dans l’atoll de Lhaviyani à Kuredu, puis dans l’atoll d’Ari à Halaveli, à plusieurs reprises et notamment sur le site réputé de Fish Head et celui de Bathala. En avril dernier j’étais dans l’atoll de Nilandhe à Velavaru.

Cette fois je vais tester les plongées de deux autres atolls : Baa en deux endroits différents, et Malé Nord.

Flo m’avait signalé Baa il y a un an ou deux déjà et j’étais intriguée par la richesse des plongées qu’elle montre sur son site web. Pour ceux qui ne savent rien de l’atoll de Baa je rappelle qu’ils hébergent les îles-hôtels de Reethi Beach, Coco Palm, Royal Island, entre autres. Pour ma part je pars plonger avec les centres de plongée du très réputé Soneva Fushi puis avec celui du Four Seasons Landaa Giraavaru.

En ce qui concerne l’atoll de Malé Nord, peut-être avez-vous déjà plongé avec les centres de Reethi Rah, Helengeli, Four Seasons Kuda Huraa ou Meeru Island ? Je vous dirai tout du centre de plongée de l’hôtel Soneva Gili (désormais nommé Lankanfushi) que je visiterai aussi !

Maldives, ponton de l'hôtel Soneva Fushi

Pourquoi plonger avec le Soneva Fushi ?

Tout d’abord l’hôtel appartient au groupe Six Senses & Spa, ce nom seul est une promesse de détente, de bien-être, de savoir-vivre. Et comme vous, j’en ai besoin !

D’autre part, la réputation du Soneva Fushi n’est plus à faire et je ne vais pas jouer les fines bouches : dès son ouverture à la fin des années 1990 l’hôtel a été récompensé par les plus grands magazines de tourisme. En 2000 le Soneva Fushi était élu « Best of the Best » puis « Overall Winner » par le très respecté magazine Condé Nast Traveler. En 2009 l’hôtel a encore été récompensé ou élu à 8 reprises ; parmi ces citations notons celle de « Maldives Leading Spa Resort » pour les World Travel Awards et l’hôtel figure toujours sur la « Gold List 2009 » du Condé Nast Traveler.

Mais outre cette réputation qui titille ma curiosité et accroît mon envie de plonger dans l’atoll de Baa, je suis intriguée par la mise en application de concepts écologiques dans un hôtel de luxe. Des concepts qui étaient précurseurs lors de l’inauguration de cet hôtel, les professionnels du tourisme s’en souviendront.

Alors, comment un hôtel de luxe peut-il fonctionner depuis plus de dix ans en privilégiant l’artisanat local ou régional, les bois flottés, le recyclage, et la responsabilisation de ses clients tout en fournissant un service impeccable et des prestations haut de gamme ? Je vous raconterai. Et vous saurez tout aussi sur le jardin bio et la végétation luxuriante du Soneva Fushi.

Maldives, plongées dans l'atoll de Baa

Représentation d’une partie des plongées possible dans l’Ouest de l’atoll de Baa. On localise en haut à droite l’hôtel Four Seasons Landaa Giraavaru (qui dispose de ce tableau) et plus bas à droite l’hôtel Soneva Fushi.

Pourquoi plonger avec le Four Seasons Landaa Giraavaru ?

L’hôtel Four Seasons Landaa Giraavaru est situé sur la couronne Nord-Est de l’atoll de Baa, face à l’atoll de Lhaviyani, à 35-40 minutes d’hydravion au Nord de l’aéroport international de Malé. Sa localisation sur l’atoll me laisse imaginer des plongées proches d’une passe et j’ai hâte de découvrir les secrets de plongée de ce centre : deux plongées consécutives le matin ou une plongée l’après-midi, des plongées dérivantes, de nuit, sur les récifs, des plongées pour débutants et pour confirmés, avec des moniteurs qui parlent anglais, russe, japonais mais aussi français. Je vais me régaler !

Mais le Landaa Giraavaru est aussi une adresse-clé du groupe Four Seasons en Asie. Avec son spa proposant des soins ayurvédiques (je m’imagine bien à la place du mannequin ci-dessus, offrant mon front à un filet d’huile parfumée tiède…), sa piscine de taille olympique (50m), son court de tennis et son école de surf, le Landaa Giraavaru propose une offre particulièrement adaptée aux familles.

Voyageant seule la plupart du temps, en contact avec des lecteurs (plongeurs ou non) qui partent le plus souvent en famille, j’ai pensé qu’il pourrait être intéressant pour vous de découvrir le test vécu d’un hôtel au standard élevé pour un séjour en famille, alliant confort et sécurité, pour le bonheur des petits et la sérénité des grands.

Maldives, hôtel Soneva Gili ou Lankanfushi de nos jours

Pourquoi plonger avec le Soneva Gili ?

Tout comme le Soneva Fushi, l’hôtel Soneva Gili (renommé Lankanfushi depuis) est l’un des hôtels du groupe Six Senses & Spa. Pour mes lectrices, c’est déjà une garantie de cocooning, surtout au spa que je vais tester, c’est promis mesdames !

