spa hôtel Four Seasons Landaa Giraavaru, Maldives

Aux Maldives les hôtels de luxe ont engagé une compétition (officieuse) pour offrir le meilleur spa à des clients toujours plus exigeants.

Des mains caressent mes cheveux avec douceur tandis que glisse sur mon visage le souffle d’un alizé parfumé. Un élixir tiède et ambré coule sur mon front et me propulse au nirvâna…

Sur les îles de l’océan indien et aux Maldives en particulier il est aisé de satisfaire à plusieurs critères : beauté, élégance, sérénité. Quel meilleur endroit en effet qu’une île et son lagon pour proposer un espace glamour dans une troisième dimension, celle du bien-être ?

En entrant au Spa and Ayurvedic Retreat je foule un sable blanc, poudreux, léger comme l’air de cette fin d’après-midi sur l’île de Landaa Giraavaru dans l’atoll de Baa, l’un des plus réputés en terme de faune sous-marine. Je suis accueillie par le docteur Kannan Nettath, directeur du spa et médecin ayurvédique ayant étudié en Inde pendant plusieurs années. Un simple regard sur le visage détendu de cet homme aux yeux de topaze et me voici en confiance : que l’on adhère ou non aux principes de la médecine ayurvédique n’y change rien, incontestablement je suis entre de bonnes mains.

Le docteur Nettath m’entraîne d’abord vers le jardin de plantes médicinales et me fait respirer du basilic poivré et de la citronnelle en froissant quelques feuilles. Ici on tente de ne dépendre d’aucune ressource extérieure et les traitements, huiles et autres onguents, sont préparés sur place autant que possible.

Massage à quatre mains, expérience inédite et déroutante mais totalement envoûtante…

Nous faisons une pause à l’ombre d’un toit de feuilles de cocotiers, le temps d’établir un diagnostic qui me sera remis le soir-même sous enveloppe scellée et sous la forme d’une dizaine de pages personnalisées. J’absorbe rapidement quelques éléments de connaissance indispensable à la bonne compréhension du traitement qui m’est suggéré.

La médecine ayurvédique est pratiquée en Inde depuis 5000 ans sur la base d’un diagnostic thérapeutique issu de l’observation de votre constitution personnelle pour établir un profil individuel prenant en considération les forces et les faiblesses de chacun face à la maladie. Taille, force, proportions, teint, forme des articulations, yeux, ongles,… Je me sens dévisagée avec bienveillance et je suis analysée selon 5 éléments : l’espace, l’air, le feu, l’eau, la terre.

Ce soir je lirai avec attention les recommandations et suggestions qui me sont faites en fonction de mon profil mais pour l’instant je me laisse guider vers l’un des lieux de traitement. Je ne peux parler de cabine, ni de salle. Il s’agit bel et bien d’un espace ouvert mais clos : dans un jardin privé préservant une intimité absolue je découvre trois petits pavillons sans murs, aux toits de feuilles, tous réservés à mon usage exclusif. Deux thérapeutes sont là, déjà dévoués, un homme et une femme. Le temps s’arrête…

Tandis que j’accepte une infusion ayurvédique drainante et détoxifiante dont on me confiera la recette plus tard mes pieds sont lavés, gommés avec un mélange de sel et de citron. Puis on me désigne le lit de massage.

Il s’agit bien d’un lit, un véritable lit de massage indien, meuble de bois verni dans lequel est incrusté un épais matelas recouvert de cuir. C’est la première fois que je m’installe sur un tel lit dans un spa et je me sens tout de suite choyée.

Sourires, murmures, rires étouffés, en quelques secondes je suis installée sur une étoffe douce sous la peau. On me suggère de fermer les yeux et d’écouter le vent et les oiseaux.

