hôtel Le Germain Maple Leaf Square, lit circulaire

Vous cherchez un refuge dans la grande ville de Toronto, à proximité du lac Ontario et du centre ville ? Réservez vite au Germain Maple Leaf Square…

Trois mois plus tard, j’ai toujours du mal à définir cet hôtel : hôtel urbain, boutique-hôtel, hôtel design,… Germain Maple Leaf Square est un peu tout cela : un cube de verre et d’acier planté au pied de la tour CN de Toronto, à deux pas du lac Ontario et face au centre sportif Air Canada qui, comme son nom ne l’indique pas, gère les matches de hockey et basketball pour les équipes nationales. Ce dernier aspect pourrait ne pas en intéresser certaines mais j’ai tout de même été fascinée par les 200 écrans plasma – dont celui de 12 mètres de large – couvrant les murs d’un bar immense à l’américaine. Ambiance assurée !

Outre la situation géographique exceptionnelle du Germain Maple Leaf Square (avec accès au métro en 5 minutes), c’est le charme incontestable de l’hôtel qui m’a séduite. À l’extérieur des portiers se précipitent dès que vous approchez, sinon vous ne verriez pas l’entrée. Dans le hall de béton teinté noir vous êtes happé(e) par le sourire de la Concierge (une femme !) et par celui des employés de l’accueil qui s’efforcent de parler français (Toronto est anglophone).

Le Germain Maple Leaf Square est une boîte à surprises : son design moderne et élégant s’accommode des préoccupations environnementales du groupe Le Germain. Sur chaque palier une fontaine d’eau épurée permet de remplir une carafe de verre à votre disposition dans votre chambre ; un moyen de diminuer la consommation de bouteilles plastique (70 000 par an).

Avouez que s’endormir sous le regard de ces sportifs superbement photographiés a de quoi en séduire plus d’une…

Les chambres sont des modèles de fonctionnalité teintée d’élégance : mettons de côté l’ahurissante chambre en angle et son lit rond et blanc et parlons de toutes les autres. Éclairage subtil et efficace (partout, et avec interrupteur centralisé pour éviter de chercher chaque bouton au moment du coucher), large écran encastré dans le mur face au lit, système audio / réveil / iPhone dock, et salle de bains intégrée dans la chambre grâce à des murs vitrés du sol au plafond. Seul(e) vous prendrez votre douche pour ainsi dire au milieu de la chambre, à deux vous pourrez préserver votre intimité en actionnant les stores situés stratégiquement le long des parois de la douche.

Autre atout mineur mais important dans un hôtel urbain, pratique donc pour ceux qui séjournent à Toronto pour affaires : un rack de prises diverses est encastré dans la console-bureau, à côté du téléphone principal. Cette fois, promis, vous n’aurez pas à vous aplatir sous le bureau, à pousser les meubles ou à brancher votre ordinateur dans la salle de bains pour le recharger.

Le petit déjeuner se prend en salle commune, au premier étage, face à la ville. De longs comptoirs blancs favorisent les échanges, des tabourets hauts comme dans votre bar favori, un buffet copieux satisfaisant toutes les gourmandises. Notez d’ailleurs la présence de ces céréales québécoises, 100% bio, croustillantes et gourmandes aux noms étranges : la marque Fourmi Bionique propose des mélanges “Euphorique”, “Aphrodisiaque” ou encore “Béatitude”. Délicieux !

Ailleurs dans l’hôtel ce sont aussi des éclairages façon Star Trek qui embellissent un puits aveugle qui s’élance vers les étages. Ou encore une lampe en forme de cordage qui tombe du plafond. Des ampoules à led qui changent de couleur sous vos pas quand vous approchez des ascenseurs. Des pommes vertes lustrées offertes à l’unité sur de petites étagères dans les couloirs.

Est-ce parce que mes activités de photographe me sensibilisent davantage ou simplement parce que je suis une femme ?… Quoiqu’il en soit si j’ai été vraiment touchée par l’atmosphère raffinée mais chaleureuse de l’endroit, je ne peux m’empêcher de ressentir le même sentiment qu’au premier jour quand je regarde aujourd’hui les photos que j’ai faites de ma chambre : avouez que s’endormir sous le regard de ces sportifs superbement photographiés par Matthew Plexman a de quoi en séduire plus d’une…

 

J’aime…
Hôtel design et feutré mais chaleureux avec un accueil et un service souriant, prévenant. Détails élégants ou raffinés, et des surprises un peu partout qui suscitent la curiosité.

Je recommande…
Testez le poulet rôti du restaurant situé juste à l’extérieur de l’hôtel mais sur le même trottoir et allez prendre un verre de l’autre côté, au bar (IMMENSE) pour suivre les matchs sportifs sur 200 écrans plasma !

Plus d’infos…
Hôtel Le Germain Maple Leaf Square
75 Bremner Boulevard, Toronto (Ontario) M5J 0A1, Canada
Le Germain Maple Leaf Square

J’ai rédigé cet article pour une publication sur le quatrième numéro du magazine de voyages gratuit (et online) Repérages Voyages. Je publie cet article sur ce blog pour lui offrir une seconde vie, et permettre à de nouveaux lecteurs de découvrir mes publications sous toutes leurs formes.

Par ailleurs, et afin d’enrichir votre expérience de lecture, j’en profite pour ajouter beaucoup de photos ici sur cet article que vous ne verrez pas sur le magazine.

Pour lire cet article sous le format magazine je vous invite à cliquer sur le petit cadre blanc situé en bas à droite de cette fenêtre sur fond noir, afin de lire plein écran. Pour revenir sur ce blog cliquez ensuite simplement sur votre touche « Esc » en haut à gauche de votre clavier :

 

 

Merci de partager sur vos réseaux sociaux ou par e-mail si vous appréciez ! 🙂

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages au Canada ? Voici quelques pistes à explorer :

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.