L’autre attrait du Soneva Gili est sa localisation : sur l’île de Lankanfushi, à 20 minutes depuis l’aéroport de Malé, sur la ceinture extérieure Nord de l’atoll de Malé. Si vous n’aimez pas l’hydravion et que vous souhaitez un trajet court en bateau, si vous préférez réduire les temps de transfert île / aéroport, cet hôtel est pour vous !

Conçu sur le thème du « luxe intelligent », l’atout incontournable du Soneva Gili est d’offrir « seulement » 45 somptueuses villas sur l’eau, garantissant intimité et confort, en accord avec les principes écologiques chez Six Senses & Spa. L’utilisation du bois et des matières brutes, des meubles en bambou, teck et jacinthe d’eau privilégiant la notion d’espace dans chaque villa et privilégiant l’artisanat maldivien, un jardin aquatique sur votre ponton personnel, et la mer… partout ! Chaque villa est suffisamment éloignée l’une de l’autre pour vous faire vivre le fantasme de Robinson Crusoe si vous le souhaitez !

Autre particularité qui vous fera sans doute sourire mais qui m’intrigue forcément : l’un des restaurants du Soneva Gili propose une cuisine fusion péruvienne-japonaise !… J’ai du mal à imaginer le résultat, j’ai donc hâte de goûter à ces surprises gustatives et bien sûr, je vous montrerai.

Enfin, je me suis laissé dire que l’hôtel Soneva Gili dispose d’une cave invraisemblable. Si la planète entière ne peut ignorer désormais le faible niveau d’altitude des Maldives, je me demande comment on peut avoir conçu une cave sur un atoll !

Maldives, hôtel Soneva Gili ou Lankanfushi de nos jours

Que vais-je faire aux Maldives ?

Faire comme vous : plonger, me faire dorloter, goûter, humer, découvrir, dormir !

Je pars pour 12 jours de test grandeur nature, douze jours pour explorer et vous raconter. Pour tester trois hôtels différents avec chacun son identité, essayer les soins des spas et buller sous la surface pour voir si ces atolls de Baa et Malé sont aussi enchanteurs qu’on le murmure.

Et ensuite ?… Sur le chemin du retour je ferai une escale de quelques jours, histoire de ne pas rentrer trop vite !

Une escale sur une destination qui n’est même pas encore développée sur le plan touristique mais qui devrait très bientôt fleurir dans tous les catalogues de voyagistes.

Qatar, la skyline de Doha, avec ses tours en construction

Après les Maldives je ferai escale pour quelques jours au Qatar !

Je ne suis jamais allée dans les Emirats, mais j’aime la cuisine orientale. Après toutes ces îles de l’océan Indien j’ai envie de désert, envie d’une terre presque vierge, envie d’authenticité et de rencontres inédites.

Envie de culture, de musique, de saveurs différentes. Celles du Moyen-Orient faites d’épices, de thé à la menthe et de sable chaud. Enfin c’est ainsi que je l’imagine avant même d’y poser le pied.

Le Qatar est un émirat d’une péninsule dressée comme un pouce dans le golfe persique, une petite tête d’épingle sur la carte bordée par la frontière de l’Arabie Saoudite au Sud, à l’Est de Bahrain. Une « tête d’épingle » troisième producteur mondial de gaz naturel… Mais je vous en reparlerai de façon plus approfondie dans quelques jours, à la fin de mon séjour aux Maldives.

Je pars demain, lundi, sur Qatar Airways. Ce qui justifie mon séjour au Qatar au retour puisque Qatar Airways fait une escale obligatoire à Doha sur ses vols Paris / Maldives. L’occasion où jamais de m’y arrêter pour découvrir. Cela m’offrira aussi l’occasion de vous raconter un vol sur cette compagnie aérienne désignée comme l’une des trois premières au monde en terme de qualité.

Mais donc avant le Qatar, direction les Maldives.

En plongeant chaque jour ou presque je ne publierai peut-être pas un article par jour, je serai sans doute un peu « éteinte » en fin de journée. Je privilégierai donc le carnet de notes, et je vous livrerai quelques photos. Par contre vous aurez des compte-rendus plus détaillés à mon retour, comme d’habitude. J’ai bien l’intention de ne pas quitter le sol parisien à partir de la mi-juillet et pour tout l’été. Je ne quitterai pas mon clavier (ou si peu) !

Si certains d’entre vous connaissent déjà ces hôtels ou si vous avez plongé à proximité, dans les atolls de Baa ou de Malé Nord, je serai heureuse de lire vos impressions dès maintenant ! Si vous ne connaissez pas, je vais donc tester pour vous.

😉

PS : au jour de la publication de cet article avant mon départ j’avais mis en ligne des photos confiées par : hôtel Soneva Fushi, hôtel Soneva Gili, hôtel Four Seasons Landaa Giraavaru, et office du tourisme du Qatar. Quelques mois plus tard j’ai supprimé ces premières photos pour les remplacer par mes propres photos effectuées pendant ce voyage plongée aux Maldives.

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages aux Maldives ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en mai 2010 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne aujourd’hui. Les articles re-publiés sur ce site le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». J’ai ajouté davantage de photos à ces articles en les re-publiant mais malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à ces articles, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.