Serviette chaude et humide sur les pieds et les jambes, pour ôter le moindre grain de sable, devrais-je dire la moindre poussière de sable tant celui des Maldives est fin ?…

Puis gommage, par petits gestes circulaires, avec une décoction secrète mais brunâtre. Recto, verso, chaque centimètre de peau est allégé des moindres impuretés, en douceur mais avec fermeté. On m’aide à me relever, et je passe au hammam, nue comme au premier jour. Un hammam privé, carrelé de beige apaisant, dans des vapeurs parfumées à la citronnelle. Enfin je crois, parce que je ne suis déjà plus très présente…

Lorsque la porte s’ouvre on me tend un drap blanc, je m’enveloppe, je sors, on me soutient comme une convalescente jusqu’au lit de massage. Un massage à quatre mains. Expérience inédite pour moi, un peu déroutante au début mais totalement envoûtante dès que homme et femme ont trouvé l’harmonie dans les gestes. Je joue à deviner à qui sont ces mains sur mes jambes, sur mon dos, mais dans cette valse parfaitement maîtrisée je suis bien incapable d’y répondre. Étonnant et terriblement efficace : je m’endors pour quelques minutes !

Vient enfin le moment : allongée sur le dos, avec un drap léger sur le corps pour me protéger d’un souffle de pluie tandis que le ciel de juin se déverse soudain sur cet atoll des Maldives. Brève interruption du chant des oiseaux, parfums de terre mouillée, je me concentre déjà sur la caresse des mains sur mes cheveux que l’on tire vers l’arrière, avec douceur. Des mains chaudes, légères, apaisantes, enduites d’un onguent parfumé.

De l’encens se consume lentement, le jeune Sri Lankais m’invite à fermer les yeux. J’obtempère sans réfléchir.

Coule alors sur mon front un mince filet d’huile tiède et parfumée, comme un élixir d’ambre qui gomme toute tension, que dis-je toute pensée cohérente. Je me laisse dériver vers d’autres rivages, celui du nirvâna. Huile de sésame grillé peut-être, aromatisée avec une plante secrète… L’huile glisse vers mes cheveux massés lentement par la jeune Balinaise qui prend soin de moi depuis plus de deux heures. Béatitude…

Au Spa and Ayurvedic Retreat j’ai eu droit à un traitement de reine, de ceux que l’on n’oublie pas. Notez que la consultation ayurvédique est offerte pour tout séjour à l’hôtel Four Seasons Landaa Giraavaru. Des menus végétariens peuvent vous être concoctés dans l’un des trois restaurants de l’île et des cours de yoga sont dispensés dans l’enceinte du spa, face au lagon. Détendez-vous, respirez,…

 

J’aime…
Traitements pour couples également. Massages et soins de beauté peuvent être prodigués dans votre villa si vous préférez ne pas bouger.

Je recommande…
Le massage à quatre mains, l’huile tiède sur le front, l’ambiance ultra intime, l’accueil et la gentillesse du Dr. Kannan Nettath et de son équipe. Le Four Seasons Landaa Giraavaru propose 102 suites et villas, sur la plage ou sur l’eau. À consommer sans modération…

Pour en apprendre davantage…
L’hôtel Four Seasons Landaa Giraavaru
Le spa de l’hôtel : Spa and Ayurvedic Retreat

L’hôtel Landaa Giraavaru est le seul hôtel du groupe Four Seasons à proposer un spa ayurvédique avec des soins de beauté, des massages mais aussi de véritables traitements issus de la médecine indienne, avec un personnel formé et compétent. Situé au coeur de l’île le spa qui couvre un hectare et dispose d’un jardin de plantes, de quatre pavillons sur l’eau, de trois pavillons en jardin et de trois réservés à une totale immersion ayurvédique pour des séjours exceptionnels avec soins, régime, yoga.

J’ai rédigé cet article pour une publication sur le premier numéro du magazine de voyages gratuit (et online) Repérages Voyages. Je publie cet article sur ce blog pour lui offrir une seconde vie, et permettre à de nouveaux lecteurs de découvrir mes publications sous toutes leurs formes.

Par ailleurs, et afin d’enrichir votre expérience de lecture, j’en profite pour ajouter des photos ici sur cet article que vous ne verrez pas sur le magazine.

Pour lire cet article sous le format magazine je vous invite à cliquer sur le petit cadre blanc situé en bas à droite de cette fenêtre sur fond noir, afin de lire plein écran. Pour revenir sur ce blog cliquez ensuite simplement sur votre touche « Esc » en haut à gauche de votre clavier :

 

 

Merci de partager sur vos réseaux sociaux ou par e-mail si vous appréciez ! 🙂

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages aux Maldives ? Voici quelques pistes à explorer :

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.