Maldives, villas sur lagon île de Coco Palm Dhuni Kohlu

Je suis invitée par le groupe Coco Palm pour découvrir deux de leurs hôtels implantés aux Maldives. Mon favori ? Le Coco Palm Dhuni Kolhu, pour la qualité de son accueil avant toute chose, et pour la richesse des activités proposées (et de sa table).

Il est déjà 19h25 ici aux Maldives sur l’île de Coco Palm Dhuni Kolhu (atoll de Baa). L’heure de me préparer pour le dîner thaïlandais que je m’apprête à prendre au restaurant Cornus de l’île, du nom d’un coquillage bien connu des spécialistes. Mais je ne voulais pas terminer la soirée sans évoquer avec vous l’agenda chargé que l’on m’a concocté ici pour me faire tester un maximum d’activités, celles que vous pourriez faire en venant sur l’île de Dhuni Kolhu.

Ce matin j’ai fait mes deux premières plongées au Nitrox. Pour les plongeurs avertis il s’agit d’un mélange dosé qui permet de plonger plus longtemps en toute sécurité à condition de respecter une profondeur maximum. Je vous raconterai en détail mes plongées dans quelques jours mais sachez que j’ai croisé ce matin dans moins de 26 mètres de profondeur une énorme tortue broutant le corail, un grand requin de récif, quatre thons en chasse, deux napoléons, une belle raie pastenague et deux raies aigles venant presque au contact.

Le tout dans une eau à visibilité médiocre mais dans des nuages denses de carangues bleues ou grises, de poissons chirurgiens, de maquereaux, de fusiliers, de lutjans, de… Un rêve de plongée ! Pourtant je m’y attendais un peu (pas à ce point !) parce que l’atoll de Baa est réputé pour être l’un des plus poissonneux de l’archipel des Maldives.

Juste avant le déjeuner tardif j’ai observé deux Maldiviens fabriquer de jolies boîtes en bois de pune.

Le village est authentique, très rarement visité par des étrangers peu nombreux à demander ce type de rencontre…

Plus tard c’est une excursion originale qui m’a menée jusqu’à l’île de Hithaadhoo en speed-boat : prendre le thé dans une maison de plus de 95 ans et avec une famille maldivienne ne m’avait jamais été proposé jusqu’alors aux Maldives. Savez-vous ce que sont les bagiaa et les foni baleiboo ? De délicieuses spécialités maldiviennes à base de poisson séché et de noix de coco, offertes par Farida sous son toit.

Le village est authentique, très rarement visité par des étrangers peu nombreux il faut le dire à demander ce type de rencontre. D’ailleurs je suis seule, accompagnée de mon guide employé par l’hôtel et natif de ce village.

Nous sommes accueillis avec un large sourire dans ces rues bordées de maisons bâties avec des moellons faits de corail et de sable, couvertes de tôles ondulées. Les hommes pêchent ou sont employés par l’hôtel, certains travaillent dans d’autres hôtels un peu plus éloignés et ne rentrent qu’une fois par semaine. Les femmes prennent soin des enfants et des personnes âgées.

Je demande l’autorisation, et on me laisse prendre des photos. On prend la pose, on questionne, on sourit. Je me sens la bienvenue, et je suis reconnaissante d’être accueillie dans un village très peu fréquenté. Un beau moment de vie, et de partage.

Et puis sur le chemin du retour on me montre une île protégée où vivent chauve-souris et frégates… avec les raies mantas qui viennent vous saluer en surface quand le speed-boat fait une pause.

Et puis le coucher de soleil sur la plage, au son des chants maldiviens par un groupe de trois musiciens…

Ce soir si le temps le permet je jetterai un oeil dans le télescope géant mis à la disposition des visiteurs. Faisal, Maldivien et source inépuisable d’information sur son archipel, se fait un plaisir de renseigner les plus curieux d’entre nous sur son hobby favori : les planètes et les constellations. Ici, au plus proche de l’équateur, les nuits sont de velours et les étoiles plus belles que des diamants…

On me demande souvent : que faire aux Maldives ? Je réponds bien volontiers : plonger, rencontrer, observer.

Vous viendrez aux Maldives en fonction des activités que vous souhaitez pratiquer (plongée sous-marine, nautisme, spa,…) mais aussi et surtout en fonction de ce que l’hôtel a à offrir.

Chaque hôtel aux Maldives propose un programme d’activités destinées à vous permettre de découvrir autre chose que les charmes de la plage et du lagon. Mais la qualité d’un hôtel tient aussi pour beaucoup à la qualité de l’accueil mis en place par le manager de l’hôtel. Ici sur Coco Palm Dhuni Kolhu on s’efforce de vous mettre en relation avec la population locale et on vous reconnecte avec l’essentiel. J’apprécie particulièrement.

Aujourd’hui j’ai eu l’opportunité de bavarder avec des Maldiviennes. Lundi soir je vivrai une autre expérience unique, l’une de celles qui font rêver chacun d’entre nous et qui semble pourtant tellement improbable aux Maldives. Vous le savez, en voyage j’ai rarement le temps d’entrer dans les détails mais vous lirez tout cela plus tard. Par contre je tenais à vous montrer quelques photos prises aujourd’hui, en guise de mise-en-bouche…

Depuis quelques nuits j’étais hébergée en villa privée sur le sable. Demain, je changerai de villa pour expérimenter la villa sur lagon. Voici quelques photos et mon article dédié à l’hôtel Coco Palm Dhuni Kolhu.

Je file, je vous souhaite une belle soirée.

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages aux Maldives ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en décembre 2010 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne aujourd’hui. Les articles re-publiés sur ce site le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». J’ai ajouté davantage de photos à ces articles en les re-publiant mais malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à ces articles, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

Comments 1

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, je réponds volontiers !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Follow by Email
Instagram
LinkedIn
Share
Pinterest