À l’heure où vous me lisez je suis sans doute encore à Roissy à attendre mes bagages, ou bien dans la voiture qui me ramène vers Paris. J’ai quitté hier les 31° et le soleil éblouissant des Bahamas pour rentrer vers la France, via Miami. Certains vont sourire, d’autres auront pitié de la voyageuse exténuée par 16 jours d’itinérance à travers ces merveilleuses îles des Bahamas, un rude décalage thermique, 9h30 d’avion et six heures de décalage horaire.

En réalité, dois-je faire envie, ou pitié ?… Jugez plutôt sur 16 jours :

– j’ai décollé et atterri 10 fois !

– j’ai testé pour vous 9 hôtels ou location de villa,

– j’ai visité 7 îles différentes (sur 700 !) et divers îlots,

– j’ai photographié 5 « faiseurs » de conch salad,

– j’ai rencontré 100 sourires différents (pardon 100 Bahaméen-nes),

– j’ai testé (et approuvé) 8 punchs différents,

– j’ai mangé 6 langoustes sous toutes ses formes,

– j’ai fait 2744 photos et 100 séquences vidéo,

– j’ai rapporté 10 kg de brochures (disons 6),

– je vous ai livré un article par jour (sauf jeudi férié),

– j’ai acheté un livre sur la flore des Bahamas,

– j’ai ramené 5 sortes de thés locaux,

– j’ai craqué sur un petit panier de paille tressée,

– je vais offrir de la sauce « chili » ultra-hot,

– et…

– je n’ai attrapé aucun coup de soleil (vive les indices 50 et 30),

– je n’étais jamais couchée avant 23:30 (avec un réveil à l’aube),

– je n’ai raté aucun avion (ni aucun bateau),

– je n’ai pas râlé au passage scanner de Miami (je peux maintenant ?),

– je n’avais pas envie de rentrer !!!

Alors, envie de partir aux Bahamas à votre tour ?…

Bahamas, kiosque sur la plage du Cape Santa Maria, Long IslandChaque fois que je découvrais quelque chose, chaque fois que je voyais un paysage sublime, je pensais à vous. Je ne vous ai montré qu’une toute petite partie de mes photos (103 Go à trier au retour…), je ne vous ai raconté que des extraits de ce que je vivais chaque jour. J’étais partie pour vous, à la demande de l’Office de Tourisme des Bahamas, et croyez-moi, ces ladies ne m’ont pas laissé souffler un seul instant !

Bien sûr elles voulaient que je vois le meilleur, que je vive le plus intéressant des séjours. Elles cherchaient à me convaincre, mais je savais déjà. J’avais déjà visité une partie de ces îles, mais je suis revenue avec une grande impatience sur certaines d’entre elles pour approfondir mon exploration. J’en ai découvert d’autres, avec des yeux neufs, avec le même sourire. J’ai retrouvé certaines personnes avec beaucoup de plaisir, et je les ai quittées en promettant de revenir. Ou au moins de vous dire…

Les Bahamas sont définitivement une destination « famille » et « couple ». Les enfants sont en sécurité ici sur les plages protégées par d’infinis lagons et les adultes trouveront toutes les activités pour les distraire. En tête-à-tête vous vivrez le plus beau des voyages sur des plages immaculées et désertes pour la plupart. Je vous donnerai très bientôt l’adresse de mes petits coins de paradis sur mon autre blog Meilleurs Hôtels du Monde. Il est difficile de dresser un palmarès tant l’offre est diversifiée, et il faut – avant de réserver – bien cerner vos attentes en matière de loisirs. La mer est partout, le soleil est sur tout, le plaisir avant tout…

Mais voilà, au moment de conclure ce reportage je vibre encore d’enthousiasme tant j’ai envie de vous communiquer ce désir d’aller découvrir la vie et le fun sur Nassau et Paradise Island, le chic glamour sur Harbour Island, la nature intacte d’Eleuthera, la sérénité et les plages désertes de Cat Island, le charme désuet et les activités nautiques de Long Island, enfin la navigation et les lagons aux couleurs stupéfiantes des Exumas

Bahamas, restaurant de Long IslandJ’ai passé un fabuleux moment sur ces îles des Bahamas, et il m’est bien difficile aujourd’hui de dire quelle serait ma préférée tant le classement dépend de ce que vous attendez de vos vacances. Elles ont chacune leurs atouts, leur caractère, leurs activités de prédilection et ainsi leur « meilleure saison ». Beaucoup m’ont dit ici que les Français, Belges et Suisses viennent surtout en été, juillet et août, et qu’ils restent au moins dix jours. Je ne suis pas surprise : quand on y est, on n’a plus envie d’en partir !

Pour les Canadiens, c’est plus facile : à moins de 4 heures d’avion en vol direct vers Nassau, les échappées belles de 3 ou 4 jours sont de plus en plus fréquentes.

Je vous reparlerai bien sûr des Bahamas tout au long de l’année, puisque je n’ai pas tout dit et j’ai rapporté de la « matière ». Et puisque c’est aussi grâce à elles, vous ne m’en voudrez pas je crois de remercier immédiatement et très chaleureusement celles qui m’ont permis de vivre cette belle expérience, et qui vous communiqueront quand vous viendrez – comme elles ont eu à coeur de le faire avec moi – cette tendresse et leur passion pour leurs îles : Karin Mallet-Gautier (Office de Tourisme des îles des Bahamas, Paris), Jackie Gibson (Office de Tourisme d’Eleuthera), Salena Burrows et Lillie Harding (Office de Tourisme de Long Island), Charity Armbrister et Marie Rolle (Office de Tourisme des Exumas).

Allez aujourd’hui, retour sur la froide Paris !

Et dans une semaine… je repars !

🙂

Pour lire ou relire mes articles sur les Bahamas, cliquez sur l’île de votre choix :

voyage Bahamas

Nassau

Paradise Island (et Atlantis)

Eleuthera

Harbour Island

Cat Island

Long Island

Exumas

et les articles relatifs à mes voyages précédents sur les îles des Bahamas :

Andros

Bimini

Abaco

Grand Bahama

Enfin si vous souhaitez en savoir davantage à propos des îles des Bahamas, connectez-vous sur leur page Facebook et sur Twitter.

Envie d’en apprendre davantage sur mes voyages aux Bahamas ? Voici quelques pistes à explorer :

Cet article a été publié une première fois en mai 2010 sur mon blog de voyages Un Monde Ailleurs (2004-2014), blog qui n’est plus en ligne. Les articles re-publiés ici le sont s’ils présentent à mes yeux une valeur émotionnelle ou s’ils offrent un intérêt informatif pour mes lecteurs. Ils sont tous rassemblés sous le mot-clé « Un Monde Ailleurs ». J’ai ajouté davantage de photos à ces articles en les re-publiant mais malheureusement il a été impossible de réintégrer les commentaires liés à ces articles, seul le nombre de commentaires est resté indiqué.

Rédiger et illustrer un site web ou un blog représente des heures, des années de travail. Prélever sur Internet sans autorisation préalable des photos ou des textes (tout ou partie) est une violation des droits d’auteur. Des outils permettent de dénicher facilement les « emprunteurs » et de les poursuivre (dans le pire des cas), ce sont d’ailleurs souvent les lecteurs qui nous alertent. Si vous souhaitez utiliser un extrait d’article ou une photo n’hésitez pas à demander depuis la page Contact sur ce site. Merci pour votre compréhension.

N'hésitez pas à commenter ou à poser des questions, j'y réponds volontiers :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.